La bande-annonce de la partie 2 de la saison 5 de La Casa de Papel : la série est présente dans notre classement des tops et flops séries de l'année 2021
2021, c'est bientôt fini et franchement, on ne va pas s'en plaindre. Alors que l'année se termine, il est temps de faire le bilan : quelles sont les séries qui nous ont fait vibrer ? Au contraire, quelles sont celles qui nous ont donné envie de s'arracher des cheveux voire les yeux ? La rédac vous dévoile ses tops et ses flops séries de l'année 2021 avec la saison 5 de La Casa de Papel, Maid, Only Murders in the Building et bien d'autres.

LES TOPS

Maid

La saison 1 de Maid était dans le top 10 de Netflix dès sa sortie, et ça se comprend. La série qui est basée sur un livre (une histoire vraie) raconte comment Alex (Margaret Qualley) décide d'enfin quitter le père de son enfant, violent, et de partir en pleine nuit avec sa fille. La jeune mère accepte alors un poste de femme de ménage pour pouvoir se loger et nourrir son enfant. Et elle va devoir se débrouiller seule, sans l'aide de ses parents (sa mère est incarnée par sa vraie maman dans la vie, Andie MacDowell, géniale en mère cinglée et égocentrique). Des épisodes au suspense haletant, où on se demande comment finira Alex face aux épreuves de la vie. Un sujet fort sur les femmes battues, où la force de la série est aussi de ne pas tomber dans le mélo et de simplement montrer la dure réalité des violences conjugales et des conséquences de celles-ci.
Disponible sur Netflix.

Maid
Maid

Only Murders in the Building

C'est la définition même de "série feel good". Grâce à son casting aussi complémentaire que génial, à son histoire à rebondissements et à ses décors ou sa musique, Only Murders in the Building nous fait un bien fou à chaque épisode. On sourit, on rigole, on s'étonne, on vibre devant les twists et on lâche même quelques larmes. L'écriture est magnifiquement maîtrisée, ce qui permet aux personnages d'être tous suffisamment développés pour que l'on s'y attache et on a même le droit à des petites innovations créatives aussi inattendues que réjouissantes. A voir si la saison 2 suivra, mais on n'est pas loin de la perfection.
Disponible sur Disney+.

Young Royals

On avait bien besoin d'amour pendant cette année 2021 et on a été servi avec Young Royals. Si sa bande-annonce faisait plus penser à un mix entre Gossip Girl et Elite, la série suédoise était en fait bien plus que ça et bien meilleure que les deux programmes réunis. Le pitch ? Le jeune Wilhelm, prince de Suède, arrive dans une école privée après un dérapage médiatique. Enfin résolu à découvrir qui il est vraiment, il tombe sous le charme de Simon. Avec ses airs de série intimiste et ses vrais moments d'émotions qui touchent en plein coeur, Young Royals est la série pour ados (mais pas que) qu'il faut avoir vu cette année. Car en plus d'être vraiment authentique, elle montre de vrais ados avec toutes leurs imperfections. Même si elle n'a pas été le carton de l'année, Young Royals a quand même séduit à travers le monde et une saison 2 est déjà assurée. Encore une raison de s'y plonger d'urgence !
Disponible sur Netflix.

En thérapie

La série française En thérapie qui était diffusée sur Arte, s'inspire de la série israélienne BeTipul (qui a aussi eu une adaptation américaine baptisée En analyse). La version frenchy multiplie les stars au casting : Mélanie Thierry, Reda Kateb, Clémence Poésy, Carole Bouquet, Pio Marmaï... L'histoire est celle du docteur Philippe Dayan (Frédéric Pierrot) qui reçoit ses patients pendant l'automne 2015. Dans son cabinet près de la place de la République, le psychiatre et psychanalyste écoute et tente d'aider une ado qui a envie de se suicider, un couple en crise, un agent traumatisé par l'attentat au Bataclan... Et au fur et à mesure des séances, lui aussi va finir par être touché par toutes ces vies bouleversées. Une série épatante !
Disponible sur Arte.

En thérapie
En thérapie

Orelsan : Montre jamais ça à personne (Amazon Prime Video)

Okay, ça n'est pas vraiment une série à proprement parler, mais ce documentaire qui retrace le parcours d'Orelsan, de ses débuts dans sa chambre à Caen jusqu'à aujourd'hui est une véritable masterclass. Chaque épisode est une claque supplémentaire tant ce qui nous est proposé est d'une perfection absolue. Les images d'archives sont d'une puissance folle, la sincérité qui ressort du projet, des images et témoignages - que ce soit sur les bons comme les mauvais côtés du succès, est inédite et incroyable, et surtout, Ne montre jamais ça à personne se révèle être le guide ultime pour tout créatif. Plus que motivant et inspirant, ce documentaire nous rappelle les bases de la création et que l'on n'a rien sans rien. Le message est peut-être simple/basique mais la façon de nous le rappeler est magistrale.
Disponible sur Amazon Prime Video.

Succession saison 3

On ne pense pas exagérer en écrivant que Succession est l'une des meilleures séries du moment. Nommée aux Golden Globes, on ne voit pas comment la série de HBO (dispo sur OCS en France) pourrait ne pas tout rafler avec sa superbe saison 3. Deux ans d'attente n'ont pas terni le génie des scénaristes et des acteurs qui, encore une fois, nous ont bluffé. Cette troisième saison sur la famille Roy était tout ce qu'on aime à la télévision : des acteurs investis à chaque instant, des dialogues implacables, des décors somptueux, une réalisation millimétrée et des retournements de situation toujours aussi imprévisibles et éclatants. Succession prouve qu'elle n'a pas fini de nous éblouir ! Une saison 4 est déjà commandée et, vu la fin de la saison 3, elle est plus que jamais nécessaire. Le plus dur sera de l'attendre.
Disponible sur OCS.

Tokyo Revengers

Entre Demon Slayer, Jujutsu Kaisen ou encore My Hero Academia, on est plutôt gâtés au niveau des anime en ce moment. Malgré tout, Tokyo Revengers est très clairement un cran au-dessus de la concurrence. Cette série - qui nous rappelle par instant les bonnes heures de Young GTO, maîtrise totalement son sujet et gère donc parfaitement les transitions entre les différents voyages dans le temps et leurs conséquences, ce qui fait que l'on est toujours sous tension et hypé par la moindre situation nouvelle à chaque épisode. Enfin, l'animation est absolument incroyable ici. Les graphismes rendent parfaitement hommage au travail de Ken Wakui et on en prend donc plein les yeux à travers des scènes d'action généreuses et chaotiques comme il faut. Tout est lisible, tout est bien joué et la musique est toujours très bien choisie. Un vrai bijou qui, on l'espère, sera toujours aussi puissant en saison 2.
Disponible sur Crunchyroll.

Mare of Eastown

Bien loin de son rôle de Rose dans Titanic au côté de Leonardo DiCaprio, Kate Winslet nous prouve une nouvelle fois l'étendue de son talent. Dans Mare of Easttown (sur OCS et myCanal), elle incarne Mare, une policière d'une petite ville des Etats-Unis. Alors qu'elle est plus habituée à devoir gérer les problèmes de drogue dans certains quartiers et les fêtes parfois bruyantes des ados, la détective va avoir un meurtre à résoudre. Une lycéenne a été assassinée, dans cette commune où tout le monde se connaît. En plus de faire face à ses propres problèmes personnels, Mare va ainsi enquêter sur ce meurtre tout en voyant une autre ancienne affaire refaire surface... Kate Winslet est tout simplement bluffante dans ce personnage complexe et torturé, tout comme Evan Peters (American Horror Story), qui est génial. Les différentes intrigues s'entremêlent jusqu'à un final surprenant.
Disponible sur OCS.

It's a Sin

On n'a jamais autant pleuré en 2021 que devant les 5 épisodes de la série britannique It's a Sin. Créée par Russell Davies à qui l'on doit aussi la géniale (et flippante) Years and Years, elle nous plonge dans la communauté gay des années 80 et 90 en Angleterre, alors que le Sida s'y répand irrémédiablement. Russell Davies s'est inspiré de personnes qu'il a réellement connues pour créer cette série et ça se sent. Brutale mais nécessaire et à certains moments profondément triste, It's A Sin n'est cependant pas dénuée d'espoir et d'un sentiment de positivité. Une note de joie de vivre apportée par son casting pétillant, d'Olly Alexander à Omar Douglas en passant par Lydia West. A n'en pas douter l'un des petits bijoux de ces 12 derniers mois.
Disponible sur myCanal.

LES FLOPS

La Casa de Papel saison 5

Le Professeur, Tokyo, Rio, Berlin, Helsinki, Nairobi ou encore Denver avaient réussi à nous passionner par leurs plans et leur envie de braquage. Mais la dernière saison de La Casa de Papel (saison 5) était loin d'être la meilleure ! On a eu l'impression de mater un remake de Game of Thrones avec sa dernière saison totalement bâclée. Là aussi, pour la série espagnole de Netflix (dont PRBK a fait un récap du final), la fin nous a laissé sur notre faim. C'est parti dans tous les sens, il y a eu trop de faux rebondissements, des erreurs de mise en scène... Les personnages auraient vraiment mérité des meilleurs derniers épisodes.
Disponible sur Netflix.

Lucifer saison 6

Ça nous fait mal de l'écrire mais, comme en 2021, Lucifer se retrouve encore dans nos flops de l'année. Sa dernière saison, mise en ligne en septembre sur Netflix, n'était pas à la hauteur de nos attentes et on vous rassure, on ne vous spoilera pas la fin. On peut quand même vous dire qu'on a trouvé le ressort principal de cette ultime saison un peu trop simple et pas vraiment surprenant. La fin en elle-même n'était pas si catastrophique mais le chemin pour y arriver nous a semblé laborieux.
Disponible sur Netflix.

Cowboy Bebop

Cette fiction de Netflix est l'exemple parfait pour expliquer pourquoi un anime ou un manga n'est PAS FAIT pour être adapté en série live-action. A cause de décors ou costumes trop cheaps, un jeu d'acteur efficace mais pas à la hauteur et des réécritures américanisées aussi lourdes qu'inutiles (à se demander si les créateurs avaient vraiment compris le concept / propos de l'anime original), la suspension consentie de l'incrédulité a rapidement été brisée, nous laissant ainsi avec un résultat regardable mais dépouillé de toute substance (notre critique). On ressent les efforts apportés, mais ils n'ont pas été mis au bon endroit. Navrant.
Disponible sur Netflix.

Brooklyn Nine-Nine saison 8

C'était l'une de nos comédies préférées mais Brooklyn Nine-Nine nous a fait tomber de haut pour son ultime saison. Après de nombreux mois d'attente, cette dernière salve d'épisodes n'était pas vraiment à la hauteur. Entre sa diffusion rapide (2 épisodes chaque semaine), ses intrigues à bout de souffle, ses acteurs moins convaincants et sa fin franchement énervante, cette saison 8 semble malheureusement être la saison de trop. Pas cool (cool, cool).
Disponible sur myCanal.

Riverdale saison 6

La saison 1 de Riverdale nous faisait penser à Twin Peaks en version teen et décalée. Mais rapidement, la série de la CW (dispo sur Netflix en France) est partie dans des intrigues ridicules et des scènes totalement WTF (et pas dans le bon sens). Alors qu'on pensait qu'un gourou de secte voulant partir en fusée ou encore que Cheryl en descendante de sorcière étaient les trucs les plus fous de la série, eh ben on était loin du compte ! Dans les 5 premiers épisodes de la saison 6 de Riverdale, avec la réalité alternative de Rivervale, les scénarios sont encore plus tirés par les cheveux. Cole Sprouse a confié que la saison 7 pourrait être la dernière, et on se dit que c'est une bonne chose.
Disponible sur Netflix.

My Hero Academia - saison 5

Attention, à la rédac on est toujours aussi fans de My Hero Academia. Malgré tout, force est de constater que cette saison 5 a été la plus frustrante de toutes depuis les débuts de l'anime. A la fois poussive, lente et presque répétitive, celle-ci a mis énormément de temps à démarrer (une demi-saison), nous donnant l'impression que les créateurs cherchaient avant tout à combler et gagner du temps. Alors certes, on aime bien suivre l'évolution des ados à l'école, mais cela ne doit pas pour autant atténuer les enjeux. Malgré les évolutions mises en place au fil de la saison, on a que rarement vibré car on a rarement eu l'occasion de le faire. Même l'arc autour des vilains, que l'on nous promettait badass et épique, semble avoir été légèrement bâclé. Un faux pas décevant.
Disponible sur ADN.

Et vous, quelles sont vos tops et vos flops séries de 2021 ?

La Casa de Papel - Saison 5
Esther Acebo (La Casa de Papel) maman : l'interprète de Stockholm dévoile le doux prénom de son bébé
La Casa de Papel, Maid, Only Murders in the Buildings... les tops et les flops séries en 2021
La Casa de Papel saison 5, partie 2 : Darko Peric (Helsinki) déçu, "La fin est un petit peu bizarre"
La Casa de Papel : le créateur regrette d'avoir tué un personnage (et ça va vous surprendre)
voir toutes les news de La Casa de Papel - Saison 5 Découvrir plus d'articles