Par Quentin Piton Journaliste Séries - Ciné
Journaliste spécialisé dans les séries, le cinéma, mais également les anime et mangas. Passe son temps à rêver d'Emma Watson, considère Olivier Giroud comme le GOAT et refuse de parler avec ceux qui sont contre la vérité absolue qui est : How I Met Your Mother est une meilleure série que Friends.
Nouveau scandale de la FIFA à la Coupe du Monde au Qatar : le maillot de la Belgique censuré pour une raison ridicule
Nouveau scandale de la FIFA à la Coupe du Monde au Qatar : le maillot de la Belgique censuré pour une raison ridicule
La Coupe du Monde 2022 vient tout juste de débuter au Qatar, mais on ne compte désormais plus le nombre de polémiques qui ont déjà entaché la compétition. Dernière en date ? Après avoir interdit les brassards arc-en-ciel, la FIFA vient de censurer le maillot de la Belgique pour une raison ridicule.

La FIFA est-elle l'organisation la plus pourrie de l'intérieur ? La question mérite d'être posée. Tandis que Netflix a récemment mis en ligne un documentaire qui expose à quel point la fédération internationale de football est mêlée à de terribles scandales financiers et humains, ses dirigeants font de leur côté absolument tout pour se montrer aussi ridicules que détestables, à commencer par Gianni Infantino.

Nouvelle décision honteuse de la FIFA contre la Belgique

Alors que l'organisation de la Coupe du Monde 2022 fait déjà polémique et est soupçonnée de corruption, le président de la FIFA a récemment lancé l'idée d'en organiser une prochaine... en Corée du Nord. Mais ce n'est pas tout, plutôt que d'aller dans le sens du progrès et d'une ouverture d'esprit nécessaire pour le développement de l'humanité, le successeur de Sepp Blater passe aussi son temps à lutter contre l'envie des joueurs de soutenir des causes importantes.

Ainsi, après avoir empêché les capitaines des différentes sélections de porter un brassard arc-en-ciel en soutien aux communautés LGBTQ+, persécutées dans le pays hôte du mondial, Gianni Infantino vient de s'en prendre à la Belgique, et plus particulièrement son maillot extérieur. En cause ? Le grand chauve de la FIFA a vu son crâne chauffer en découvrant que les Belges avaient commis l'affront d'oser apposer le mot "Love" sur le col de leur tunique, et leur a donc demandé de l'enlever. Une référence pourtant importante pour les joueurs, puisque celle-ci fait tout simplement écho à Tomorrowland, un festival de musique renommé en Belgique qui prône des valeurs d'égalité, d'inclusion et de liberté.

>> "Elle risque énormément en faisant ça" : cette journaliste star a eu le courage qu'aucun joueur n'a eu à la Coupe du Monde 2022 au Qatar <<

Les internautes saoulés par la FIFA

Des valeurs que tout le monde devrait logiquement avoir, mais qui ne sont visiblement pas approuvées par Gianni Infantino. En revanche, il n'a aucune difficulté à accepter le fait que l'organisation de cette Coupe du Monde se soit faite sur le dos de plus de 6500 ouvriers morts, en plus d'être une aberration écologique.

Aussi, sans surprise, la Fédération royale belge de football a déploré cette décision de la FIFA, "Nous ne pouvons pas faire autrement, les sanctions sont disproportionnées. Nous ne pouvons pas risquer qu'Eden reçoive un carton jaune avant le début du match", et les internautes n'ont pas manqué de réagir à cette nouvelle folie.

"Au lieu de changer de maillot à cause du mot LOVE, la Belgique peut mettre un accent sur le "E" comme ça ça fait LOVÉ et le Qatar adore les sous", peut-on lire sur Twitter, tout comme "La FIFA est bel et bien une bande de vendus à la solde du plus offrant", ou encore "Un jour, les gens agiront contre cette organisation honteuse qui n'est plus en adéquation avec les valeurs du football. Mais pas demain. Demain c'est Coupe du Monde".

>> "Un fiasco total" : la Coupe du Monde 2022 n'a pas encore commencé, mais une grosse polémique en plein direct secoue déjà le Qatar <<

La Coupe du Monde de la honte n'a jamais aussi bien porté son nom. On a désormais hâte de découvrir la nouvelle polémique que la FIFA va nous sortir aujourd'hui.