Hatik avait répondu au Match ou Next de PRBK
Avant de se faire connaître dans le rôle d'Apash dans Validé, Hatik a connu la galère. Pendant une période de sa vie compliquée, où il enchaînait les jobs et n'avait pas de copine, l'acteur et rappeur a sombré dans l'alcoolisme. Désormais épanoui dans sa vie professionnelle et heureux en couple, il est revenu sur son ancienne consommation d'alcool, où il pouvait boire jusqu'à 1,5 litre de rhum par jour.

"Je faisais des conneries", "je n'avais pas de meuf"

Celui qui jouait Apash dans la saison 1 de la série Validé sur Canal+, et ne reviendra pas dans la saison 2 comme il l'a confirmé, a eu un problème avec l'alcool dans le passé. Hatik a en effet parlé de son alcoolisme dans son portrait publié dans Libération. Le journal a écrit que l'acteur et rappeur avait une "consommation excessive et dangereuse d'alcool", il pouvait boire beaucoup d'alcool, du rhum en particulier, "jusqu'à 1,5 litre par jour".

"Ce n'était pas la meilleure période de ma vie" a avoué Hatik, lui qui à ce moment là vivait de petits boulots. "Ce n'était pas joyeux, je faisais des conneries. Ça n'allait pas à la maison avec mes parents, je n'avais pas de meuf" a aussi précisé l'interprète qui a repris le tube Angela. Il a finalement arrêté le rhum et l'alcool en général "du jour au lendemain". Et l'artiste s'est aussi trouvé une petite amie, il est en couple, comme il l'a dévoilé sur les réseaux (sans qu'on voit son visage) mais "dont il tait le nom".

Hatik explique comment sa conversion à l'islam l'a aidé

En plus de l'acting, de la musique et de sa girlfriend, ce qui a aidé Hatik à aller de l'avant et à sortir de l'alcoolisme, c'est aussi la religion et sa conversion à l'islam. "Ça m'apaise, me donne des réponses" a avoué celui qui vient d'une famille athée. Lui qui trouve la célébrité "pesante", comme il l'avait dit en interview pour PRBK, trouve ainsi une paix intérieure avec la religion.

"J'ai un rapport ultra-intime et tolérant sur la religion. Il n'y a pas une pratique. Je suis aussi ami avec des musulmans qu'avec des non-musulmans, des athées, des chrétiens ou des juifs" a-t-il ajouté, "Je trouve que ma génération vit mieux ensemble que celle d'avant. C'est logique : plus il y aura de métissage en France, plus il y aura de vivre-ensemble".

Hatik en interview Match ou Next pour Purebreak.