Pendant que François Hollande faisait face aux seules questions de David Pujadas sur France 2, la guerre faisait rage sur Twitter. D'un côté, les pro-Hollande réunis sous le hashtag #AvecHollande, de l'autre les "anti" rassemblés par #StopHollande. Pendant tout le discours du président, la battle à coup de pics cinglantes fut serrée. Alors, qui a écrasé l'autre ?

"Anti" et "pro" se sont affrontés sur Twitter. Et pour une fois ils n'étaient pas divisés sur le mariage pour tous, mais sur François Hollande. Le Président, malmené par les sondages, passait les rattrapages en direct hier sur France 2. Pour le juger : une masse de Français postés derrière leur écran de télévision. Les commentaires ont fusé sur Twitter. Deux camps s'affrontaient : les défenseurs contre les détracteurs du Président. Et s'il n'y a pas eu de gaz lacrymo ni de malaise à la Boutin, ça s'est bien matraqué via la toile.

Hollande a le "cuir solide"

Au plus bas dans les sondages, discrédité par son propre camp et un gouvernement qui se frite dans les coulisses, Hollande a le "cuir solide", comme il le dit lui-même à David Pujadas. Le Président a tenté de rassurer les Français. Le chômage ? "Tous les outils sont là" pour y faire face comme les contrats de génération ou les emplois d'avenir, a-t-il temporisé. Les impôts ? Il promet de ne pas les augmenter avant 2015. L'heure est aux "économies". La taxe à 75% ? Elle sera finalement payée par les entreprises versant des rémunérations supérieures à un million d'euros, et non plus par les ménages. Le mariage pour tous ? Malgré la rogne des "anti", il entrera bien en vigueur.

#StopHollande VS #AvecHollande : 1-0

La bataille aura été serrée entre les deux camps. Mais comme le remarque le Huffington Post, qui a utilisé l'outil Hashtagbattle, les "anti" ont été plus virulents et plus actifs sur Twitter. Les détracteurs du Président ont écrasé le camp adverse. Les chiffres le prouvent. De 20h15 à 21h30, #StopHollande a généré 30 000 tweets contre 27 000 pour le hashtag #AvecHollande. L'intervention du Président a en tout cas passionné les foules, puisque ces hashtag se sont classés parmi les trending topics mondiaux.

Pics des "pro" et "anti"

Les commentaires ont fusé pendant son grand oral. Côté "anti", on défonce bien sûr. Le compte officiel de l'UMP (@ump) critique la politique du président : "François Hollande " Je crée la croissance ", en ce moment, il crée surtout des impôts et du chômage. #StopHollande". Nadine Morano (@nadine_morano) s'ennuie visiblement : "À mon avis l'audimat va plonger, #stophollande, c'est long, fastidieux...". Pendant ce temps-là, la cravate de François Hollande fait beaucoup parler ses détracteurs. "François, ta cravate ! #stophollande" lui hurle la Fédération UMP du Rhône (@ump_69).

Du côté des "pro", on se contente de citer le Président. Certains se démarquent tout de même en attaquant des "anti". Christine Boutin et Nadine Morano prennent cher. Laurence Rossignol (@laurossignol), sénatrice PS tacle Nadine : "Quand FH explique je comprends tout quand @nadine__morano explique FH je ne comprends plus rien #avechollande " tandis que le compte parodique de Valérie Trierweiler (@VaItrier) s'en prend à Christine : "Merci d'expliquer à Boutin en train de prier devant FranceTV que c'est mon Francois dans les locaux et non celui du Vatican #AvecHollande". Attention tout de même à ne pas nous l'échauffer comme à la manif', elle est fragile.

François Hollande
François Hollande supporter des Bleus, Didier Deschamps coach "exigeant"
François Hollande : Avionoutai, le jeu inspiré par son dernier buzz
Une paire de couilles : le joli cadeau des jeunes Verts à François Hollande
François Hollande au plus bas : chatons, Oreo... Nos mesures pour le relancer
voir toutes les news de François Hollande Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème