The Resident : pourquoi ce n'est pas tout à fait une série médicale comme les autres
The Resident : pourquoi ce n'est pas tout à fait une série médicale comme les autres
On espère que vous aimez les séries médicales car elles s'enchaînent sur TF1. Pour remplacer la saison 16 de Grey's Anatomy, la chaîne programme dès ce mercredi 22 avril la saison 1 de The Resident, diffusée depuis janvier 2018 aux Etats-Unis. Mais le show porté par Matt Czuchry et Emily VanCamp ne ressemble pas vraiment aux séries du genre. PRBK vous explique pourquoi elle ne devrait pas vous lasser !

TF1 adore les séries médicales ! Après Good Doctor, New Amsterdam puis la saison 16 de Grey's Anatomy, interrompue suite à la pandémie de Coronavirus et du confinement, la chaîne dégaine une autre nouveauté qui nous emmène toujours à l'hôpital : The Resident. On y suit Conrad Hawkins et son interne Devon Pravesh. Tout juste arrivé à l'hôpital Chastain, ce jeune médecin idéaliste va avoir une sacré surprise quand il va découvrir l'envers du décor.

Le meilleur du pire de la médecine

Chaque série médicale apporte quelque chose de différent à ses téléspectateurs. Urgences misait sur le réalisme, Grey's Anatomy a tendance à pas mal s'attarder sur les histoires d'amour, Good Doctor s'intéresse à un médecin autiste et prône l'inclusion des personnes handicapées et New Amsterdam suit le quotidien d'un médecin qui souhaite améliorer le système de santé et est prêt à tout pour ses patients. Autant dire qu'avec tout ça, pas facile de se démarquer. C'est pourtant ce que fait The Resident... en nous proposant de découvrir le meilleur du pire de ce que peut faire la médecine.

En témoigne la scène d'ouverture de la série : en pleine opération, un chirurgien star s'amuse à prendre des selfies avec les infirmières... et ça tourne au drame très rapidement. Au fil des épisodes et de façon assez cash et grinçante, The Resident nous montre le visage caché de certains hôpitaux. Médecins sans scrupule, entreprises pharmaceutiques prêtes à tout pour l'argent, manipulations, menaces, l'équipe de Chastain va en baver ! Une chose qui rend la série vraiment différentes de ses prédécesseurs.

Des opérations mais pas que

Qui dit série médicale dit opérations chirurgicales. Oui, il y en a dans The Resident. Mais pas pour tout le monde ! En effet, dans la série, tous les médecins ne cherchent pas absolument à manier le bistouri. Conrad (Matt Czuchry vu dans Gilmore Girls et The Good Wife) par exemple n'opère jamais et se contente de diagnostiquer les maladies. Idem pour son interne Devon Pravesh (Manish Dayal). Ça change de Grey's Anatomy où tous les coups étaient permis pour décrocher sa première opération.

The Resident : Emily VanCamp, Matt Czuchry et Manish Dayal dans la saison 1
The Resident : Emily VanCamp, Matt Czuchry et Manish Dayal dans la saison 1

Une infirmière vraiment mise en avant

Dans les autres séries médicales actuellement diffusées, les infirmières se retrouvent un peu en retrait. Dans The Resident, Nic Nevin (Emily VanCamp ex-star de Revenge) est l'une des héroïnes de la série et pas seulement en tant que love interest Conrad. Nic est infirmière praticienne. Aux Etats-Unis, les infirmières praticiennes peuvent non seulement diagnostiquer mais aussi prescrire des traitements. Ne vous étonnez donc pas si elle agit parfois comme un médecin !

Avec tout ça, The Resident sort du lot et nous permet de découvrir un nouvel aspect du monde médical. Alors oui, ce n'est pas toujours très joyeux et c'est parfois un peu inquiétant mais ce n'est que la fiction (on espère !). A noter que la saison 3 de la série vient tout juste de se terminer aux Etats-Unis sur la chaîne FOX. Il y a donc un beau stock d'épisodes en cas de succès sur TF1 !

The Resident - Saison 1
Emily VanCamp, Manish Dayal... avec qui les acteurs de The Resident sont-ils en couple ?
Matt Czuchry (The Resident) : 4 choses à savoir sur l'interprète de Conrad Hawkins
The Resident sur TF1 : pourquoi ce n'est pas tout à fait une série médicale comme les autres
News
essentielles
sur le
même thème