Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

The Haunting of Hill House, Bodyguard, Riverdale... les tops et flops séries de l'année 2018
The Haunting of Hill House, Bodyguard, Riverdale... les tops et flops séries de l'année 2018
L'année 2018 s'achève et il est temps de faire le bilan. Ces 12 derniers mois, la rédaction de PureBreak a (évidemment) regardé des séries. Beaucoup de séries même ! Mais quelles sont celles qui nous ont marqué, en bien comme en mal ? De The Haunting of Hill House, à La Casa de Papel, à Bodyguard, en passant par Riverdale, voici les tops et les flops séries de 2018 selon la rédaction.

LES TOPS

The Haunting of Hill House (nouveauté)

On ne va pas se le cacher, les films d'horreur deviennent de moins en moins effrayants et surprenants : on connaît tous les codes des jump scares, il est donc facile de rester les yeux ouverts tout du long. On aimerait bien retrouver ce côté terrifiant, mais c'est un peu compliqué... Et si le thème de l'horreur était mieux adapté pour être illustré en série ? The Haunting of Hill House nous conforte dans cette idée car cela faisait longtemps qu'on n'avait pas eu aussi peur face à une histoire de fantômes. Le show de Netflix nous propose justement des jump scares inattendus et des scènes sombres pas vraiment rassurantes, et ça fait du bien. Il sait se démarquer grâce ça, mais aussi grâce à sa réalisation hyper artistique, son magnifique plan séquence dans l'épisode 6 et son casting très bon.
Dispo sur Netflix.

The Haunting of Hill House
The Haunting of Hill House

La Casa de Papel (nouveauté)

Est-ce que nous devons vraiment expliquer pourquoi La Casa de Papel est l'une des meilleures séries de 2018 ? Si on ne parle pas de l'immense succès remportée par la série créée par Álex Pina, il vaut mieux s'intéresser à l'histoire et à la réalisation. Alors oui, le pitch n'a rien d'étonnant (des braqueurs qui organisent une prise d'otages), mais on a rarement vu un plan aussi bien élaboré : rien n'est prévisible et pour cela, nous ne pouvons que remercier Le Professeur joué par Alvaro Morte. Là où le show espagnol est fort, c'est dans l'affection que l'on porte pour Tokio, Rio, Denver, Berlin, Nairobi et Moscou : on les préfère même aux otages, c'est pour vous dire. Mais la principale preuve que La Casa de Papel fait partie des top est qu'elle a été renouvelée pour une saison 3 alors que le créateur souhaitait s'arrêter à la fin de la 2.
Dispo sur Netflix.

La Casa de Papel
La Casa de Papel

Daredevil (saison 3)

Meilleure série de super-héros. Point. Cela faisait longtemps que l'on n'avait pas autant vibré devant une histoire adaptée de l'univers des comics (oui, on compte même celles au cinéma). Evidemment, la série n'est pas sans défauts (quelques longueurs, psychologie des personnages un peu tirée par les cheveux), mais cela ne l'empêche pas de briller. Que ce soit par sa mise en scène d'abord, avec des plans somptueux et des prises de risques incroyables (on assiste à un plan séquence ponctué de combats totalement fou), par sa photographie ensuite avec une image superbe et des jeux de lumières/contrastes saisissants, ou par ses personnages imposants portés par des acteurs puissants. Une série mature avec de vrais enjeux, de vrais combats... irrésistible.
Disponible sur Netflix.

Daredevil saison 4
Daredevil saison 4

Bodyguard (nouveauté)

Certaines séries vous prennent par surprise à un moment où vous ne les attendez pas. C'est exactement ce qu'on a ressenti en découvrant Bodyguard diffusé dès août en Angleterre sur BBC One et disponible depuis octobre sur Netflix. On a rarement été aussi scotché sur notre canapé que durant la longue scène d'introduction de cette série britannique. A travers ses six épisodes, Bodyguard a su à la fois nous étonner avec des prises de risques mais aussi à nous impressionner avec ses scènes de tension extrême. Richard Madden y est souvent stoïque mais fabuleux et prouve qu'il y a bien une vie après Game of Thrones. Même si les thèmes qui y sont abordés sont difficiles et que certaines scènes chocs sont presque insoutenables, Bodyguard est une série à voir absolument. On ne s'étonne pas qu'elle ait battu des records d'audiences outre-Manche et on attend évidemment de savoir si elle aura ou non une saison 2.
Disponible sur Netflix.

Richard Madden dans Bodyguard
Richard Madden dans Bodyguard

Désenchantée (nouveauté)

Ce n'est pas encore la meilleure série de Matt Groening et cette saison 1 met beaucoup de temps à décoller, mais les derniers épisodes apportent suffisamment de promesses pour s'attendre à quelque chose de mémorable par la suite. L'univers est riche, les personnages sont décalés de façons différentes au point de se compléter et, même si on sent que l'équipe créative n'a pas encore réussi à se lâcher totalement, l'humour reste efficace. Une série d'animation de genre qui tord le coup au genre tout en le respectant, c'est forcément à voir.
Disponible sur Netflix.

Désenchantée sur Netflix
Désenchantée sur Netflix

The Marvelous Mrs Maisel (saison 2)

Si vous ne connaissez pas encore The Marvelous Mrs Maisel, il va vraiment falloir vous y mettre. Récompensée aux Golden Globes et aux Emmy Awards, cette comédie dramatique est l'une des séries les plus énergiques de la télévision. On peut d'ailleurs dire merci à Rachel Brosnahan qui porte le show sur ses épaules et dont la prestation est toujours aussi fabuleuse. Mais les personnages secondaires sont toujours aussi passionnants et drôle dans cette seconde saison qui fait même mieux que la première. Comme quoi on peut toujours faire mieux la deuxième fois !
Disponible sur Amazon Prime Video.

Rachel Brosnahan dans The Marvelous Mrs Maisel
Rachel Brosnahan dans The Marvelous Mrs Maisel

Hippocrate (nouveauté)

Dans notre univers télévisuel actuel, ce ne sont pas les séries médicales qui manquent. Malgré l'omniprésence des médecins à la télévision, Canal+ a réussi à offrir une vision unique à travers la saison 1 de Hippocrate adaptée du film du même nom sorti en 2014. Unique en son genre, Hippocrate est une vraie plongée dans le monde hospitalier actuel et offre une vision pas très glamour mais bien plus réaliste du quotidien des médecins et surtout des internes. Avec son casting impeccable et son ambiance très huit clos, la série médicale a réussi à nous épater et il fallait y aller pour nous surprendre dans ce genre surexploité.
Disponible sur Canal+.

Hippocrate sur Canal+
Hippocrate sur Canal+

Happy! (nouveauté)

Quand un ancien flic devenu légèrement fou fait équipe avec une licorne bleue qui parle (qu'il est le seul à voir) afin de sauver des enfants kidnappés, le tout dans un univers aussi barré que violent, cela donne une série absolument jouissive. C'est impertinent, créatif, sans retenue, WTF (mais bien dosé)... bref, c'est une folie visuelle qui nous fait bien marrer. (Attention, avec cette série et en cette période de Noël, vous ne verrez plus le Père Noël de la même façon...)
Disponible sur Netflix.

Chris Meloni dans Happy!
Chris Meloni dans Happy!

Killing Eve (nouveauté)

Après son départ de Grey's Anatomy en 2015, Sandra Oh avait disparu de nos écrans. Il lui a fallu trois ans pour revenir... mais ça valait le coup ! L'ex Cristina a trouvé un rôle à sa hauteur avec l'excellente série Killing Eve créée par la tout aussi excellente Phoebe Waller-Bridge. Elle y incarne le rôle d'Eve Polastri, une agent du MI5 qui va partir sur la trace d'un mystérieuse meurtrière. Cette dernière, Villannelle, va devenir obsédée par Eve. Un jeu du chat et de la souris haletant où Sandra Oh et Jodie Comer s'en donnent à coeur joie et enchaînent les scènes fortes en tensions mais l'humour noir de sa créatrice est bien présent pour notre plus grand plaisir. La saison 2 a déjà été tournée et devrait arriver courant 2019.
Disponible sur Canal+.

Killing Eve
Killing Eve

The Ranch (saison 3)

Cette série défie toutes les attentes. Décors qui sonnent faux, des personnages aux descriptions clichées, un univers qui déroute situé dans le fin fond du Colorado, un humour souvent gras... sur le papier, The Ranch donne tout sauf envie. Et c'est là sa grande force. Elle détourne à la perfection ses faiblesses apparentes afin de nous mettre une véritable claque en maniant avec délicatesse la dramédie. C'est bien ce qu'elle raconte qui importe, et non ses artifices. Elle met ainsi en scène des personnages que l'on voit rarement à la télévision, les "vrais gens", coincés dans leur propre monde avec leurs propres ennuis. Cela permet à la série de toucher à tous les sujets en nous apportant des points de vues intéressants (sentiment d'abandon, échec de la vie, l'avortement, la mort...) et de nous déstabiliser constamment. Mention spéciale à son casting avec notamment Ashton Kutcher qui se surpasse à chaque fois et participe à cet effet de surprise permanent.
Disponible sur Netflix.

The Ranch sur Netflix
The Ranch sur Netflix

Plan Coeur (nouveauté)

Cette série française en a peut-être déçu certains, mais de notre côté, nous avons été agréablement surpris par Plan Coeur. Tout d'abord, elle parle à tout le monde, que ce soit les célibataires, les personnes en couple, les groupes de potes, les timides, les grandes g*eules, les extravertis... L'histoire racontée pourrait d'ailleurs bien arriver dans la vraie vie : le côté réaliste est donc très plaisant. On s'attache surtout rapidement à la bande composée de Charlotte, Elsa, Emilie, Jules, Antoine, Matthieu et Maxime. Par contre, c'est pas super hyper méga cool de nous offrir une fin comme celle-ci... Trop de frustration !
Dispo sur Netflix.

Plan Coeur est dispo sur Netflix
Plan Coeur est dispo sur Netflix

Safe (nouveauté)

Après Dexter, Michael C. Hall laisse de côté son costume de serial killer pour se glisser dans la peau d'un père de famille veuf qui doit faire face à la disparition de sa fille aînée Jenny. Il va alors se lancer à sa recherche, mais son aventure le mènera à de lourds secrets et de lourdes révélations sur le passé de sa femme et des habitants de la petite ville où il habite. Une série policière, créée par Harlan Coben, haletante, entraînante et réalisée de manière à ne laisser aucun indice sur le final et la résolution de l'enquête. Il est d'ailleurs difficile de ne pas enchaîner les épisodes d'un coup : la mise en scène sombre, le casting, la performance de Michael C. Hall, le dénouement... tous ces éléments rendent addictifs à Safe.

Michael C. Hall dans Safe
Michael C. Hall dans Safe

LES FLOPS

Riverdale (saison 3)

Déjà que Riverdale n'était pas au top du top, la saison 3 est sûrement la pire de la série : ne le prenez pas mal si vous adorez et êtes à fond dedans. On a juste un peu de mal avec le côté tchip, les clichés à répétition et la Vendetta livrée par Archie, Jughead, Betty et Veronica. À quel moment des ados se vengent de leur père comme le fait le personnage de Camila Mendes, s'enfuient de chez eux en totale liberté (coucou Archie) ou alors se rebellent contre leurs parents sans se demander qui est censé avoir un peu d'autorité ? On se le demande bien, on se demande aussi pourquoi Riverdale a viré vers le côté fantastique avec le Gargoyle King pas du tout effrayant. Quel est le réel objectif ? Très bonne question.... ça a au moins le mérite de rester divertissant.
Dispo sur Netflix.

Riverdale est dispo sur Netflix
Riverdale est dispo sur Netflix

Fear The Walking Dead (saison 4)

Si nous devons jouer la carte de l'honnêteté avec vous, nous devons avouer que la saison 4 de Fear The Walking Dead est une immense déception. On ne sait pas si ce sentiment est dû à l'arrivée de Morgan dans la série, mais une chose est sûre, le changement de mise en scène, l'arrivée des nouveaux personnages et la mort de Nick ainsi que celle de Maggie nous a totalement chamboulé. On a l'impression que Fear The Walking Dead devient un banal copier-coller de The Walking Dead et que le spin-off n'a plus rien pour se démarquer. Tout a changé dans cette saison 4 et c'est vraiment dommage : on dirait un reboot pas vraiment prévu. On préférait avant pour ne pas vous mentir !

The Walking Dead
The Walking Dead

Doctor Who (saison 11)

Qu'on se le dise, même si Jodie Whittaker ne semble pas avoir encore totalement cerné sa vision du personnage, la comédienne est excellente dans le rôle du nouveau Doctor. Malheureusement, c'est bien là la seule qualité de cette saison 11 (en plus d'une mise en scène un peu plus ambitieuse par instant). Gros point faible cette année : le trio de compagnons ne fonctionne vraiment pas. A eux trois ils ralentissent l'histoire, apportent une certaine distance avec le Doctor et un manque de complicité apparente, et empêchent tout sentiment d'affection pour eux. Après tout, difficile de s'attarder sur les trois nouveaux et développer dans le même temps l'intrigue hebdomadaire en seulement 42 minutes quand il faut déjà re-contextualiser l'histoire. Côté histoires justement, hormis quelques étincelles - notamment lors des voyages vers le passé, on reste sur notre faim. Sans fil rouge tout au long de la saison, on subit des histoires plus ou moins passionnantes avec des antagonistes aussi faiblards qu'oubliables. Certes, il s'agit d'une saison de transition, mais une prise de risques aurait été la bienvenue. Tout est trop sage, lisse, scolaire... ce qui fait qu'on s'ennuie.
Disponible sur France 4.

Jodie Whittaker dans Doctor Who
Jodie Whittaker dans Doctor Who

Deutsch-Les-Landes (nouveauté)

Si Amazon Prime nous a encore gâté en 2018 avec la saison 2 de The Marvelous Mrs Maisel, la saison 3 de The Man in the High Castle ou encore sa nouveauté Homecoming avec Julia Roberts, elle a aussi été capable du pire. La preuve avec sa première création française, Deutsch-Les-Landes, qui s'est avérée être l'une des plus grosses déceptions de l'année. L'intrigue n'était déjà pas des plus passionnantes mais la série a usé et abusé de clichés et de scènes gênantes. Résultat ? Les quelques bons acteurs se sont retrouvés en plein naufrage et la version 100% française qui est proposée par la plateforme enfonce encore plus le clou. Il va vraiment falloir faire mieux pour nous séduire !
Disponible sur Amazon Prime Video.

L'affiche de Deutsch-Les-Landes
L'affiche de Deutsch-Les-Landes

Groom (nouveauté)

Première série française de YouTube, créée par l'équipe du Studio Bagel et adaptée du génial format-court de Jérôme Niel, Groom donne fortement envie sur le papier. A l'écran, le résultat est malheureusement plus que mitigé. Oui, il y a quelques blagues sympas, oui, Vincent Tirel est cool et oui, l'idée de cette comédie est agréablement originale. Cependant, ça s'arrête là. Durant tout le visionnage un effet de "série cheap" empêche toute immersion. Ça manque de personnages en arrière-plan, ça manque de vie à l'écran, ça manque de décors (toujours le même étage), ce qui décrédibilise l'univers (l'action est censée se dérouler dans un hôtel de luxe). La réalisation participe d'ailleurs à ce sentiment de vide. Malgré quelques bonnes idées ponctuelles, elle se contente du strict minimum et pointe indirectement du doigt le manque de comédiens et de budget. Groom a toutes les qualités d'une bonne web-série, mais qui en font les défauts d'une vraie série. Et le choix d'opter pour de nombreuses guests issues du Studio Bagel n'arrange rien. Pour un si gros projet, il aurait été préférable de s'ouvrir un peu plus.
Disponible sur YouTube.

L'affiche de Groom
L'affiche de Groom

House of Cards (saison 6)

La saison 6 de House of Cards marquait la fin de la série devenue culte. Une ultime saison qui ne s'est pas déroulé dans des conditions idéales puisque Kevin Spacey a été viré suite à des accusations de harcèlement et d'agressions sexuelles dont certaines se seraient déroulées sur le tournage de la série. Le scénario a donc dû être réécrit... et n'était vraiment pas à la hauteur de nos attentes. Dommage car Robin Wright était à la hauteur, contrairement aux retournements de situation préparées par les scénaristes. La dernière scène était plus frustrante que satisfaisante.
Disponible sur Netflix.

Article rédigé par Quentin Piton, Lola Maroni et Aubéry Mallet.

Robin Wright dans House of Cards
Robin Wright dans House of Cards
News
essentielles
sur le
même thème