Une étudiante avait témoigné et dévoilé son logement insalubre pour PRBK. RSA : bientôt une allocation de presque 500 euros pour les jeunes ?
Bonne nouvelle pour les jeunes ! En cette période compliquée de pandémie de coronavirus, les jeunes qui ne suivent pas d'études, n'ont aucune formation et n'ont pas de job pourraient bientôt toucher une sorte de RSA jeune. Le nom de cette nouvelle allocation : "garantie jeune universelle". En plus d'une aide financière, ils devraient aussi bénéficier d'un accompagnement pour décrocher un emploi ou trouver une formation.

Un RSA pour les jeunes ? Ils pourraient toucher 497 euros de "garantie jeune universelle"

Après une nouvelle aide financière pour les ex étudiants boursiers, un revenu minimum pour les jeunes proposé par des députés ou encore un prêt de 10 000 euros à tous les jeunes de moins de 25 ans, le gouvernement continue de chercher des solutions pour aider les jeunes adultes. Car ils ont été particulièrement frappés par la pandémie de Covid-19, ayant du mal à trouver un job en cette période de crise sanitaire. Selon Europe 1, le président de la République Emmanuel Macron aurait décidé de créer une sorte de RSA pour les jeunes qui s'appellerait "garantie jeune universelle".

"Il faut une mesure symbolique pour aborder 2022" aurait ainsi précisé un proche d'Emmanuel Macron au média. Une allocation qui pourrait aller jusqu'à 497 euros par mois. Cette "garantie jeune universelle" concernerait les jeunes de "moins de 25 ans" selon Europe 1, mais d'après CNEWS ce serait pour les jeunes de "16 à 26 ans". Ce qui est certain, c'est que cela concerne ceux qui ne sont "ni en emploi, ni en études, ni en formation". Le président devrait annoncer cette nouveauté avant cet été 2021.

Une allocation mais aussi une aide pour trouver un emploi ou une formation

En quoi cette allocation serait différente du RSA ? En plus de l'aide financière mensuelle, il y aurait un droit à l'accompagnement, un peu sur le modèle de "1 jeune, 1 solution". Ce serait un accompagnement intensif pour trouver un emploi ou une formation.

"Avec le RSA, on touche de l'argent puis plus rien" a ainsi expliqué Elisabeth Borne, la ministre du Travail qui serait à l'origine du projet, à Europe 1. Selon les chiffres de son ministère, 1 jeune sur 2 au RSA depuis 6 mois n'était pas accompagné vers l'emploi en 2019. Un spécialiste de la précarité des jeunes a déclaré au même média que "c'est LE geste attendu sur la jeunesse" et "on évite le signal négatif de l'assistanat" grâce à cet accompagnement en plus.

Une aide financière qui serait inspirée d'un dispositif mis en place sous François Hollande

La ministre du Travail, Elisabeth Borne, avait proposé cette "garantie jeune universelle" en janvier 2021 et aurait reçu le soutien du président de la République. Mais comme l'a précisé Europe 1, ce projet "s'inspire en réalité d'un dispositif mis en place sous François Hollande et dont 200 000 personnes ont bénéficié" en 2020. CNEWS a de son côté indiqué que cette allocation devrait déjà être en place depuis 2013 par les missions locales, mais qu'elle ne serait tout simplement pas toujours appliquée.

Cette "garantie jeune universelle" permettrait aussi d'aider les jeunes qui bénéficient de l'ASE (l'aide sociale à l'enfance). Comme l'a souligné BFMTV, "l'ASE coupe les aides à 18 ou 21 ans" et donc beaucoup de ces jeunes se retrouvent sans ressources en un claquement doigt.

Le site a aussi ajouté qu'en plus de cette nouvelle aide, Emmanuel Macron préparerait plusieurs autres dispositifs pour aider les jeunes. Le président de la République aurait en effet demandé à plusieurs ministres (Travail, Logement, Sports...) de travailler sur des projets de soutien à la jeunesse (comme par exemple la prime de 1 000 euros pour les jeunes travailleurs de moins de 25 ans qui peinent à payer leur 1er appart).