Ragnarök : faut-il regarder la série norvégienne de Netflix ?
Ragnarök : faut-il regarder la série norvégienne de Netflix ?
Après l'Allemagne, l'Espagne, la France, l'Italie ou le Danemark, Netflix dévoile ce vendredi 31 janvier sa série norvégienne Ragnarök. L'occasion de se plonger dans la mythologie nordique. PRBK a pu voir 5 des 6 épisodes. Alors, on mate ou on zappe ? Voici notre avis.

Pas le temps de s'ennuyer sur Netflix ! Après The Witcher et You, dévoilées durant les vacances de Noël, la plateforme continue de dévoiler de nouvelles saisons et séries depuis le début du mois de janvier. Si vous avez déjà terminé la saison 2 de Sex Education et la saison 3 des Nouvelles aventures de Sabrina, voici une nouvelle série qui pourrait vous plaire : Ragnarök.

L'essentiel

Créée par : Adam Price.
Avec : David Stakston, Jonas Strand Gravli, Theresa Frostad Eggesbø, Herman Tømmeraas et Emma Bones
Format : 6 épisodes de 50 minutes.
Diffusion : la saison 1 est dispo ce vendredi 31 janvier sur Netflix.

Le pitch

Dans la mythologie nordique, "Ragnarök" signifie la fin du monde et la bataille finale entre les Dieux et les Géants. Magne, son frère Laurits et leur mère sont de retour à Edda, petite ville de Norvège qu'ils ont quitté des années auparavant suite à la mort de leur père. Peu de temps après leur arrivée en ville, Magne commence à exhiber d'étranges pouvoirs.

La bande-annonce de Ragnarök

Vers la fin du monde

Avec ses séries européennes, Netflix nous a diverti et parfois surpris. Si aucune ne peut arriver à la cheville de La Casa de Papel en terme de succès, il y en a pour tous les goûts : la série fantastique façon fin du monde avec The Rain, la série sans prise de tête avec Elite ou bien, au contraire, la série qui te retourne le cerveau avec Dark. Et Ragnarök alors ? Dans ses synopsis, la plateforme laissait entendre que le show norvégien verrait un groupe d'ados faire face à d'étonnants changements climatiques annonciateurs de la fin du monde. Sauf que ce n'est pas ce que l'on a vu !

Si on pouvait espérer une série complexe qui pourrait explorer la mythologie nordique et ainsi nous donner quelques leçons à ce sujet, ce n'est malheureusement pas le cas. Car, comme le laissait penser la bande-annonce, la série est avant tout destinée à un public adolescent. Alors oui, il y a des pouvoirs, des gentils et des méchants. Mais plutôt que de se lancer à fond dans le sujet (et donc dans la mythologie), Ragnarök reste en surface, ses premiers épisodes semblant servir de longue introduction pour son univers.

La série est centrée sur Magne, un lycéen dyslexique et pas forcément populaire. Lors de son retour à Edda, la ville de son enfance, il va se découvrir d'étonnants pouvoirs... et être menacé par l'une des familles les plus puissantes de la ville. Mais les problèmes d'ados - et notamment les problèmes de coeur - prennent vite le pas sur le côté "mythologie". On vous rassure, on ne s'est pas pour autant ennuyé devant les épisodes. Bien qu'on n'ait pas été passionné par notre visionnage, on a regardé assez facilement ces 5 premiers épisodes de Ragnarök.

En bref : Ragnarök n'est pas une déception totale ni une réussite. On regrette que la mythologie ne soit pas plus explorée mais son côté "série teen" assumée fait le job. Il en faudrait quand même plus pour retenir toute notre attention.

Ragnarök : notre avis sur la série de Netflix
Ragnarök : notre avis sur la série de Netflix
Netflix
Disparu à jamais : le roman de Harlan Coben devient la nouvelle série française de Netflix
Francesca (Too Hot To Handle) de nouveau en couple après sa rupture avec Harry ?
Dark : les créateurs préparent 1899, une série horrifique sur Netflix
The Crown : une saison 6 finalement commandée (et ce sera vraiment la dernière)
voir toutes les news de Netflix Découvrir plus d'articles