WandaVision : faut-il regarder la série Marvel de Disney+ ?
WandaVision : faut-il regarder la série Marvel de Disney+ ?
Les Avengers sont (presque) de retour. Ce vendredi 15 janvier, Disney+ met en ligne les deux premiers épisodes de WandaVision, sa première série en live-action de l'univers Marvel, centrée comme l'indique son titre sur Wanda Maximoff alias la Sorcière Rouge et sur Vision. PRBK a pu voir 3 des 9 épisodes de la série mettant en scène Elizabeth Olsen et Paul Bettany. Alors, on mate ou on zappe ? Découvrez notre avis, SANS spoilers évidemment !

Lancée il y a bientôt un an en France, Disney+ met un coup d'accélérateur pour ses programmes originaux. En décembre, la plateforme a annoncé une multitude de projets issus de l'univers Star Wars, de Marvel ou bien de Disney/Pixar. Jusqu'à présent, la plateforme nous faisait patienter avec ses séries événements puisque seule The Mandalorian (dont la saison 2 s'est terminée en décembre et qui reviendra avec une saison 3) avait été lancée.

Pourtant, ce ne sont pas les projets qui manque côté Marvel : depuis un moment déjà, Disney+ a annoncé la production de plusieurs séries autour de personnages cultes dont Loki avec Tom Hiddleston, Faucon et le Soldat de l'Hiver avec Anthony Mackie et Sebastian Stan et WandaVision qui est donc la première à faire son arrivée sur la plateforme.

L'essentiel

Créée par : Jac Schaeffer.
Avec : Elizabeth Olsen, Paul Bettany, Teyonah Parris, Kathryn Hahn, Kat Dennings et Randall Park.
Format : 9 épisodes d'environ 30mn chacun.
Diffusion : deux épisodes déjà disponibles sur Disney+ puis un épisode chaque vendredi.

Le pitch

Wanda et Vision sont de retour après leurs aventures dans les films Avengers. Alors qu'ils emménagent dans la petite ville de Westview, tout semble enfin parfait pour le couple qui s'apprête à entamer une nouvelle vie. Mais très vite, les deux héros comprennent que quelque chose se trame...

La bande-annonce VF de WandaVision, disponible sur Disney+

Une série audacieuse qui ne ressemble pas à un film Marvel

Dès les premières minutes, WandaVision a de quoi déstabiliser les fans de Marvel. D'abord car, si vous vous souvenez bien des derniers films Avengers, le pitch de la série est improbable. Souvenez-vous, dans Avengers : Infinity War sorti au cinéma en 2018, Vision mourrait et deux fois : il était d'abord tué par la Sorcière Rouge qui détruisait la gemme de l'âme puis par Thanos qui, utilisant la gemme du temps, revenait dans le temps et lui volait la pierre, le tuant instantanément.

Ensuite, et c'est certainement l'une des plus grandes réussites de la série, car WandaVision prend une direction totalement opposée à celle que l'on attendait en devenant une sitcom old school à la Ma Sorcière Bien Aimée, en noir et blanc. Alors que Wanda et Vision mènent leur petite vie, le spectateur et les personnages comprennent rapidement que quelque chose ne tourne pas rond. Un sentiment qui sera confirmé avec de courtes scènes, au fil des épisodes. Un choix à applaudir et qui prouve qu'un genre si marqué comme celui des super-héros peut encore nous surprendre et que leurs histoires peuvent être racontées autrement que ce que l'on a pu voir au cinéma depuis le premier Iron Man.

Si elle débute comme une sitcom, WandaVision joue surtout sur le tragi-comique. Comique de par son format et ses nombreuses blagues, tragique car on sent très rapidement que quelque chose de plus grand, et de beaucoup moins positif, se joue en coulisses. Un équilibre qui permet aux acteurs de montrer l'étendu de leur talent. Souvent dans l'ombre lors des précédents films Avengers car pas aussi importants que Thor, Captain America, Iron Man ou même Spider-Man, Wanda et Vision mais surtout Elizabeth Olsen et Paul Bettany ont l'occasion de briller. Leur alchimie est indéniable et on aime les voir explorer un genre plus léger qu'à l'accoutumé.

Le format n'est pas pour rien dans la réussite de la série : avec des épisodes de 30 minutes, plus condensés, il est plus facile de ne pas perdre le spectateur en cours de route. On a en tout cas été scotché devant notre télé du début à la fin des trois premiers épisodes et, à la fin du visionnage, on ne voulait qu'une chose : la suite.

En bref : WandaVision prouve que Marvel peut encore nous surprendre. Avec sa narration inattendue, à la fois drôle et dramatique, elle fait de deux personnages encore peu explorés de véritables stars et permet aux acteurs de briller. WandaVision ouvre de la meilleure des façons le bal des shows Marvel à venir. Espérons que les nombreuses séries prévues auront son audace qui est sans doute sa plus grande force.

WandaVision : notre avis sur la série
WandaVision : notre avis sur la série
Disney+
Love, Victor saison 2 : pas de scènes de sexe gay dans la série ? Les créateurs s'expliquent
WandaVision saison 2 : une suite possible ? Le boss de Marvel ouvre la porte, mais...
WandaVision saison 1 : le dernier épisode sera "épique et triste" selon une actrice
Michael Cimino (Love, Victor) : "On m'a dit : 'Tu ne devrais pas jouer un personnage gay'" (Itw)
voir toutes les news de Disney+ Découvrir plus d'articles
Les stars
du moment