Skam France saison 5 : Robin Migné se confie en interview avec PRBK
Arrivé dans la saison 3 de Skam France, le personnage d'Arthur a rapidement eu son petit effet sur les fans de la série... à tel point qu'il a été choisi pour être mis en avant dans la saison 5, actuellement en cours sur France tv.slash. PRBK a eu l'occasion de rencontrer Robin Migné en interview : l'acteur se confie.

"Initialement, je crois que David voulait faire une saison sur Alexia ou sur Daphné"

Après Emma (Philippine Stindel), Manon (Marilyn Lima), Imane (Assa Sylla) et Lucas (Axel Auriant), David Hourrègue a choisi de mettre à l'honneur le personnage d'Arthur (Robin Migné) dans la saison 5 de Skam France, qui n'existe pas en Norvège. Le destin de l'adolescent bascule lorsqu'il découvre qu'il est atteint de surdité brusque à cause d'un choc auditif. Il doit donc apprendre à vivre avec son handicap invisible, mais il peut compter sur le soutien de ses potes et des deux nouvelles recrues, Noée (Winona Guyon) et Camille (Lucas Wild).

Dès son arrivée dans la saison 3 de Skam, Arthur s'est parfaitement intégré à la petite bande, mais saviez-vous qu'au départ, la saison 5 n'était pas prévue d'être centrée sur lui ? "Initialement, je crois que David (Hourrègue, le réalisateur ndlr) voulait faire une saison sur Alexia ou sur Daphné. Je crois que ça a été un peu compliqué en Norvège. Je me demande si eux aussi ne veulent pas faire une suite, je ne sais pas. Je n'en ai aucune idée, mais il était question de, si jamais elle faisait une suite, elle ne voulait pas qu'on parle d'Alexia et Daphné. Du coup, il s'est rabattu. Il a proposé d'autres personnages et c'est tombé sur Arthur", explique Robin Migné en interview avec PRBK.

"Ce sont des guerriers"

L'acteur de Skam, qui pourrait être renouvelée pour des saisons 7 et 8, nous confie ensuite qu'il n'était initialement pas forcément serein à l'idée de représenter la communauté sourde à l'écran : "Le premier truc, ça été de la peur je crois. Beaucoup, beaucoup de peur. Même encore maintenant, que tout ne soit pas sorti parce que, mine de rien, c'est une énorme responsabilité. Déjà, de récupérer l'originalité de Skam. La Norvège qui nous donne les droits, c'est assez incroyable, que ça tombe sur moi, c'est assez incroyable et que ça parle des sourds, ça fait encore triple dose entre guillemets. Je suis très fier."

Robin Migné poursuit : "Ça m'a beaucoup plu parce que je me suis dit "mais en fait on va dans un autre monde" (...) J'ai trouvé ça hyper intriguant quand il m'a dit que ça allait être sur la surdité alors qu'on avait parlé des jeux vidéo. Je me suis dit "m*rde" et puis deux secondes après, je me suis dit "nan mais attends, pas m*rde du tout quoi". J'ai eu très peur, c'était très étrange. C'était très étrange de rencontrer tous ces gens, mais qu'est-ce que c'était enrichissant (...) Eux, ce sont des guerriers, vraiment. Ce sont des guerriers. Ils sont comme ça, les entendants ils les rejettent. Tant pis, allez vous faire fo*tre, moi je fais ma vie. Rien que ce côté là, de renoncer... Ils n'ont pas le choix. C'est soit tu renonces, soit toute ta vie tu dis "oh p*tain, fais ch*er, c'est machin, c'est truc". Non, ils avancent et ils foncent. Une force de caractère, un truc, voilà."

Propos recueillis par Lola Maroni. Contenu exclusif. Ne pas reproduire sans citer PureBreak.com.

Skam - Saison 5
Skam saison 5 : le personnage de Manon inclus au départ, "j'ai réécrit en une nuit toute la saison"
Winona Guyon : "Skam France va faire changer le regard et montrer que tout est possible"
Une sirène à Paris : Marilyn Lima (Skam) et Nicolas Duvauchelle dans une course contre l'amour
Maxence Danet-Fauvel (Skam France) : le Match ou Next spécial adolescence
voir toutes les news de Skam - Saison 5 Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème