Le Coronavirus, un sujet trop sensible selon Youtube : la plateforme interdit la monétisation
Le Coronavirus, un sujet trop sensible selon Youtube : la plateforme interdit la monétisation
Le Coronavirus ou Covid-19 touche même YouTube. Comme le dévoile le site américain The Verge, la plateforme de partage de vidéos a décidé de mettre en place de nouvelles règles strictes : elle démonétise désormais les vidéos qui traitent (de près ou de loin) de l'épidémie. Un choix qui ne plaît pas à tous.

Depuis décembre 2019, l'épidémie de Coronavirus se propage dans le monde entier. Plus de 96 000 personnes ont été contaminées dans le monde et plus de 3 000 personnes sont décédées. En France, on recense désormais 377 cas et 6 morts et les conséquences de l'épidémie se font sentir avec l'annulation d'événements sportifs ou culturels comme par exemple le report de concerts de nombreux artistes. Sur YouTube aussi, le virus est une sujet pris très au sérieux.

Le Coronavirus, sujet "trop sensible" pour Youtube ?

La preuve, comme l'explique The Verge, la plateforme de partage de vidéos a décidé de prendre une décision forte : depuis quelques semaines, toute vidéo évoquant le Coronavirus est démonétisée, c'est-à-dire que les publicités sont désactivées et que les créateurs de contenus ne peuvent donc pas gagner de l'argent via ces vidéos. C'est Tom Leung, responsable produit de Youtube, qui a annoncé la nouvelle dans une vidéo le 11 février. "Toutes les vidéos sur ce sujet seront démonétisées jusqu'à nouvel ordre" confiait-il.

Le but de cette démonétisation ? Protéger les annonceurs qui pourraient ne pas vouloir être associés à ce sujet sensible. Mais, comme l'explique The Verge, cette démonétisation ne s'applique pas uniquement aux vidéos traitant ouvertement de l'épidémie. En effet, certains créateurs de contenus ont remarqué que leurs vidéos ont été démonétisées... pour avoir seulement prononcé le mot "coronavirus". C'est par exemple le cas de la chaîne Spawn Wave qui a évoqué le report de la Game Developers Conference 2020. Jonathan Downey qui dirige la chaîne a confié à The Verge qu'il a tenté de trouver des alternatives comme prononcer "CV" au lieu de "Coronavirus" mais que la vidéo avait tout de même été démonétisée. Le site américain explique cependant que toutes les vidéos ne sont pas démonétisées : les chaînes d'infos peuvent publier des vidéos à ce sujet, accompagnées de publicités, s'ils fournissent les publicités eux-mêmes.

Quels sujets sont démonétisés par YouTube ?

Tous les contenus ne sont pas les bienvenus sur YouTube. Sur son site, la plateforme explique que les vidéos liées aux "sujets controversés" et "événements sensibles" sont démonétisées. Parmi eux ? Le harcèlement sexuel, les troubles alimentaires, l'avortement ou encore les conflits armés, les actes terroristes ou bien les crises sanitaires. Dans le passé, la plateforme avait fait polémique en démonétisant certaines vidéos LGBT. Pas plus tard qu'en octobre dernier, la plateforme avait réagi suite à l'enquête d'une chaîne qui révélait que les vidéos contenant les mots "homosexuel", "hétéro" ou "tranny" dans leur titre étaient automatiquement démonétisées.

Youtube
YouTube lance sa nouvelle appli Shorts, son propre TikTok
Mort du youtubeur Lloyd Cadena à 26 ans : ses plus de 5 millions d'abonnés sous le choc
Rentrée 2020 : Youtube met en avant les "EduTubeurs"
YouTube : Landon Clifford est mort à 19 ans, sa femme lui rend un hommage bouleversant
voir toutes les news de Youtube Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème