J.K. Rowling espérait pouvoir publier son nouveau roman, "L'Appel du coucou" en toute discrétion, sous le pseudonyme de Robert Galbraith. Manque de bol, son cabinet d'avocats aura vendu la mèche. La maman d'Harry Potter, qui avait décidé de porter plainte, vient d'obtenir gain de cause. La totalité des dommages et intérêts et les royalties du livre seront reversés à une association qui vient en aide aux militaires et à leur famille. Joli geste.

Depuis que l'identité de l'auteur de L'Appel du coucou, publié sous le pseudo de Robert Galbraith, a été révélée, le roman de J.K. Rowling fait un carton en librairie. Hollywood se dispute même les droits pour pouvoir l'adapter. Ce qui n'a pas empêché la romancière de porter plainte contre le cabinet d'avocats, qui a ébruité son secret.

"Consternée et ébranlée" par cette trahison

J.K. Rowling espérait pouvoir garder le secret le plus longtemps possible. C'était avant qu'un des associés du cabinet d'avocats Russells le confie à une amie, qui en a alors parlé au... Sunday Times. La maman d'Harry Potter a donc décidé de porter plainte contre le cabinet et a obtenu gain de cause. Selon son avocat, elle s'est sentie "consternée et ébranlée par une telle trahison".

Les dommages-intérêts et royalties du livre reversées aux militaires

Si elle n'a pas souhaité dévoilé le montant des dommages et intérêts, elle a décidé de reverser l'intégralité de cette somme "substancielle" à l'association Soldiers's Charity, qui vient en aide aux militaires et à leur famille. L'auteure d'Une Place à prendre a annoncé mercredi qu'elle verserait également les royalties de son livre à l'organisation caritative, à compter du 14 juillet et pendant trois ans. "J'ai toujours eu l'intention de faire un don à Soldiers' Charity avec les royalties de Robert (Galbraith) mais je n'avais pas anticipé que le livre figurerait dans la liste des meilleures ventes seulement trois mois après sa sortie. En fait, je n'avais jamais imaginé qu'il puisse se retrouver dans cette liste" a-t-elle confié dans un communiqué. Elle souhaite ainsi remercier les militaires qui l'ont aidé dans les recherches pour son livre, qui met en scène un ex soldat ayant servi en Afghanistan, reconverti en détective privé.

J.K. Rowling
De Harry Potter à Ellen Potter, une femme trans fête son changement de prénom et nargue JK Rowling
J.K. Rowling encore en pleine tempête : la maman de Harry Potter vante une boutique jugée transphobe
J.K. Rowling transphobe ? Robbie Coltrane (Hagrid dans Harry Potter) la défend
J.K. Rowling transphobe ? Le sujet de son nouveau livre, Troubled Blood, relance les accusations
voir toutes les news de J.K. Rowling Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème