C'est la guerre entre Cyril Hanouna et Arthur depuis le début de l'été et leurs piques en direct sur le plateau d'iTélé. L'animateur de D8 a d'ailleurs décidé de boycotter Arthur dans son émission Touche pas à mon poste. Nikos Aliagas s'en est mêlé hier soir sur le plateau de Jean-Marc Morandini sur NRJ12. Le présentateur de The Voice a pris parti pour "l'ancien". Ou presque.

Le torchon brûle depuis le début de l'été entre Cyril Hanouna et Arthur. A l'origine des tensions entre les deux animateurs ? Des piques adressées en direct sur le plateau d'iTélé le 30 juin dernier. Nikos Aliagas est revenu sur la guéguerre qui oppose les deux hommes, hier soir sur le plateau de la nouvelle émission de Jean-Marc Morandini.

Arthur VS Cyril Hanouna

Depuis leur passage sur i-Télé, c'est la guerre entre Cyril Hanouna et Arthur. L'animateur du décevant Late Show de TF1 avait lancé au roi de la danse de l'épaule : "Tu devrais apprendre à fermer ta gueule. Tout ça, ça va se retourner un jour contre toi". Ces propos n'avaient pas manqué de blesser Hanouna, qui a tout simplement décidé de boycotter Arthur dans Touche pas à mon poste. Depuis le trublion de D8 n'a pas manqué une occasion de clasher son nouvel ennemi juré.

Nikos prend parti

Un autre présentateur s'en est mêlé hier soir sur le plateau de #Morandini. Nikos Aliagas s'est alors exprimé sur la guéguerre qui oppose les deux animateurs : "Arthur est un vieux copain et je suis fidèle. Je ne suis pas du côté du vent, je suis fidèle à mes convictions et je suis fidèle à mes principes". Il a conclu en prenant parti : "Et même si le petit est bon, il faut toujours honorer l'ancien". Il ne se mouille pas trop Nikos.

Nikos Aliagas
Nikos irrespectueux envers Gavin James pour une photo aux NMA 2019, Twitter en colère
Nikos Aliagas : son projet de nu artistique avec Fanny Maurer se dévoile en vidéo
Nikos Aliagas : shooting sexy avec une ex-candidate de Secret Story très dénudée 🔥
Nikos Aliagas en deuil : son père est mort après s'être battu contre la maladie
voir toutes les news de Nikos Aliagas Découvrir plus d'articles