Team "bra" ou "no bra" : Undiz, Calvin Klein, Mina Storm... Les marques s'adaptent
Team "bra" ou "no bra" : Undiz, Calvin Klein, Mina Storm... Les marques s'adaptent
Que vous soyez team "bra" ou "no bra", ce sont vos seins, alors c'est à vous de décider. De plus en plus, les femmes ne portent plus de soutiens-gorge, que ce soit par confort, par féminisme, par rapidité d'habillement ou pour d'autres raisons. Les marques comme Undiz et Calvin Klein l'ont bien compris et essayent de proposer des alternatives à celles qui veulent continuer de porter des soutifs tout en ayant un certain confort, ou qui n'osent pas encore passer le cap du sans soutif.

La team "no bra" s'agrandit

Team "bra" ou "no bra" ? Fini l'époque du "couvrez ce sein que je ne saurais voir" de Tartuffe chez Molière. Depuis le mouvement #FreeTheNipple, les femmes qui ne portent pas de soutifs sont de plus en plus nombreuses. Jennifer Aniston fait partie des adeptes du "no bra" depuis des années, en attestent ses tenues de Rachel dans Friends. D'après un sondage Ifop, 18 % des moins de 25 ans pratiqueraient le "no bra" désormais en France, ce qui fait 1 jeune sur 6. Et depuis le confinement, les femmes se sont encore plus habituées à ne plus mettre de soutiens-gorge, puisqu'elles étaient chez elles. Mais il n'y a plus qu'en télétravail que les lycéennes, les étudiantes et les "adultes" ont enlevé le soutif. A l'école et au travail aussi, les soutiens-gorge sont de moins en moins de sortie. Un vent de liberté et de féminisme qui fait du bien !

Les marques de lingerie l'ont bien compris et tentent de répondre aux envies des clientes. Comme la tendance est au "no bra" et que ces enseignes vendent des sous-vêtements, elles essayent de s'adapter en proposant des alternatives à celles qui veulent garder leur soutif mais demandent plus de confort. Caches tétons, soutiens-gorge adhésifs, soutiens-gorge invisibles, triangles sans armatures, brassières, soutiens-gorge qui deviennent des tops à part entière... Si vous n'êtes pas prêtes pour le "no bra", vous pouvez essayez d'adopter l'une de ces solutions en attendant.

Les marques innovent pour la team "bra"

Si vous faites partie de la team "bra", les marques sont de plus en plus nombreuses à tout faire pour vous faire oublier que vous portez un soutien-gorge. Undiz, qui a récemment sorti une collab Harry Potter, a par exemple dévoilé une collection Dark Boudoir où les modèles sont tellement beaux qu'ils peuvent se porter en tops. Mais l'enseigne de lingerie comprend aussi celles qui préfèrent ne pas porter de soutifs et a ainsi lancé un challenge sur les réseaux : #teambra ou #teamnobra. Du 13 octobre au 27 novembre 2020, Undiz a ainsi invité les femmes à donner leur avis en utilisant le hashtag #undizgotyourback.

Calvin Klein a de son côté posté plusieurs épisodes d'une mini-série baptisée CKunfiltered : Bra Talk, sur YouTube. Les modèles y parlent des tailles de soutifs, des différents types de soutifs (balconnet, corbeille...) mais aussi de la fameuse question du "bra" / "no bra". La marque rappelle ainsi que pour celles qui aimeraient se lancer dans la team "no bra" mais n'ont pas encore osé sauter le pas, elles peuvent commencer en portant des brassières Calvin Klein si elles le souhaitent, pour s'habituer à pouvoir bouger sans armatures et avec confort, avant d'enlever le soutif pour de bon. Et la griffe a aussi prôné le "no bra" en montrant son égérie Gigi Hadid seins nus dans sa campagne Kith pour Calvin Klein.

Calvin Klein a lancé sa mini-série sur YouTube

Etam a aussi trouvé des alternatives en proposant une nouvelle version de son "ensemble 1975", un soutif en "tulle effet seconde peau aux​ transparences renversantes". L'enseigne propose aussi "PURE 360", "l'innovation qui manquait à vos mouvements" alliant de la "dentelle et une microfibre étirable à 360°".

Zara, qui a lancé sa première collection de lingerie, vous propose également des pièces effet seconde peau. Des matières douces comme le satin, de la transparence pour monter ses tétons avec de la dentelle, des soutiens-gorge en forme de triangles sans armatures... Avec cette collection qui se veut confortable, vous aurez l'impression de ne rien porter.

Mina Storm a de son côté rappelé qu'à "l'approche des règles", les femmes peuvent sentir "une tension et une douleur des seins plus ou moins prononcée : c'est le fameux syndrome prémenstruel". Alors pour les soulager, la marque leur propose de "porter des sous-vêtements confortables et très stretch", comme leurs brassières en "tissu bi stretch (il s'étire dans les 2 sens du tissu) ce qui permet à la brassière de s'adapter à l'évolution de la poitrine, sans serrer ni compresser" et en coton "une matière douce et naturelle que vous ne sentirez (presque pas) et qui n'irrite pas le téton".

News
essentielles
sur le
même thème