4 photos
Voir le diapo
Préparez-vous à en prendre plein les yeux avec Star Trek 2 : Into Darkness. Alors que la sortie du film approche à grands pas, quelques petits chanceux (comme nous) ont pu assister à une projection de 30 minutes, ce jeudi 7 mars à Paris. Présentée par le producteur Bryan Burk, fidèle collaborateur de J.J. Abrams, ces i

Préparez-vous à en prendre plein les yeux avec Star Trek 2 : Into Darkness. Alors que la sortie du film approche à grands pas, quelques petits chanceux (comme nous) ont pu assister à une projection de 30 minutes, ce jeudi 7 mars à Paris. Présentée par le producteur Bryan Burk, fidèle collaborateur de J.J. Abrams, ces images n'ont pas déçu, bien au contraire. Comme le trailer explosif et le prologue de 9 minutes, elles nous ont même donné envie d'accélerer le temps pour arriver le plus vite possible au 12 juin prochain. Attention, spoilers possibles.

"Pour ceux qui n'aiment pas Star Trek"
Star Trek 2 ne sortira en salles que le 12 juin prochain mais déjà, la promo du film bat son plein. Après la projection des 9 minutes et une table ronde (virtuelle) avec l'équipe du film, place à une séance très spéciale. Spéciale puisqu'elle était présentée par Bryan Burk, co-fondateur de la société de production de J.J. Abrams, Bad Robot. Aussi sympathique que son copain, c'est avec beaucoup d'enthousiasme qu'il a parlé du gros blockbuster de 2013.

Vous avez aimé le premier Star Trek ? Vous allez adoré cette suite à en croire Bryan Burke qui promet "plus d'action, plus de drame". Et au cas où vous n'êtes pas vraiment branchés planètes lointaines et oreilles pointues, le producteur, qui lui-même n'aimait "pas Star Trek", assure que ce long-métrage est "un film Star Trek pour ceux qui n'aiment pas Star Trek". Après les images qu'on a vues ce jeudi 7 mars, on peut le confirmer !

25 premières minutes époustoufantes
Et oui, pas besoin de connaître par coeur la mythologie Star Trek pour apprécier le spectacle proposé par J.J. Abrams, décidément très brillant. Dès les premières minutes - on notera d'ailleurs que le prologue a été légérement revu -, le réalisateur fait tout pour nous scotcher à notre siège. Située sur la planète de Nibiru, la scène d'introduction de Star Trek 2 propose tout ce qu'on aime chez le créateur de Lost : de l'humour, de l'action, des images spectactulaires et de la tension dramatique.

Après cette première séquence qui voit Kirk enfeindre des règles pour sauver Spock coincé dans un volcan, retour dans le Londres futuriste. On retrouve alors la scène qui, avant, ouvrait le prologue : un couple de parents se rend au chevet de leur fille malade. Et là, surgi de nulle part, un homme annonce au père : "Je peux la sauver". C'est bien évidemment le grand méchant, interprété par Benedict Cumberbatch.

Mais pour sauver la fillette, le méchant John Harrison veut quelque chose en retour. Après quelques scènes consacrées à Kirk - qui perd les commandes de l'Entreprise -, on voit ainsi le père de la jeune malade faire exploser les archives de Starfleet. Ce que nous emmène à LA scène de ces 25 minutes, un véritable summum d'action et de tension dramatique. SPOILERS : avec son explosion, Harrison a en réalité piéger tout les capitaines et les seconds Starfleet, et débarque en plein milieu de leur réunion d'urgence pour les tuer. Pike se fait alors tirer dessus et semble très très mal en point. Comme vous pouvez vous en douter, c'est terriblement frustrant de terminer là-dessus !

Deux autres scènes inédites
Heureusement, pour nous consoler (un peu), Bryan Burke est également venu avec deux autres scènes qui se déroulent un peu plus tard dans le film. La première montre L'Entreprise qui tente de revenir à Londres après une attaque qui l'a laissé diminué. Les fans de scènes d'action dans l'espace devraient apprécier.

Mais c'est surtout la deuxième scène qui nous a mis l'eau à la bouche. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il s'agit d'un combat, dans le Londres futuriste, entre John Harrison et Spock (Zachary Quinto ). En grande partie dans les airs, cette scène promet de l'action et du grand, grand spectacle. Bref, Disney a bien eu raison de choisir J.J. Abrams pour son Star Wars 7.

Star Trek Into Darkness
Star Trek Into Darkness : le mea culpa de J.J. Abrams
"Star Trek Into Darkness" en DVD le 16 octobre
Star Trek 3 : J.J. Abrams remplacé par le réalisateur de G.I. Joe : Conspiration ?
Star Trek Into Darkness : la suite en tournage dès 2014 ?
voir toutes les news de Star Trek Into Darkness Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème