5 photos
Voir le diapo
Même les stars ont le droit à de bons gros fails et ce n'est pas Anthony Kiedis, le chanteur des Red Hot Chili Peppers qui viendra nous contredire. Alors que celui-ci souhaitait se rendre dans son hôtel, il a été mis à terre par l'un des gardes des Rolling Stones. La raison ? L'agent de sécurité pensait que Kiedis était un fan.

Alors que Justin Bieber s'est fait recaler en boîte, Anthony Kiedis n'a même pas eu le droit d'entrer dans son hôtel Four Seasons à Philadelphie aux USA. Tandis que le chanteur des Red Hot Chili Peppers se dirigeait vers le hall, l'un des agents de sécurité l'a directement rembarré.

Une bagarre intense et rapide

Et comme on peut le découvrir dans une vidéo dévoilée par TMZ, l'altercation a été aussi rapide que mouvementée. Pendant que Kiedis se faisait bousculer par trois agents, les témoins de la scène tentaient de leur faire comprendre qu'il était connu. Il a fallu attendre 2 minutes et quelques coups pour que les gardes comprennent leur erreur et s'excusent auprès du musicien.

Une erreur d'identité

Une situation complètement folle qui trouve tout de même une explication. Alors que le membre des RHCP tentait d'entrer dans l'hôtel, les Rolling Stones s'apprêtaient à en sortir. Et forcément, les agents de sécurité ont tout de suite pensé que Kiedis était un fan. Heureusement tout est bien qui finit bien, puisque chacun est reparti avec le sourire et ça offre une nouvelle anecdote très "Rock'n'Roll" au chanteur.

L'indice oubliée

A noter pour l'anecdote : l'expression "réfléchir avant d'agir" prend tout son sens ici. Pourquoi ? Parce que si le garde avait bien fait attention avant de s'exciter, il aurait remarqué que Kiedis portait... les chaussons de l'hôtel. N'est pas Sherlock Holmes qui veut.

Red Hot Chili Peppers
Red Hot Chili Peppers VS Rolling Stones : Anthony Kiedis se prend une raclée
Red Hot Chili Peppers : Monarchy of Roses débarque avec son clip façon BD
Red Hot Chili Peppers : ils font leur cinéma pour présenter leur nouvel album