Par Quentin Piton Journaliste Séries - Ciné
Journaliste spécialisé dans les séries, le cinéma, mais également les anime et mangas. Passe son temps à rêver d'Emma Watson, considère Olivier Giroud comme le GOAT et refuse de parler avec ceux qui sont contre la vérité absolue qui est : How I Met Your Mother est une meilleure série que Friends.
A ce jour, et malgré sa victoire durant son procès qui l'opposait à Amber Heard, on ne sait pas si Johnny Depp retrouvera vraiment son rôle de Jack Sparrow dans un film Pirates des Caraïbes 6. Ce que l'on sait en revanche, c'est qu'une scène coupée du film Jusqu'au bout du monde n'aurait jamais dû l'être tant elle change totalement notre vision du célèbre personnage.

Il n'est pas rare que certaines scènes d'un film qui ont été tournées finissent par disparaître au moment du montage. Et c'est généralement toujours pour une bonne raison (problème de rythme, pas assez impactantes, des défauts de réalisation / acting...). Cependant, il arrive parfois que ces séquences soient plus importantes qu'on ne le pense et auraient pu, en cas de diffusion, changer totalement notre perception vis-à-vis de l'histoire ou d'un personnage.

Et c'est notamment ce qui s'est produit avec Jack Sparrow, le célèbre héros incarné par Johnny Depp dans la saga cinématographique Pirates des Caraïbes. A l'occasion du tournage de l'épisode Jusqu'au bout du monde (2007) - le troisième film de la franchise également portée par Orlando Bloom et Keira Knightley, une scène très spéciale avait été tournée, avant d'être coupée de la version finale.

Une scène coupée très importante pour Jack Sparrow

Dans l'extrait en question, on y retrouve le légendaire capitaine du Black Pearl - alors prisonnier par la East India Trade Company, en pleine discussion avec Lord Cutler Beckett (Tom Hollander). A cet effet, ce dernier se remémore que, par le passé, il avait engagé Sparrow pour livrer une cargaison en son nom, mais que le pirate avait finalement fait le contraire et avait donc permis à cette cargaison de retrouver sa "liberté". Ce à quoi Jack Sparrow répond : "Les gens ne sont pas des marchandises."

Et à la question, "Mais de quoi était-il vraiment question avec cette cargaison ?", la réponse est simple : Jack Sparrow - qui était encore un marin à l'époque, avait été missionné pour livrer un groupe de 100 esclaves en échange d'une grosse somme d'argent. Toutefois, conscient du danger qui attendait ces esclaves, le personnage avait préféré offrir la liberté à chacun. Un choix fort mais loin d'être sans conséquences puisque, par vengeance, Lord Cutler Beckett avait alors fait brûler le Black Pearl (qui était encore intitulé le Wicked Wench) avant de punir Sparrow en lui conférant le titre de pirate...

Une séquence - désormais disponible sur YouTube et dans les bonus DVD/Blu-ray, que les fans auraient néanmoins aimé découvrir au cinéma. Et pour cause, en plus d'expliquer pourquoi les deux personnages sont des ennemis de longue date, celle-ci vient apporter une humanité supplémentaire à Sparrow, alors même que l'égoïsme et l'égocentrisme de cet anti-héros sont souvent prédominants à l'écran.

Heureusement, les producteurs se sont légèrement rattrapés ensuite avec le 5ème film, La Vengeance de Salazar (2017) qui a permis d'explorer un peu plus l'histoire de Sparrow et ce qui se cache derrière sa carapace.

Article écrit en collaboration avec nos collèges espagnols de adorocinema.

Johnny Depp
"C'est horrible, au-delà du cheap" : la bande-annonce du film sur le procès Johnny Depp vs Amber Heard scandalise les internautes
Johnny Depp est en couple avec son avocate, mais pas celle à laquelle vous pensez
Johnny Depp vs Amber Heard : le procès va devenir un film, découvrez le casting totalement raté
Pirates des Caraïbes : cette idée débile de Johnny Depp qui a failli transformer Jack Sparrow en grand n'importe quoi
voir toutes les news de Johnny Depp Découvrir plus d'articles