Pop Smoke : son assassinait n'était pas un cambriolage, il aurait été visé
Pop Smoke : son assassinait n'était pas un cambriolage, il aurait été visé
Ce mercredi 19 février 2020, on apprenait la mort de Pop Smoke, assassiné chez lui. Le rappeur âgé de 20 ans aurait été victime d'un cambriolage qui aurait mal tourné. Sauf qu'à en croire les derniers éléments, il s'agirait en réalité d'un meurtre organisé : les 4 hommes qui sont venus chez lui auraient eu pour seul but de le tuer.

Après la mort de Nipsey Hussle, de Népal, de Juice Wrld ou encore de Lexi Alijai, c'est une triste nouvelle que le monde du rap apprenait à nouveau ce 19 février 2020 : le rappeur Pop Smoke, âgé de 20 ans, a été tué lors d'un cambriolage à Los Angeles. Alors que deux hommes masqués se sont introduits chez lui aux alentours de 4h30 du matin (heure américaine) soi-disant pour le voler après avoir vu les objets de valeur qu'il exhibait sur les réseaux sociaux, ils auraient tiré sur le rappeur qui a collaboré avec Nicki Minaj et Travis Scott. Bashar Barakah Jackson de son vrai nom a alors été transporté en urgence à l'hôpital Cedars-Sinai où il a été déclaré mort.

Pop Smoke visé par les 4 hommes masqués

Au lendemain de sa mort, de nouveaux détails ont été dévoilés par TMZ. Contrairement à ce qui avait été dit, celui qui venait de publier sa mixtape "Meet the Woo 2" n'aurait pas été victime d'un cambriolage qui a mal tourné, mais d'une bande organisée de quatre criminels (et non deux), venus dans l'unique but de le tuer. Ce qui permet d'écarter la piste du cambriolage ? Le potentiel auteur des coups de feu a été filmé par les caméras de surveillance installées autour de la ville en train de partir les mains vides, sans aucun butin. L'enquête continue et aucun suspect n'a encore été arrêté.