2 photos
Voir le diapo
Maitre Gims a beau être une superstar du rap, on ne connaît que peu de choses de sa vie privée. Comme il tient à garder ses lunettes noires, le leader de la Sexion d'Assaut a longtemps tenu à cacher son passé. Mais cette semaine, l'interprète de 'Brisé' a publié son autobiographie "Vise le soleil", avant de se livrer dans un portrait pour Thierry Demaizère dans Sept à Huit.

Maitre Gims raconte son histoire

Bien sûr qu'on connait tous les paroles des titres à succès de Maitre Gims. Mais personne ou presque ne connaissait jusqu'alors l'histoire de ce Zaïrois âgé de trois ans arrivé en France avec sa famille fuyant l'ombre du dictateur Mobutu. Pourtant ces deux là sont la même personne. Dans son autobiographie Vise le soleil, Gandhi Djuna devenu ensuite Maitre Gims raconte son immigration, son enfance entre squats et familles d'accueil, sa découverte du rap jusqu'à son succès avec la Sexion d'Assaut et en solo, son quotidien dans le show business, ses fans...

"Squats surpeuplés, expulsions et hôtels temporaires"

Le Nouvel Obs publie quelques extraits poignants de l'histoire de Maitre Gims. On apprend que l'interprète de Laisse-moi te dire et Zombie est arrivé en France à la fin des années 80 avec ses parents et ses trois frères et soeurs sans un sou. "Ainsi a commencé la longue série des squats surpeuplés, des expulsions et des hôtels temporaires. Accueillir six personnes d'un coup, forcément, ce n'est pas évident", écrit Maitre Gims, ensuite placé dans un pensionnat : "ce n'était pas un orphelinat, puisque nous n'étions pas orphelins, mais il m'arrive parfois d'y penser en ces termes. Les parents n'étaient pas sur place. Ils venaient seulement nous récupérer le week-end. Toujours sans vraie situation, nous allions soit chez des amis qui pouvaient héberger toute la tribu, soit à l'hôtel, soit dans des squats".

"Des passages trop noirs dont ses parents ne parlent pas"

Et tandis que lui et ses frères font "connaissance avec la France, ses traditions, ses fêtes de fin d'année, sa culture" dans ce pensionnat de l'Essonne, impossible encore aujourd'hui pour lui de savoir ce que vivaient ses parents la semaine : "Avec le recul, je me rends compte à quel point la situation était terrible : des tout petits enfants, placés en internat parce que leur famille, sans papiers et sans domicile fixe, est trop instable pour s'occuper d'eux... Et mes parents, pendant ce temps-là, que faisaient-ils, où étaient-ils, sur quelle galère voguaient-ils ? Encore aujourd'hui, cela fait partie des passages trop noirs dont ils ne parlent pas. Ils nous récupéraient le week-end, voilà tout".

Maitre Gims a accepté de se confier à Thierry Demaizière dans un portrait diffusé dans Sept à Huit ce dimanche 18 octobre 2015 sur TF1. Et l'autobiographie de Maitre Gims : Vise le soleil est publiée chez Fayard en libraires depuis le 14 octobre dont voici un extrait :

Maître Gims
GIMS sans lunettes de soleil : le rappeur dévoile son visage dans un ancien freestyle
Sexion d'Assaut de retour : Gims confirme l'album "Le retour des rois" !
GIMS papa pour la 5ème fois : sa femme DemDem annonce l'arrivée surprise de leur bébé
Validé : Gims, Soprano, Ninho... Les rappeurs de la bande-originale de la série dévoilés
voir toutes les news de Maître Gims Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème