Par Thibault Raoult Rédacteur en chef
Thibault est rédacteur en chef de Purebreak. Ses passions dans la vie ? Les sneakers, New York, le PSG, la NBA, le tarama, appeler les gens "mon ptit gueuleton", hurler devant Koh Lanta et Pékin Express, sans oublier le meilleur moment de la vie : analyser le chassé-croisé des juilletistes et des aoûtiens lors du Point Route.
La bande-annonce de Don't Look Up : l'autre fin imaginée initialement pour le film de Netflix
Don't Look Up : Déni cosmique, dispo sur Netflix, fait partie des films de cette fin d'année 2021 et squatte la 1ère place du top 10 de la plateforme. Si on ne peut qu'être impressionné par le casting dingue réuni par Adam McKay, les avis sur le film sont très divisés. D'autant plus sur la fin... qui a pourtant été totalement modifiée par-rapport à celle prévue initialement. Découvrez comment Don't Look Up devait finir à l'origine. Attention, spoilers.

Après Squid Game, La Casa de Papel ou La Chronique des Bridgerton, c'est grâce à un film que Netflix s'offre un nouveau succès en cette fin d'année. Avec Don't Look Up, la plateforme a tapé fort. Il faut dire qu'Adam McKay y rassemble un casting monstrueux. On retrouve en têtes d'affiche Leonardo DiCaprio, Jennifer Lawrence et Meryl Streep mais aussi pas mal de beau monde autour, comme Jonah Hill, Cate Blanchett et Timothée Chalamet ou même Ariana Grande.

>> Don't Look Up : à fond dans son personnage, Jennifer Lawrence a joué défoncée <<

La première fin imaginée pour Don't Look Up

Attention spoilers si vous n'avez pas encore vu le film. Bien que décrit comme une comédie grâce à plusieurs scènes qui ont de quoi faire sourire, Don't Look Up est pourtant bien loin de nous laisser sur un happy end hollywoodien. Malgré le combat des scientifiques Randall Mindy et Kate Dibiasky, la comète détruit la Terre à cause de l'avidité et l'inaction de la présidente américaine, Janie Orlean, manipulée par son plus gros donateur, Peter Isherwell, fondateur de la toute puissante entreprise technologique Bash. Dans une scène post-générique, on retrouve le duo maléfique sur une nouvelle planète après un saut dans le temps. La présidente jouée par Meryl Streep, entièrement nue, fait alors face à un étrange animal et se fait dévorer. Il s'agit du fameux "Bronteroc" évoqué un peu plus tôt dans le film et par lequel il était annoncé qu'elle se ferait tuer. Si la scène a de quoi faire sourire, elle a aussi créé la polémique puisque Leonardo DiCaprio lui-même n'était pas très chaud pour voir les fesses de l'actrice culte apparaître à l'écran. Mais cette fin, d'ailleurs inspirée par une impro de Meryl Streep pendant le tournage, n'est pas non plus celle qui était prévue à l'origine.

Interrogé par Variety, le réalisateur Adam McKay révèle qu'il avait d'abord imaginé autre chose : "La fin originale était : 'Oh, mettons-nous à la construction de nos maisons'. Et puis quelqu'un dit : 'Oh, la nacelle qui transportait tous les ouvriers a explosé'. Et c'est Mark Rylance (sous les traits de Peter Isherwell) qui dit : 'Je donnerai un milliard de dollars à celui qui pourra me construire une maison.' Et puis le mec à côté répond : 'Je vais donner 2 milliards de dollars.' Et vous comprenez qu'ils sont en fait tous milliardaires. Ils surenchérissent : 'Je donnerai 5 milliards de dollars ! 10 milliards de dollars !'".

>> Leonardo DiCaprio rencontre Greta Thunberg : "C'est l'un des leaders de notre époque" <<

Leonardo DiCaprio fan de la fin de Don't Look Up

Si chacun aura sa préférence sur cette scène post-générique, c'est bien en revanche la vraie fin du film, celle avant le générique, qui a convaincu Leonardo DiCaprio de signer pour Don't Look Up. Et en particulier la façon dont tout se termine pour son personnage qui prononce alors la phrase "On avait vraiment tout, n'est-ce pas ? Si vous y réfléchissez", tandis que Kate se dit "reconnaissante que nous ayons essayé".

Interrogé par le Los Angeles Times, l'acteur confie : "La fin de ce film devient vraiment sombre, et s'il n'y avait pas eu ce changement de ton, je ne pense pas que nous aurions été excités de le faire. Vous ne pouvez jamais dire ce qu'un film va faire culturellement, mais la fin de ce film est vraiment une claque en plein visage. (...) C'est ce que j'ai aimé dans la conclusion, parce que j'avais l'impression que c'est finalement ainsi que je réagirais (le fait de passer ses derniers instant de vie entouré de proches, ndlr). Nous sommes une communauté, et je voudrais être avec des gens que j'aime et ignorer l'Armageddon imminent. Cette scène de repas est vraiment ce qui m'a convaincu".

Netflix
"Ils se font de l'argent sur cette tragédie" : la soeur d'une victime de Jeffrey Dahmer furieuse contre Netflix
Netflix : inspirée d'une histoire vraie, cette série façon You va vous faire trembler
"Ça m'a foutu la gerbe pendant 24h" : les abonnés choqués et fascinés par la série de Netflix sur Jeffrey Dahmer
Hartley, coeurs à vif : ces acteurs de la série originale sont dans le reboot et vous ne les aviez sûrement pas reconnus
voir toutes les news de Netflix Découvrir plus d'articles