Reconfinement : un troisième confinement hybride moins dur pour les jeunes ?
Reconfinement : un troisième confinement hybride moins dur pour les jeunes ?
La France se préparerait à un reconfinement. Mais ce troisième confinement serait "hybride", en faveur des jeunes. Le président de la République Emmanuel Macron aurait en effet fini par entendre la détresse et la solitude des étudiants et des jeunes. Il devrait donc annoncer un confinement plus souple pour les jeunes. Découvrez ce qui serait envisagé.

Un troisième confinement hybride, "en faveur des jeunes" ?

La France semble se diriger vers un reconfinement, le ministre de la Santé Olivier Véran ayant affirmé ce jeudi 28 janvier 2021 que le couvre-feu à 18h n'était "plus suffisant". Mais ce troisième confinement "en discussion" selon le service politique de BFMTV serait "hybride". "Les enseignements des deux premiers confinements ont été tirés. Il faut aller vers une formule hybride, sans changer notre doctrine" a ainsi avoué un proche d'Emmanuel Macron au média. Le président de la République française "est plus inquiet que jamais des impacts psychologiques d'un troisième confinement", surtout chez les jeunes.

Il y a eu les appels à l'aide des "étudiants fantômes", les manifestations des étudiants contre la précarité étudiante et les envies suicidaires liées à la solitude en période de Covid-19 ou encore le post poignant du YouTubeur Gaspard G sur l'isolement des étudiants qui n'en peuvent plus d'être enfermés depuis presque 1 an (auquel le premier Ministre Jean Castex avait réagi). Même Jean-François Delfraissy, président du conseil scientifique, a déclaré comme l'a rapporté 20 minutes : "Nous sommes véritablement" face "à une question quasi éthique de politique générationnelle, entre continuer à préserver la santé des plus anciens, mais peut-être au détriment de la santé des plus jeunes".

Emmanuel Macron voudrait donc "rééquilibrer en faveur des jeunes, c'est bien l'idée" a assuré un membre de son entourage à l'AFP. Il penserait ainsi à un reconfinement plus souple pour les jeunes. Selon BFMTV, un nouveau conseil de défense pourrait se tenir ce samedi 30 janvier 2021, et le président de la République pourrait ainsi prendre la parole ce dimanche 31 janvier 2021 pour annoncer un troisième confinement hybride. Mais qu'est-ce que cette possible annonce va vraiment changer pour les jeunes ?

Ce qui serait envisagé

Comme l'avait assuré Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education nationale, les écoles resteraient ouvertes malgré un troisième confinement. D'ailleurs, ce jeudi 28 janvier 2021 il a répété sur France 2 que la jeunesse est "la priorité absolue" et qu'il "y a des mesures qui sont prises mais il faut aller plus loin et être extrêmement bienveillant pour cette génération". L'ouverture des écoles pourrait être l'une de ces mesures, tout comme le retour en présentiel dans les universités (1 fois par semaine) annoncé récemment par Emmanuel Macron. Une façon pour que les jeunes ne se sentent pas seuls et puissent voir leurs camarades de classe.

L'allongement des vacances de février seraient aussi envisagé pour les jeunes. Ils pourraient ainsi retourner à l'école plus tard que prévu. C'est Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement Macron, qui l'a évoqué sur France Inter : "Il est possible de réfléchir à allonger les vacances d'un côté ou de l'autre". Une mesure à laquelle Jean-Michel Blanquer ne serait pas favorable. Mais "une ministre influente" comme l'a cité BFMTV aurait précisé que "Blanquer, c'est souvent la boussole qui montre le sud".

Et pour les français en général, les jeunes et les moins jeunes, les "limitations de déplacement sur le territoire national" seraient envisagées d'après BFMTV. Tout comme "des jauges restreintes, des créneaux d'ouverture ou des prises de rendez-vous obligatoires" pour les commerces. Il resterait seulement à savoir quels commerces seront "non essentiels" dans ce supposé reconfinement.

Emmanuel Macron
Ecoles fermées, date de l'ouverture de la vaccination pour tous... les 4 annonces fortes de Macron
Emmanuel Macron ne ferme pas l'ENA et veut aider les étudiants modestes à y accéder plus facilement
France : "Un acte de pénétration sexuelle" sur un mineur de moins de 15 ans "sera un viol"
Emmanuel Macron veut une génération sans tabac : voilà son plan anti-cancer pour y arriver
voir toutes les news de Emmanuel Macron Découvrir plus d'articles