Covid-19 : fini les discussions et les appels dans les transports ?
Covid-19 : fini les discussions et les appels dans les transports ?
La pandémie de Covid-19 n'a pas fini de faire parler d'elle. Alors que le variant britannique inquiète, de nouvelles recommandations pourraient bien en étonner plus d'un. L'Académie nationale de médecine déconseille maintenant de téléphoner et même tout simplement de parler dans les transports en commun pour éviter les contaminations.

Se dirige-t-on tout droit vers une 3e vague et donc un 3e confinement ? Les chiffres ne sont en tout cas pas très encourageants, une semaine après la mise en place du couvre-feu à 18h sur l'ensemble de la France. Ce vendredi 22 janvier, 649 personnes sont mortes (ce qui porte le chiffre des décès à 72 647 depuis le début de l'épidémie) et plus de 23 000 nouvelles contaminations ont été recensées. Pour lutter plus efficacement contre la Covid-19 et contre le variant britannique, le gouvernement a annoncé de nouvelles mesures dont une distanciation sociale passant de 1,5m à 2m et la mise en place d'un décret visant à limiter le port des masques en tissus faits maison. La campagne de vaccination se poursuit mais on est pas au bout de nos surprises concernant les recommandations des médecins pour lutter contre la maladie.

L'Académie nationale de médecine déconseille les discussions dans les transports

Dans un communiqué publié ce vendredi 22 janvier (à lire en intégralité sur le site de l'Académie nationale de médecine), les médecins font une étonnante recommandation. Si vous avez l'habitude d'appeler vos potes ou votre famille dans le bus ou le métro ou même de parler avec vos amis dans les transports en commun, sachez que cela est déconseillé. En cause ? Les fameuse particules responsables de la propagation du virus. D'autant plus que certaines personnes parlant au téléphone ont tendance à ôter leur masque le temps de la discussion.

En plus de rappeler que le port du masque couvrant la bouche et le nez est essentiel, l'Académie de médecine demande aux Français de ne plus discuter ou parler au téléphone dans le cas où la distanciation physique ne peut pas être respectée. "Le port obligatoire du masque dans les transports en commun, où la distanciation physique ne peut être respectée, doit s'accompagner d'une précaution très simple : éviter de parler et de téléphoner." peut-on lire. Evidemment, il ne s'agit que d'une simple recommandation et non d'une interdiction.