Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

La Corée du Nord aurait-elle décidé de mettre ses menaces à exécution ? Suite à un nouveau vol de bombardiers américains au-dessus de la Corée du Sud, Pyongyang a annoncé ce vendredi qu'il avait placé ses lanceurs de missiles en état d'alerte. Sa cible ? Les bases américaines en Corée du Sud et dans le Pacifique.

Kim Jong-un n'est pas content, vraiment pas content. Malgré ses menaces répétées contre les Etats-Unis, deux bombardiers américains ont de nouveau survolé son voisin sud-coréen. Pour répondre à ce qu'il juge comme une énième provocation américaine, le jeune leader nord-coréen a donné l'ordre de préparer des frappes missiles contre son ennemi.

Les bases américaines au Pacifique pour cibles

La Corée du Nord ne cesse de multiplier depuis plusieurs mois les provocations anti-américaines. Ses essais nucléaires, pourtant prohibés par l'ONU, n'ont qu'un seul but : "protéger la sécurité nationale et la souveraineté contre l'hostilité continue des Etats-Unis". Ces dernières semaines, la tensions est encore montée d'un cran entre les deux ennemis. Une vidéo propagande nord-coréenne montrait le pays bombarder la Maison Blanche. Les provocations se sont alors transformées en menaces directes. Pyongyang a désormais placé ses lanceurs de missiles en état d'alerte. Kim Jong-un prétend que ses missiles sont prêts à frapper les bases américaines au Pacifique et en Corée du Sud, voisin avec lequel il a rompu tout dialogue.

"Régler les comptes avec les impérialistes américains"

Un énième vol de bombardiers américains non loin des terres nord-coréennes aura suffi à mettre (encore) le feu aux poudres. Selon l'agence de presse officielle du pays KCNA, "Kim a jugé que le temps était venu de régler les comptes avec les impérialistes américains, étant donné la situation actuelle".

Même si la plupart des experts est d'accord pour dire que la Corée du Nord ne bénéficie pas des moyens techniques de frapper son ennemi américain, les Etats-Unis prennent la menace au sérieux. "Nous devons dire clairement que nous prenons très au sérieux les provocations de la Corée du Nord et que nous y répondrons", a déclaré le secrétaire américain à la Défense, Chuck Hagel. Difficile à dire s'il s'agit d'un nouveau coup de bluff des tiné à faire parler ou d'une réelle menace...

News
essentielles
sur le
même thème