Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

Kim Jong-un semble décidément prêt à tout pour attirer l'attention sur lui. Après les menaces d'attaques dirigées contre les Etats-Unis, la Corée du Nord a décidé de rompre tout dialogue avec son voisin du Sud. Après avoir coupé le téléphone rouge entre les dirigeants des deux pays, Pyongyang a annoncé qu'il débranchait également la ligne d'urgence entre les deux armées.

La tension est à son comble dans la péninsule coréenne. Les relations entre la Corée du Nord et son homologue du Sud viennent encore de se corser un peu plus. Le jeune leader Kim Jong-un a encore fait des siennes. Placé en ordre de combat et "prêt à attaquer" les Etats-Unis, le pays vient de rompre tout dialogue avec la Corée du Sud.

Corée du Nord/Corée du Sud : téléphones rouges coupés

Après avoir suspendu le téléphone rouge entre les deux gouvernements, Pyongyang a décidé de rompre toute communication avec son voisin du Sud. L'armée nord-coréenne vient d'annoncer qu'elle coupait également la ligne téléphonique avec son homologue sud-coréenne. Voilà qui devrait corser encore un plus les relations entre les deux pays. "A partir de maintenant, toutes les communications militaires Nord-Sud sont coupées" a déclaré l'agence de presse gouvernementale KCNA. Le communiqué précise : "Dans une situation où une guerre peut éclater à tout moment, il n'est plus besoin de la maintenir". Et elle sera suspendue "aussi longtemps que dureront les actes hostiles et anachroniques du Sud".

Nouvelle provocation de Pyongyang

Pyongyang multiplie les déclarations musclées et provocations à l'encontre des Etats-Unis et de la Corée du Sud, comme si Kim Jong-un voulait à tout prix attirer l'attention sur son pays. En éxecutant son troisième essai nucléaire en février malgré les interdictions de l'ONU, Pyongyang avait agacé toute la communauté internationale. Mais ses intentions sont claires depuis le début : "protéger la sécurité nationale et la souveraineté contre l'hostilité continue des Etats-Unis". Sont donc en ligne de mire, la Corée du Sud et son défenseur les Etats-Unis en premier lieu. Kim Jong-un a donc enchainé les provocations à l'encontre des Américains : vidéo propagande à coup de bombardements de la Maison Blanche et multiples menaces de frappes sur le territoire des Yankees. La guerre froide se poursuit entre les deux ennemis.
News
essentielles
sur le
même thème