Pas de stage obligatoire pour les élèves de 3e cette année
Pas de stage obligatoire pour les élèves de 3e cette année
Face au contexte économique perturbé en ce temps d'épidémie de coronavirus, le ministre de l'éducation Jean-Michel Blanquer a annoncé ce mercredi 14 octobre 2020 que le stage d'observation (obligatoire depuis 2005) que doivent effectuer les élèves de 3e sera cette année "facultatif mais très souhaitable".

2020 est définitivement une année étrange... Alors qu'Emmanuel Macron annonçait ce mercredi 14 octobre 2020 l'instauration d'un couvre-feu de 21h à 6h en Ile de France et dans 8 métropoles (Grenoble, Lille, Lyon, Aix-Marseille, Montpellier, Rouen, Saint-Etienne et Toulouse), le Président de la République précisait que les écoles restaient ouvertes. Pas question donc de réinstaurer un système de cours à distance, comme ce fut le cas pendant le confinement. Mais comment ça se passe pour les stages obligatoires que les élèves de 3eme doivent effectuer en entreprise ?

Des stages de 3ème difficiles à trouver en raison de l'épidémie

En raison du contexte actuel, il peut être très difficile de trouver un stage, alors que la situation économique de nombreuses entreprises est en crise, entre chômage partiel et télétravail. C'est ce qu'ont pointé du doigt plusieurs sénateurs, qui ont interpellé Jean-Michel Blanquer. En réponse, le ministre de l'Education a reconnu ce mercredi 14 octobre 2020 lors de la séance de questions d'actualité au gouvernement que "Le caractère obligatoire peut être gênant cette année du fait des circonstances économiques.", ajoutant "Les entreprises ont des difficultés dans la situation actuelle et ce n'est pas facile de répondre à la quantité de demandes".

Ils ne seront pas obligatoires cette année mais "très souhaitables"

Par conséquent, il a annoncé que les élèves de troisième ne seront pas tenus d'effectuer leur stage d'observation en entreprise cette année scolaire, qui deviendra alors "facultatif", même s'il reste "très souhaitable". "Nous allons être volontaristes pour ces stages et pour autant, ne pas exiger qu'il s'agisse de quelque chose d'obligatoire". Il sera "complété par des initiatives renforcées en matière d'orientation et d'information" comme "des modules vidéo, des formations sur le monde du travail, les possibilités d'orientation". Et pour cause, il a souligné l'importance de ceux-ci : "Il y a encore quelques années, ça n'existait pas (les stages, ndlr), désormais, tout le monde est habitué à voir des jeunes élèves pour qui c'est une première expérience du monde du travail, c'est positif, nous y tenons tous et nous avons envie que ça se consolide et que ça dure".

News
essentielles
sur le
même thème