Ce vendredi 28 février se déroulait à la Salle Pleyel à Paris la 45ème cérémonie des César. Une soirée sous haute tension puisque Roman Polanski et son film J'accuse comptaient 12 nominations alors que le réalisateur est depuis des années accusé de viols. Si vous avez eu la flemme de regarder, PRBK vous résume la soirée avec les moments forts. Au programme ? Le palmarès, une Florence Foresti en grande forme et une victoire choc pour Roman Polanski qui a - à juste titre - beaucoup énervé l'actrice Adèle Haenel.

On se doutait que les César 2020 seraient particulièrement tendus et ça n'a pas manqué. Si l'intégralité de l'équipe du film J'accuse a décidé de boycotter la cérémonie, ça n'a pas empêché les votants de remettre au film un prix très controversé. Et dire que tout avait plutôt bien commencé...

Florence Foresti ne mâche pas ses mots

Cette année, c'est Florence Foresti qui était à l'animation pour les César. L'humoriste qui avait déjà ouvertement taclé Roman Polanski lors de l'annonce des nominations n'a pas tourné autour du pot lors de son discours d'ouverture, allant même jusqu'à comparer le réalisateur avec... Atchoum. "Il faut qu'on règle un dossier (...) Y'a un moment, on va avoir un soucis dans la cérémonie. Y'a 12 moments où va avoir un petit soucis" a d'abord lâché l'humoriste avant d'ajouter : "Qu'est-ce qu'on fait avec Roro ? Qu'est-ce qu'on fait avec Popol. Qu'est-ce qu'on fait avec Atchoum ?". Un peu plus tard dans son sketch, la star n'a pas hésité à taper directement. Évoquant les films nommés et les sujets qu'ils évoquent, elle a déclaré : "Grâce à Dieu, la pédophilie dans l'église... J'accuse, la pédophilie dans les années 1970".

Un discours pour plus de diversité

L'affaire Roman Polanski n'était pas la seule polémique autour des César 2020. En fin de semaine, des personnalités ont signé une tribune pour réclamer plus de diversité pour la cérémonie de récompenses mais aussi dans le monde du cinéma français. Aïssa Maiga, venue remettre le prix du meilleur espoir féminin, a plaidé pour plus d'égalité. "Ça fait plus de deux décennies qu'à chaque fois que je me retrouve dans une réunion comme à ça du métier, je ne peux pas m'empêcher de compter le nombre de noirs dans la salle" a-t-elle déclaré avant de poursuivre : "On est une famille, on se dit tout, non ? Vous qui n'êtes pas impactés par les questions liés à l'invisibilité, aux stéréotypes ou à la question de la couleur de la peau... La bonne nouvelle, c'est que ça ne va pas se faire sans vous. Pensez inclusion ! Ce qui se joue dans le cinéma français ne concerne pas que notre milieu hyper privilégié, cela concerne toute la société".

Un sketch avec Isabelle Adjani qui rappelle des souvenirs

Tout au long de la soirée, Florence Foresti a détendu l'atmosphère avec des sketchs. L'un d'eux restera dans les mémoires puisqu'elle s'y amuse avec Isabelle Adjani qu'elle avait imitée dans un sketch diffusé dans On n'est pas couchés. Regardez bien jusqu'à la fin pour la référence ultime !

Roman Polanski remporte le prix du meilleur réalisateur, Adèle Haenel quitte la salle

C'est vers la fin de la cérémonie que ça s'est sérieusement gâté. Car comme le craignaient de nombreuses personnes, c'est bien Roman Polanski qui a été sacré du prix de meilleur réalisateur. Ce dernier n'était pas présent pour venir chercher son trophée (remis en avant-dernier) mais l'annonce a fait l'effet d'un choc dans l'assistance. Très énervée et on la comprend, Adèle Haenel a illico quitté son siège et la salle. Dans une récente interview, l'actrice qui a révélé l'an dernier avoir été victime d'attouchements et de harcèlement de la part du réalisateur Christophe Ruggia alors qu'elle avait entre 12 et 15 ans, avait fait entendre son mécontentement face à l'Académie. "Distinguer Polanski, c'est cracher au visage de toutes les victimes" avait-elle déclaré au New York Times.

Les Misérables sacré meilleur film

Heureusement, J'accuse n'a pas cumulé deux des plus gros prix puisque c'est Les Misérables de Ladj Ly, qui avait perdu l'Oscar du meilleur film étranger face à Parasite, qui a remporté le prix du meilleur film. Découvrez le palmarès complet des César 2020 ci-dessous :

Meilleur Film
Grâce à Dieu (François Ozon)
La Belle époque (Nicolas Bedos)
Hors Normes (Eric Tolédano et Olivier Nakache)
J'accuse (Roman Polanski)
Portrait de la jeune fille en feu (Céline Sciamma)
Roubaix une lumière (Arnaud Desplechin)
Gagnant : Les Misérables (Ladj Ly)

Meilleur acteur
Daniel Auteuil (La Belle époque)
Damien Bonnard (Les Misérables)
Vincent Cassel (Hors Normes)
Jean Dujardin (J'accuse)
Reda Kateb (Hors normes)
Melvil Poupaud (Grâce à Dieu)
Gagnant : Roschdy Zem (Roubaix une lumière)

Meilleure actrice
Eva Green (Proxima)
Adèle Haenel (Portrait de la jeune fille en feu)
Noémie Merlant (Portrait de la jeune fille en feu)
Doria Tillier (La Belle époque)
Karin Viard (Une chanson douce)
Chiara Mastroianni (Chambre 212)
Gagnante : Anaïs Desmoustier (Alice et le maire)

Meilleur espoir féminin
Luana Bajrami (Portrait de la jeune fille en feu)
Céleste Brunnquell (Les Eblouis)
Nina Meurisse (Camille)
Mama Sané (Atlantique)
Gagnante : Lyna Khoudri (Papicha)

Meilleur espoir masculin
Anthony Bajon (Au nom de la terre)
Benjamin Lesieur (Hors normes)
Liam Pierron (La Vie scolaire)
Djebril Zonga (Les Misérables)
Gagnant : Alexis Manenti (Les Misérables)

Meilleur second rôle féminin
Laure Calamy (Seules les bêtes)
Sara Forestier (Roubaix une lumière)
Hélène Vincent (Hors Normes)
Josiane Balasko (Grâce à Dieu)
Gagnante : Fanny Ardant (La Belle époque)

Meilleur second rôle masculin
Grégory Gadebois (J'Accuse)
Louis Garrel (J'accuse)
Benjamin Lavernhe (Mon inconnue)
Denis Ménochet (Grâce à Dieu)
Gagnant : Swann Arlaud (Grâce à Dieu)

Meilleure réalisation
Nicolas Bedos (La Belle époque)
François Ozon (Grâce à Dieu)
Ladj Ly (Les Misérables)
Céline Sciamma (Portrait de la jeune fille en feu)
Arnaud Desplechin (Roubaix une lumière)
Eric Tolédano et Olivier Nakache (Hors Normes)
Gagnant : Roman Polanski (J'accuse)

Meilleur premier film
Atlantique (Mati Diop)
Au nom de la terre (Edouard Bergeon)
Le Chant du loup (Antonin Baudry)
Les Misérables (Ladj Ly)
Gagnant : Papicha (Mounia Meddour)

César du public
Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu ? (Philippe Chauveron)
Nous finirons ensemble (Guillaume Canet)
Hors normes (Eric Toledano et Olivier Nakache)
Au nom de la Terre (Edouard Bergeon)
Gagnant : Les Misérables (Ladj Ly)

Meilleure photographie
La Belle Epoque
J'accuse
Les Misérables
Roubaix, une lumière
Gagnant : Portrait de la jeune fille en feu

Meilleur scénario original
Grâce à Dieu
Hors normes
Les Misérables
Portrait de la jeune fille en feu
Gagnant : La Belle Epoque

Meilleure adaptation
Adults in the Room,
J'ai perdu mon corps
Roubaix, une lumière
Seules les bêtes
Gagnant : J'accuse

Meilleur son
La Belle Epoque
J'accuse
Les Misérables
Portrait de la jeune fille en feu
Gagnant : Le chant du loup

Meilleur montage
Grâce à Dieu
J'accuse
La Belle Epoque
Hors-Normes
Gagnant : Les Misérables

Meilleurs costumes
La Belle Epoque
Edmond
Jeanne
Portrait de la jeune fille en feu
Gagnant : J'accuse

Meilleur court métrage
Beautiful loser
Le chant d'Ahmed
Chien bleu
Nefta Football Club
Gagnant : Pile poil

Meilleur film d'animation
La fameuse invasion des ours en Sicile
Les hirondelles de Kaboul
Gagnant : J'ai perdu mon corps

Meilleur court métrage d'animation
Ce magnifique gâteau
Je sors acheter des cigarettes
Naked soul
Gagnant : La nuit des sacs plastiques

Meilleur film documentaire
68, mon père et les clous
La cordillère des songes
Lourdes
Wonderboy
Olivier Rousteing né sous X
Gagnant : M

Meilleur film étranger
Douleur et gloire (Pedro Almodovar)
Le Jeune Ahmed (Luc Dardenne et Jean-Pierre Dardenne)
Joker (Todd Phillips)
Lola vers la mer (Laurent Micheli)
Once Upon a Time... in Hollywood (Quentin Tarantino)
Le Traitre (Marco Bellocchio)
Gagnant : Parasite (Bong Joon-ho)

Florence Foresti
Florence Foresti dévoile son salaire pour les César 2020 et tacle Cyril Hanouna, il répond
César 2020 : Florence Foresti, Adèle Haenel, la victoire choc de Polanski... les moments forts
Florence Foresti et Melha Bedia parodient les Brigitte en "Bribrittes" : les chanteuses valident
The Handmaid's Tale : la parodie parfaite "à la française" de Florence Foresti et ses guests
voir toutes les news de Florence Foresti Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème