L'alcool fait fureur chez les adolescents. Ils sont de plus en plus nombreux à boire beaucoup de plus en plus tôt. Selon une étude publiée dans le dernier bulletin épidémiologique hebdomadaire de l'institut de veille sanitaire, un collégien sur six et trois lycéens sur cinq reconnaissent avoir déjà été ivres.

L'alcool fait des ravages sur les adolescents. Coupable de la mort d'un jeune sur cinq en France, il est également la première cause d'hospitalisation chez les ado. Et pour cause, ils sont de plus en plus nombreux à expérimenter leur première cuite tôt.

L'alcool : de plus en plus, de plus en plus tôt

L'alcool fait fureur de plus en plus tôt chez les adolescents. Contrairement aux Etats-Unis pas de Spring Break où sévit le binge drinking, dépeint par le film Spring Breakers. Mais en France, l'alcool coule pourtant à flot aux boums. Selon une étude publiée dans le dernier bulletin hebdomadaire de l'Institut de veille sanitaire, un collégien sur six et trois lycéens sur cinq reconnaissent avoir déjà été ivres. Si 7% des élèves de sixième affirment avoir déjà été émechés, le taux atteint 69% en terminale. L'Institut observe qu'ils sont de plus en plus nombreux à expérimenter jeune leur première cuite.

Cidre et champagne au collège, alcools forts au lycée

Selon l'étude, l'alcool est la "substance psychoactive la plus précocement expérimentée à l'adolescence". Et les jeunes ont leurs préférences question boisson. Elles varient en fonction de l'âge. Le cidre et le champagne arrivent en tête au collège alors que les lycéens favorisent les bières et les alcools forts. L'étude pointe également un écart filles/garçons. Les adolescentes seraient deux fois nombreuses que leurs acolytes masculins à boire régulièrement de l'alcool. Une récente étude observait pourtant qu'elles étaient de plus en plus nombreuses à se faire hospitaliser suite à une cuite. Si les adolescents sont de plus en plus accros à l'alcool, les cuites pourraient bientôt disparaître grâce à l'inception.