Une nouvelle star du PSG accusée de violence, une plainte déposée dans une affaire explosive
Une nouvelle star du PSG accusée de violence, une plainte déposée dans une affaire explosive
Les jours se suivent et se ressemblent pour le PSG. Tandis que l'affaire Hamraoui-Diallo est toujours en cours, le club de Paris est aujourd'hui secoué par une nouvelle affaire explosive. En cause cette fois ? La star de l'équipe féminine Sandy Baltimore est visée par une plainte pour des faits de violence.

Décidemment, le PSG et les polémiques, c'est une plus grande histoire d'amour qu'avec la Ligue des Champions qui continue à le fuir. Alors que l'affaire Hamraoui-Diallo n'est toujours pas terminée, que Nasser al-Khelaïfi se retrouve mêlé à un scandale explosif révélé par Libération sous fond de chantage et torture et que Neymar vient de choquer tout le monde en annonçant son intention de voter pour un candidat d'extrême droite lors de l'élection présidentielle au Brésil, c'est désormais la joueuse Sandy Baltimore qui fait parler d'elle.

Une star du PSG accusée de violence

Au programme cette fois ? L'attaquante du PSG, mais également de l'Equipe de France, est aujourd'hui visée par une plainte "pour violences ayant entraîné une incapacité de travail n'excédant pas 8 jours". Selon les premières révélations, c'est au printemps dernier que la sportive aurait frappé l'une de ses anciennes amies dans une rue de Bois-Colombes.

A en croire la plainte que se serait procurée le JDD, Sandy Baltimore aurait "porté rapidement trois coups de poing au niveau du visage" de sa victime présumée, avant d'enchaîner "avec un quatrième coup de poing qui [l]'a fait tomber au sol". Emmenée à l'hôpital Beaujon à Clichy, elle aurait donc porté plainte dès le lendemain.

Sandy Baltimore confesse un coup, mais...

A noter que la star du PSG, contactée par le JDD, n'a pas démenti cet affrontement. En revanche, elle a dévoilé une version quelque peu différente. Dans un premier temps, elle a tenu à contextualiser sa relation avec la victime, "C'était une personne que je considérais beaucoup. Mais il y a eu trop de choses, des mensonges et des trahisons. C'est devenu une relation toxique."

Puis, elle l'a ensuite précisé, elle aurait vu rouge après avoir découvert que son ancienne ami lui aurait "menti les yeux dans les yeux" lors d'une discussion qui était censée éclairer certaines choses. A cet effet, elle l'a a avoué, "J'ai porté un premier coup". Toutefois, contrairement à ce qui a été dit, elle n'aurait pas enchaîné les coups en solo puisque toutes les deux se seraient "battues entre guillemets". Autrement dit, il n'y aurait pas eu d'acharnement de sa part.

Attendue la semaine prochaine au commissariat, Sandy Baltimore a bien l'intention d'apporter sa version des faits à la police.