Un sud-coréen laisse mourir de faim son enfant pour jouer aux jeux vidéo
Un sud-coréen laisse mourir de faim son enfant pour jouer aux jeux vidéo
"Jouer aux jeux vidéo peut tuer". Si ce message risque une nouvelle fois de mettre en colère de nombreux gamers (à juste titre), cette nouvelle affaire morbide ne va malheureusement pas améliorer l'image de cet univers. Comme le rapporte la police sud-coréenne, un homme est accusé d'avoir laissé mourir son enfant à cause... de ses nombreuses heures de gaming.

Tandis que le parlement sud-coréen envisagerait de faire passer une loi permettant de classer les jeux vidéo comme "possiblement addictif" de la même façon que l'alcool, la drogue ou les paris, ce nouveau fait divers devrait faire accélérer la procédure. Car s'il n'est évidemment pas utile d'en faire une généralité, cela n'est cependant pas la première fois qu'une telle situation émeut le pays.

Une fin de partie dramatique

Ainsi, d'après la police sud-coréenne, un homme de 22 ans vient d'être arrêté et mis en examen pour avoir laissé son enfant de 2 ans mourir de faim. La raison ? Le jeune papa passait ses journées dans des cybercafés à jouer aux jeux vidéo, ne rentrant que tous les 2 ou 3 jours chez lui pour nourrir sa progéniture. Et comme si la situation n'était déjà pas assez dramatique, ce coréen a même réussi l'exploit de choquer encore plus le pays avec son comportement.

Un comportement lamentable

Après avoir découvert le cadavre de son enfant le 7 mars dernier, il aurait attendu plus d'un mois avant de s'en occuper, le plaçant notamment dans un sac poubelle et l'abandonnant dans un jardin voisin. Pire, il aurait même eu le culot d'aller voir la police pour lancer une alerte disparition, avant finalement, d'avouer être à l'origine d'un tel drame.

A noter que si la mère n'a pas réagi à la disparition avant, c'est parce qu'elle aurait trouvé un travail en février dernier, situé très loin du domicile. De quoi l'obliger à laisser l'enfant avec le père, alors au chômage, pour pouvoir subvenir aux besoins de la famille...

Il n'y a plus qu'à croiser les doigts pour que cet homme soit condamné comme il le mérite et que la presse généraliste ne se la joue pas donneuse de leçons, mettant encore tout sur le dos des jeux vidéo. Mais ça, ce n'est pas gagné...

A lire aussi : Fast and Furious 7 : Paul Walker remplacé par ses frères / Pascal Soetens : "Une ado était prête à me planter un couteau" (INTERVIEW) / Booba dévoile son nouveau clip / [CUTE] Les bébés sont plus accueillants que les chiens : la preuve en vidéo

News
essentielles
sur le
même thème