Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

A la recherche d'un bon gros blockbuster pour vous divertir avant l'été ? Ça tombe bien, Star Trek Into Darkness - aka Star Trek 2 - vient de sortir en salles. Et comme on pouvait s'y attendre en voyant la bande-annonce et le prologue, J.J. Abrams a encore frappé fort avec cette suite portée par un Benedict Cumberbatch bluffant.

Avant se s'envoler pour une galaxie très très lointaine, J.J. Abrams revient avec sa suite de Star Trek. Une suite qui s'est faite attendre, puisqu'elle sort quatre longues années après le succès du premier opus. Mais l'attente valait le coup. Comme à son habitude le réalisateur de Star Wars 7 a conctocté un long-métrage parfaitement maîtrisé. Une claque visuelle - la preuve avec la scène d'ouverture - qui ne manque pas d'atouts.

Star Trek Into Darkness, le pitch

Attention, danger. Le mystérieux John Harrison (Benedict Cumberbatch) menace la base de Starfleet avant de quitter la planète Terre. Mais pas question pour Kirk, animé par une incroyable soif de vengeance, de le laisser filer comme ça. Mais le capitaine, prêt à tout pour sauver son équipage, va se rendre compte qu'il doit faire face à plus d'un ennemi...

Une suite plus sombre...

L'affiche et la bande-annonce de Star Trek Into Darkness avaient annoncé la couleur : les nouvelles aventures de Kirk et de Spock sont bien plus sombres qu'il y a quatre ans. Car s'il a l'air sympa tout plein derrière ses lunettes et ses bouclettes, J.J. Abrams prend un malin plaisir à "torturer" ses personnages. Devenu capitaine de l'Enterprise, le pauvre Kirk n'est vraiment pas épargné dans cette suite. Il doit, entre autres, affronter un drame personnel et sauver son équipage en danger à cause d'Harrison. Mais bonne nouvelle, cela permet à Chris Pine, très convaincant, de prouver qu'il n'est seulement une belle gueule.

... mais divertissante

Plus sombre et intense, Star Trek Into Darkness n'est pas pour autant dénué d'humour. Tant mieux, c'est ce qui faisait toute la force du premier film signé J.J. Abrams. Héros comique de cette suite ? Scotty, incarné par Simon Pegg. Mais il n'est pas le seul à nous divertir : même le méchant Harrison a la droit à sa scène humoristique. Sans oublier Spock, bien servi en répliques qui font mouche.

Benedict Cumberbatch, un méchant 5 étoiles

Vous avez été bluffés par la prestation de Javier Bardem dans Skyfall ? Benedict Cumberbatch place la barre encore plus haut. Surtout connu pour son rôle dans l'incroyable série Sherlock, le British impressionne dès sa première apparition à l'écran. Et dès qu'il n'est pas dans une scène, on n'attend que lui, sa voix inquiétante, son regard mystérieux. Difficile d'imaginer un autre acteur pour ce rôle.

L'avis de la rédac'

Que vous soyez Trekkies ou non, ne ratez pas Star Trek Darkness. Même si la fin du film est légérement décevante, tout le reste n'est que grand spectacle. On frissonne, on s'accroche à son siège, on se marre... bref, on en prend plein les yeux grâce au talent de J.J. Abrams. Un réalisateur capable de vous offrir des scènes spectaculaires, mais qui n'oublie pas l'intime, l'humain, les relations entre les personnages. C'est certain, Disney a vraiment trouvé la personne idéale pour relancer Star Wars.

Star Trek Into Darkness
Star Trek Into Darkness : le mea culpa de J.J. Abrams
"Star Trek Into Darkness" en DVD le 16 octobre
Star Trek 3 : J.J. Abrams remplacé par le réalisateur de G.I. Joe : Conspiration ?
Star Trek Into Darkness : la suite en tournage dès 2014 ?
voir toutes les news de Star Trek Into Darkness Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème