Port du masque obligatoire : vélo, cigarette, nourriture... Quelles sont les exceptions ?
Port du masque obligatoire : vélo, cigarette, nourriture... Quelles sont les exceptions ?
Dès ce vendredi 28 août 2020, le port du masque est obligatoire dans les espaces publics à Paris (comme c'est par exemple déjà le cas à Marseille). Mais il y a bien évidemment des exceptions comme les cyclistes, les joggeurs, les gens en train de fumer une cigarette dans la rue, ou entrain de boire et manger. Découvrez les exceptions à cette nouvelle règle.

Le port du masque obligatoire ne concerne finalement pas les cyclistes et les joggeurs

Comme vous le savez, le port du masque sera obligatoire à l'école à la rentrée 2020 (excepté pour les élèves de moins de 11 ans), comme dans la majorité des endroits clos (magasins...). L'obligation de porter un masque en extérieur est aussi présente dans plusieurs villes de France depuis le mois d'août 2020, sous peine d'une amende de 135 euros. Désormais, cette mesure s'étend à Paris. Le Premier ministre Jean Castex, suite au Conseil de Défense de ce mardi 25 août 2020, a en effet demandé au préfet de police la "généralisation de l'obligation de port du masque à l'ensemble de l'espace public sur Paris et la petite couronne par le préfet de Police et les préfets de la Seine-Saint-Denis, des Hauts-de-Seine et du Val-de-Marne".

Ce jeudi 27 août 2020, la préfecture de police avait annoncé dans son communiqué de presse : "A compter du vendredi 28 août, à 8h, le port du masque sera obligatoire pour tous les piétons circulant dans les espaces publics, les utilisateurs de vélos, deux-roues, trottinettes et autres engins de mobilité personnels, motorisés ou non", précisant que "les usagers circulant à l'intérieur du véhicule à moteur (voitures de particuliers, camionnettes ou poids lourds des professionnels) seront dispensés de cette obligation". Mais finalement, le port du masque ne sera pas obligatoire pour les personnes à vélo ou encore qui font du jogging.

Ce vendredi 28 août 2020, la préfecture de police de Paris a ainsi publié une mise à jour : "S'agissant des personnes exerçant une activité physique au titre de la course à pied ou du vélo, le port du masque ne sera pas exigé". En clair, les cyclistes et les joggeurs ne seront pas obligés de porter un masque, tout comme les personnes au volant d'une voiture, d'une camionnette ou d'un camion. En revanche, les personnes se déplaçant en scooters et en motos devront porter un masque. Pour les trottinettes, ce n'est pas précisé.

E si quelqu'un est en train de boire, manger ou fumer dans l'espace public sans masque ? Ils ont là encore finalement le droit de ne pas porter de masque à ce moment-là, contrairement à ce qui avait été communiqué au moment des annonces. La préfecture de police de Paris a confirmé à 20 minutes que "quand quelqu'un est en train de boire, manger ou fumer, on ne va pas verbaliser", c'est une question de "discernement". Grégory Joron, du syndicat Unité SGP Police a ajouté au journal : "Le discernement fait partie du métier des policiers. Ce n'est pas quelque chose d'écrit, il s'agit d'interpréter les règles. Si l'on ne peut plus ôter son masque pour manger une glace, à ce compte-là, il faut aller fermer les glaciers".

"On ne porte pas de masque en mangeant ou fumant. À moins d'interdire de fumer et de manger dehors, ces activités ne sont, par nature, pas compatibles avec le port d'un masque" a aussi indiqué la préfecture du Vaucluse au Dauphiné Libéré. Elle a également précisé que les personnes handicapées avec un certificat médical pourront ne pas porter de masque, tout comme les personnes SDF. Des précisions confirmées par Emmanuel Grégoire, Premier adjoint à la mairie de Paris, au micro de BFM TV :

Liste des exceptions pour le port du masque obligatoire :

-Les joggeurs

-Les cyclistes

-Les personnes en voiture

-Les personnes qui sont en train de fumer

-Les personnes qui sont en train de boire ou de manger

-Les personnes handicapées munies d'un certificat médical

-Les personnes sans domicile fixe