Le port du masque devient obligatoire en extérieur dans plusieurs villes
Le port du masque devient obligatoire en extérieur dans plusieurs villes
Lille, Nice, Biarritz, St-Malo, Orléans, Mayenne... En plus d'être obligatoire dans tous les lieux publics fermés, le port du masque devient obligatoire en extérieur à partir de ce lundi 3 août 2020 dans plusieurs villes de France afin de contrer la propagation du coronavirus (covid-19).

Depuis le 20 juillet 2020, le port du masque est devenu obligatoire dans les lieux publics clos comme les mairies, préfectures, administrations qui accueillent du public, hôpitaux, bureaux de poste, commerces et centres commerciaux, agences bancaires ou encore hôtels. Mais alors que le coronavirus (Covid-19) prend de l'ampleur en France, plusieurs villes réfléchissent à étendre cette obligation et généraliser le port du masque en extérieur (notamment dans les centres ville ou les secteurs très fréquentés) afin de prévenir une deuxième vague de la pandémie.

Le port du masque obligatoire en extérieur dans plusieurs villes

C'est le cas notamment en Mayenne, l'un des départements les plus touchés par actuellement par le coronavirus, où le port du masque est obligatoire "dans tous les lieux publics (voie publique, espaces publics de plein air) à l'intérieur du périmètre délimité par les panneaux d'entrée et de sortie des villes concernées" dès le lundi 3 août 2020, sur décision préfectorale. Sont concernées 69 communes dont celles de Laval, Château-Gontier, Mayenne, Évron, Craon ou encore Renazé.

Le port du masque est également obligatoire à Lille et sa métropole. La préfecture a imposé cette mesure dans les rues du centre-ville et du Vieux-Lille, les zones piétonnes, comme les berges de la Deûle, les jardins publics comme le parc de la Citadelle, les marchés en plein air, les centres commerciaux et leurs parkings ou encore les arrêts de bus et de tramway. D'autres villes sont concernées comme Biarritz, Bayonne, St-Malo, Orléans, Troyes, La Baule, Noirmoutier-en-Île, Strasbourg, Tours, Nice ou La Rochelle.

Une amende pouvant aller de 35 euros à 3 750 euros

Ceux qui ne respecteront pas cette mesure risquent une amende de 135 euros, puis 1500 euros si l'infraction est de nouveau commise. En cas de troisième récidive, le contrevenant s'expose à 6 mois d'emprisonnement et 3750 euros d'amende. Face à l'augmentation du nombre de cas dans les Alpes-Maritimes, Christian Estrosi a pris un arrêté municipal pour lui aussi imposer le port du masque à Nice. Le centre-ville, le Vieux-Nice, le Port ainsi que la Promenade des Anglais sont concernés. L'amende s'élève à 35 euros. Il a demandé à la préfecture de Nice de prendre un arrêté, auquel cas l'amende s'élèverait à 135 euros. Mercredi dernier, Olivier Veran avait incité les Français à porter le masque en extérieur, dès que la distanciation sociale devient impossible.

News
essentielles
sur le
même thème