Port du masque obligatoire : amende, lieux concernés... tout ce qu'il faut savoir
Port du masque obligatoire : amende, lieux concernés... tout ce qu'il faut savoir
C'est ce lundi 20 juillet 2020 que l'obligation du port du masque dans tous les lieux publics clos rentre en vigueur, alors que le coronavirus (covid-19) circule toujours. Mais qu'est-ce que cela signifie ? Quels lieux sont concernés ? Risque-t-on une amende ? De combien ? Purebreak fait le point.

Attention si vous sortez aujourd'hui : n'oubliez pas votre masque ! Jusque là, le masque était obligatoire dans les gares, les trains, les aéroports, les taxis et VTC, les transports en commun, les salles de jeux, les bibliothèques, les bars et restaurants (lorsque l'on se déplace dans l'établissement). Dans les magasins, chaque commerçant était libre de l'imposer ou non. Mais les choses changent puisque, dès ce lundi 20 juillet, il devient obligatoire dans tous les "lieux publics clos" afin de limiter la propagation du coronavirus (covid-19) qui, rappelons-le, circule toujours et a pris de l'ampleur ces derniers jours.

Quels lieux concernés par le port du masque ?

Mais qu'est-ce que cela signifie ? Olivier Veran a précisé la liste des lieux concernés. Ainsi, il faudra porter un masque dans les mairies, préfectures, administrations qui accueillent du public, hôpitaux, bureaux de poste, commerces et centres commerciaux, agences bancaires, hôtels, cinémas, salles de spectacle et théâtres, musées, bibliothèques, lieux de culte, salles de fêtes, entreprises qui accueillent du public. Les salles de sports sont aussi concernées mais rassurez-vous, vous pouvez ôter votre masque lors de l'exercice. Idem en ce qui concerne les cinémas, théâtres, restaurants et bars, cela concerne uniquement la circulation.

Une amende de 135 euros

Si vous dérogez à la règle, vous risquez une amende de quatrième classe, soit 135 euros. Une sanction déjà en vigueur dans les transports publics et instaurée en Mayenne depuis vendredi. Comme pour les attestations lors du confinement, l'amende pourra augmenter. En cas de récidive dans les 15 jours, elle passera à 1500 euros et en cas de violation "à plus de 3 reprises dans un délai de 30 jours", elle sera de 3750 euros et s'ajoute à 6 mois d'emprisonnement.

News
essentielles
sur le
même thème