ACTU
On devrait tous employer le pronom "iel" : c'est la future gagnante des Oscars qui le dit (et elle a d'excellents arguments)
Publié le 4 janvier 2024 à 09:00
Par Clément Arbrun | Journaliste société
Journaliste spé Société et Pop Culture, Clément s'intéresse autant aux punchlines de Virginie Despentes qu'à celles de Megan Thee Stallion, aux perruques de Bilal Hassani qu'aux blagues de Panayotis Pascot. Il aiguise principalement sa plume en papotant féminismes, genre et fashion, ce qui lui permet de parler d'Harry Styles, des gens pas toujours fréquentables qui emploient le mot "woke" sur Twitter et des dernières prods Netflix. Malin.
Lily Gladstone est LA révélation de 2023. L'actrice de Killers of the Flower Moon est bien partie pour décrocher un Oscar. Chose singulière ? La comédienne emploie le pronom "iel", comme les personnes non-binaires. Et les raisons sont super intéressantes... Et politiques !
Bande-annonce Killers of the Flower Moon / On devrait tous employer le pronom "iel" : c'est la star de Killers of the Flower Moon qui le dit ! © COADIC GUIREC / BESTIMAGE
Les images de la bande-annonce du film "Killers of the Flower Moon" avec Leonardo DiCaprio. Beverly Hills, CALI - The Hollywood Reporter's Women In Entertainment Gala 2023 was held at The Beverly Hills Hotel in Beverly Hills, California. Pictured: Lily Gladstone Cara Jade Myers, Robert de Niro, Martin Scorsese, Lily Gladstone, Leonardo DiCaprio, Tantoo Cardinal - Montée des marches du film « Killers of the flower moon » lors du 76ème Festival International du Film de Cannes, au Palais des Festivals à Cannes. Le 20 mai 2023 © Jacovides-Moreau / Bestimage Lily Gladstone au photocall du défilé de mode prêt-à-porter Louis Vuitton Printemps/été 2024 lors de la Fashion Week de Paris (PFW), à Paris, France, le 2 octobre 2023. © Bertrand Rindoff/Bestimage BGUK_2781489 - Los Angeles, UNIT -
La suite après la publicité

Connaissez-vous le pronom "iel" ?

Ce pronom de genre, contraction de "il" et "elle", est employé par les personnes non-binaires. La non-binarité, c'est le fait de refuser d'être catégorisé comme "homme" ou "femme", rompre avec la binarité des genres, et contester les stéréotypes de genre qui vont avec.

Bien des individus, notamment issues des jeunes générations, se revendiquent ainsi. Des stars planétaires, également : Bella Ramsey, la révélation hallucinante de The Last of Us, mais aussi Emma Corrin (Lady Di dans The Crown), Elliot Page, Sam Smith... Pour ne citer que ça !

>> Elliot Page (Umbrella Academy) sur sa transition : "Ça a radicalement amélioré ma vie" <<

Dans la langue de Shakespeare, "iel" a son équivalent : "they". Et c'est le pronom qu'a justement affirmé employer Lily Gladstone. Gladstone, c'est LA star de Killers of the Flower Moon, la dernière fresque historique du grand Martin Scorsese. Une actrice amérindienne qui parvient à écraser Leonardo DiCaprio trois heures durant et devrait même remporter un Oscar d'ici quelques semaines. Et qui, donc, emploie "iel".

>> Anti-sexy et fascinant : dans Killers of the Flower Moon, Leonardo DiCaprio s'affiche comme on ne l'a JAMAIS vu avec son rôle le plus audacieux <<

Pour Lily Gladstone d'ailleurs, tout le monde devrait employer le pronom de genre "iel". Mais pourquoi ? En fait, les raisons sont très spécifiques, et super intéressantes... On t'explique tout.

Un usage très culturel et personnel de ce pronom

Pourquoi employer le pronom "they" ? Lily Gladstone l'a expliquée à People : pour des raisons culturelles. L'actrice américaine a des origines autochtones. Ses racines renvoient directement à la réserve des Nimíipuu et des Pikunis. D'où l'authenticité de sa performance dans le film de Martin Scorsese.

Or, détaille-t-elle, au sein de ces tribus, on emploie rarement "il" ou "elle", voire pas du tout. Les pronoms de genre valorisant la binarité (c'est-à-dire, homme, ou femme) sont exclus des us et coutumes. Elle l'énonce : "Dans la plupart des langues autochtones, il n'y a pas de pronoms de genre. Il n'y a pas de lui, il n'y a qu'eux !". C'est pour cela que l'usage du "he" et du "she" lui semble plutôt absurde. Et étrangement, non conventionnel !

>> "Oui oui, les gays existent, même durant l'apocalypse" : Bella Ramsey explique pourquoi The Last of Us est une série qui compte autant pour les LGBT <<

Mais ce n'est pas tout. Employer "iel", c'est respecter ses racines, mais aussi affirmer sa singularité. Et répondre à une forme de domination occidentale qui est venue imposer ses codes et son langage. On l'écoute : "Mon utilisation de pronoms de genre est en partie un moyen de décoloniser le genre !".

En somme, pour elle, comme le résume très bien Entertainment Weekly, assumer l'usage du pronom "iel", c'est mettre en oeuvre une manière de résister aux structures coloniales. De revendiquer son identité. En fait, cet usage des mots est intime, mais aussi profondément politique. C'est le cas des personnes non binaires en général. Employer "iel" dans une société patriarcale qui catégorise les individus en deux, ce n'est pas facile.

La non-binarité, ou le refus de la binarité des genres, est trop incomprise, elle fait l'objet de malentendus, de railleries, voire d'insultes en ligne, et de harcèlement pur et dur. Alors qu'elle exige simplement un minimum d'écoute et de compréhension face à la minorité qui s'en revendique. En tout cas, pour Lily Gladstone, "tout le monde", devrait, ou pourrait, user de tels pronoms. Histoire de s'émanciper un peu plus. Et pourquoi pas ?

Mots clés
Société
Tendances
Voir tous les people
Sur le même thème
Ce film science-fiction spectaculaire a eu droit à une suite grâce à son succès en Chine, mais le deuxième volet a fait un flop malgré la présence d'une star de Star Wars play_circle
CINÉ SÉRIE
Ce film science-fiction spectaculaire a eu droit à une suite grâce à son succès en Chine, mais le deuxième volet a fait un flop malgré la présence d'une star de Star Wars
11 avril 2024
Le film de science-fiction que Christopher Nolan a vu plus de 100 fois et qui lui a inspiré l'un de ses meilleurs films : "personne n'y a prêté attention à sa sortie, c'était un flop" play_circle
CINÉ SÉRIE
Le film de science-fiction que Christopher Nolan a vu plus de 100 fois et qui lui a inspiré l'un de ses meilleurs films : "personne n'y a prêté attention à sa sortie, c'était un flop"
13 mai 2024
Les articles similaires
Disparition d'Emile : la mère d'un suspect sort du silence, "les enquêteurs savent très bien..." play_circle
ACTU
Disparition d'Emile : la mère d'un suspect sort du silence, "les enquêteurs savent très bien..."
28 décembre 2023
Disparition de Lina : sa mère au coeur d'une rumeur de liaison avec Tao, le petit ami de sa fille, l'affaire prend une nouvelle tournure play_circle
ACTU
Disparition de Lina : sa mère au coeur d'une rumeur de liaison avec Tao, le petit ami de sa fille, l'affaire prend une nouvelle tournure
14 décembre 2023
Dernières actualités
Cannes 2024 : quel est le film applaudi le plus longtemps dans toute l'histoire du Festival ? 9 minutes, 12 minutes, 20 minutes...
CINÉ SÉRIE
Cannes 2024 : quel est le film applaudi le plus longtemps dans toute l'histoire du Festival ? 9 minutes, 12 minutes, 20 minutes...
21 mai 2024
"Il a créé Jack Sparrow" : le producteur de Pirates des Caraïbes 6 souhaite le retour de Johnny Depp et évoque l'état actuel de la saga d'aventures play_circle
CINÉ SÉRIE
"Il a créé Jack Sparrow" : le producteur de Pirates des Caraïbes 6 souhaite le retour de Johnny Depp et évoque l'état actuel de la saga d'aventures
21 mai 2024
Dernières news