Par Quentin Piton Journaliste Séries - Ciné
Journaliste spécialisé dans les séries, le cinéma, mais également les anime et mangas. Passe son temps à rêver d'Emma Watson, considère Olivier Giroud comme le GOAT et refuse de parler avec ceux qui sont contre la vérité absolue qui est : How I Met Your Mother est une meilleure série que Friends.
Alors que la plateforme vient d'annoncer l'acquisition de la saison 2 de Vinland Saga (après Crunchyroll qui a annoncé la date de sortie pour janvier 2023), Netflix devrait progressivement réduire ses investissements dans le monde des anime. Selon des sources japonaises, le nombre de séries devrait drastiquement diminuer dans les mois à venir.

L'histoire d'amour entre Netflix et les anime est-elle déjà en train de prendre fin ? Il est encore trop tôt pour s'inquiéter, mais cette relation traverserait néanmoins sa première crise. Tandis que la plateforme de streaming a permis au genre d'avoir le droit à un regain de popularité auprès du grand public en permettant dans un premier temps l'accès à certains classiques (Hunter x Hunter, Detective Conan, Lupin III, Fullmetal Alchemist), puis séries cultes du moment (Demon Slayer, My Hero Academia, Jojo's Bizarre Adventure), avant de produire ses propres séries (Devilman Crybaby, 7 seeds, Yasuke), l'heure ne serait plus à la fête aujourd'hui.

Netflix va produire moins d'anime

Ce n'est pas un secret, Netflix (version streaming) vit ses premières turbulences depuis son lancement avec un développement en perte de vitesse. Face à cela, les dirigeants - conscients que les finances sont en danger, ont donc prévu différentes réformes pour sortir la tête de l'eau comme l'augmentation des tarifs, la mise en place d'un abonnement avec de la publicité, ou encore une sanction financière contre les comptes partagés. Mais ce n'est pas tout, c'est sa stratégie créative qui est également visée.

Depuis plusieurs mois déjà, Netflix n'hésite plus à annuler des projets ambitieux ou prometteurs après une seule saison, comme Cowboy Bebop en 2021 ou First Kill cette année. Et malheureusement, si les anime étaient jusqu'à présent épargnés, la situation aurait finalement tourné. D'après des sources du site japonais Toyokeizai Online, Netflix aurait enclenché le frein à main concernant ses oeuvres.

"Non seulement le nombre de projets en cours a diminué, mais il y a eu des cas où des projets qui étaient sur le point de commencer se sont soudainement arrêtés. L'impact est très sérieux" s'est alarmé un membre d'un studio de production. Et selon le site, "Il est attendu que Netflix réduise considérablement le nombre de production d'anime au Japon d'ici la fin de l'année (...) afin d'alléger ses dépenses".

Changement de stratégie pour la plateforme

Bon, on vous rassure, l'animation japonaise ne va pas vraiment disparaître. Interrogé sur la stratégie de la plateforme, Hiroshi Yamano - superviseur des investissements chez Netflix, a confié : "Il n'y a aucun changement. Nous continuerons à mettre en ligne des oeuvres qui plairont à nos abonnés. Nous reverrons périodiquement l'organisation afin que nous puissions investir davantage dans de telles oeuvres".

En revanche, ce sont bien les formats qui devraient être différents dans les mois à venir. "Plutôt que de simplement réduire le nombre de productions, Netflix semble s'orienter vers une stratégie de concentration des investissements sur les longs métrages d'animation", explique le site japonais. Autrement dit, le nombre de séries devrait progressivement diminuer au profit d'un plus grand volume de films.

Les studios japonais préfèrent bosser ailleurs

Une déception pour les abonnés, mais une situation inévitable dont Netflix n'est que partiellement fautive. Si la plateforme souhaite réduire ses investissements, il faut malgré tout préciser que certains studios sont également les premiers à la snober. Selon certaines sources issues de studios de production, il a en effet été constaté que les anime (séries) avaient plus de chances de connaître le succès et d'être rentables en étant diffusés à la télévision grâce à une expérience de visionnage commune, loin de ce que propose Netflix avec son binge-watching où chacun picore et découvre comme et quand il le veut.

Aussi, alors que les prix de production sont plus élevés pour les studios concernant des créations à destination de Netflix (plus exigeante en termes de qualité et de délais), il leur est moins rentable de travailler pour la plateforme. Après tout, avec un succès moindre, ils ne peuvent logiquement pas se rattraper sur la vente de produits dérivés. Aussi, les studios japonais s'éloignent désormais volontairement de Netflix afin de retourner travailler auprès des chaînes de télé.

Et pendant ce temps-là, Crunchyroll se frotte les mains alors que la plateforme propose actuellement les retours de My Hero Academia et Spy x Family, tout en diffusant les saisons 1 de Blue Lock et Chainsaw Man.

Netflix
Ce nouveau film Netflix va vous replonger dans votre pire cauchemar : le confinement
"Le meilleur film de loups-garous de tous les temps" : ce film norvégien crée la surprise et fait un vrai carton sur Netflix
Harry et Meghan bientôt acteurs ? Leur nouveau projet fou avec Netflix que la famille royale va détester
Lockwood & Co : avez-vous reconnu cet acteur ? C'est le frère d'une énorme star
voir toutes les news de Netflix Découvrir plus d'articles