Après le caca d'Amber Heard dans le lit de Johnny Depp, place au caca de l'affaire "Dubaï Porta Potty" ! Wassim TV a révélé que des milliardaires des Emirats auraient payé des candidates de télé-réalité pour leur déféquer dans la bouche. Milla Jasmine fait partie des noms évoqués dans les rumeurs. L'influenceuse ne compte pas se laisser salir et a répondu aux accusations de scatophilie et de prostitution, en rappelant avoir été stripteaseuse mais en démentant avoir été escort et avoir eu de "la merde" dans la bouche.

Milla Jasmine dément les accusations de scatophilie : "Je n'en fais pas partie et je n'en ai jamais fait partie"

Après le célèbre caca d'Amber Heard évoqué au procès par les témoins de Johnny Depp, une autre histoire de caca a créé le buzz sur les réseaux ! C'est l'affaire "Dubaï Porta Potty" (en référence aux toilettes publiques portatives à Dubaï). Milla Jasmine a répondu aux accusations de scatophilie et de prostitution. Pour rappel, Wassim TV a révélé que des milliardaires paieraient des candidates de télé-réalité des milliers de dollars... pour leur faire caca dans la bouche ! Et le noms de Milla Jasmine est sorti, parmi d'autres.

"Pas mal d'influenceuses que vous voyez sur les réseaux sociaux sont en effet des escortes. Elles sont payées pour passer du temps avec des milliardaires à Dubaï. Mais si elles veulent plus d'argent, elles doivent faire pas mal de choses" avait expliqué le blogueur, "on peut voir un homme qui fait caca dans la bouche d'une femme". "Et c'est qu'en acceptant ça qu'elles peuvent se faire 20 000 dollars en une soirée" avait-il déclaré, avant d'ajouter qu'elles seraient aussi payées pour "avoir des relations intimes avec les chiens et avec des chameaux".

Milla Jasmine répond aux accusations de scatophilie et de prostitution dans l'affaire Dubaï Porta Potty : l'influenceuse assure avoir été stripteaseuse mais dément les histoires d'escort et de caca !
Milla Jasmine répond aux accusations de scatophilie et de prostitution dans l'affaire Dubaï Porta Potty : l'influenceuse assure avoir été stripteaseuse mais dément les histoires d'escort et de caca !
Milla Jasmine répond aux accusations de scatophilie et de prostitution dans l'affaire Dubaï Porta Potty : l'influenceuse assure avoir été stripteaseuse mais dément les histoires d'escort et de caca !
Milla Jasmine répond aux accusations de scatophilie et de prostitution dans l'affaire Dubaï Porta Potty : l'influenceuse assure avoir été stripteaseuse mais dément les histoires d'escort et de caca !

Mêlée à cette histoire sordide, Milla Jasmine a décidé de réagir et elle rappelle qu'elle a été stripteaseuse aux Etats-Unis dans le passé, comme elle ne l'a jamais caché : "Ce n'est un secret pour personne, mais je ne laisserai pas des gens rajouter des horreurs pour me salir". Car ces "choses immondes", celle qui était récemment dans Objectif Reste du Monde et dans Les Marseillais VS le Reste du Monde 6 sur W9, assure ne pas y avoir participé. "Vous avez envie d'y croire pour soulager votre frustration" a-t-elle lâché, "Oui malheureusement il doit y avoir des filles qui s'adonnent à ces pratiques, mais je n'en fais pas partie et je n'en ai jamais fait partie".

>> Julien Tanti, Jazz Correia, Raphaël Pépin : ils démentent les salaires dévoilés dans TPMP "c'est n'importe quoi" <<

"Je suis passée en quelques années de stripteaseuse à une femme qui mange de la merde"

La candidate qui s'est mariée à Lorenzo a expliqué que l'origine de cette fausse rumeur de scatophilie et de prostitution viendrait d'une fille jalouse d'elle, dont elle n'a pas donné le nom. Celle-ci aurait "voué une haine profonde et voulait [la] détruire par jalousie", donc en 2015 "elle est partie rédiger un article sur un blog". "Dans cet article, elle a déversé toute sa haine sur les filles de Miami, moi y compris" explique Milla Jasmine, "Elle a inventé et écrit dans un blog que j'avais rencontré un certain Peter et que, pour 20 000 dollars, j'ai léché des toilettes. Elle voulait ternir ma réputation".

Milla Jasmine répond aux accusations de scatophilie et de prostitution dans l'affaire Dubaï Porta Potty : l'influenceuse assure avoir été stripteaseuse mais dément les histoires d'escort et de caca !
Milla Jasmine répond aux accusations de scatophilie et de prostitution dans l'affaire Dubaï Porta Potty : l'influenceuse assure avoir été stripteaseuse mais dément les histoires d'escort et de caca !
Milla Jasmine répond aux accusations de scatophilie et de prostitution dans l'affaire Dubaï Porta Potty : l'influenceuse assure avoir été stripteaseuse mais dément les histoires d'escort et de caca !
Milla Jasmine répond aux accusations de scatophilie et de prostitution dans l'affaire Dubaï Porta Potty : l'influenceuse assure avoir été stripteaseuse mais dément les histoires d'escort et de caca !

"Elle aurait pu dire que j'étais stripeuse ou pire, escorte, mais ce n'était pas envisageable pour cette fille. Il fallait qu'elle me salisse au plus haut point. Elle voulait que je dégoûte les gens pour ternir ma réputation une fois pour toutes" a-t-elle précisé, "Vous savez à quel point la race humaine peut être mauvaise. Il a fallu chercher encore plus sale, encore plus glauque pour me salir. Je suis passée en quelques années de stripteaseuse à une femme qui mange de la merde".

"Durant toutes ces années, on m'a accusée d'avoir côtoyé ce Peter, d'avoir léché des toilettes"

Pourquoi Milla Jasmine n'a rien dit à l'époque en 2015, quand l'article était sorti sur le blog ? "Je ne me voyais pas prendre la parole pour parler d'une histoire aussi sale et lui donner de la visibilité" a-t-elle détaillé, "Les gens n'ont pas cherché à savoir la vérité, pour eux, une stripeuse ne pouvait pas se payer des habits de marque ou autre, donc forcément, c'était vrai" donc "durant toutes ces années, on m'a accusée d'avoir côtoyé ce Peter, d'avoir léché des toilettes".

Milla Jasmine répond aux accusations de scatophilie et de prostitution dans l'affaire Dubaï Porta Potty : l'influenceuse assure avoir été stripteaseuse mais dément les histoires d'escort et de caca !
Milla Jasmine répond aux accusations de scatophilie et de prostitution dans l'affaire Dubaï Porta Potty : l'influenceuse assure avoir été stripteaseuse mais dément les histoires d'escort et de caca !
Milla Jasmine répond aux accusations de scatophilie et de prostitution dans l'affaire Dubaï Porta Potty : l'influenceuse assure avoir été stripteaseuse mais dément les histoires d'escort et de caca !
Milla Jasmine répond aux accusations de scatophilie et de prostitution dans l'affaire Dubaï Porta Potty : l'influenceuse assure avoir été stripteaseuse mais dément les histoires d'escort et de caca !
Milla Jasmine répond aux accusations de scatophilie et de prostitution dans l'affaire Dubaï Porta Potty : l'influenceuse assure avoir été stripteaseuse mais dément les histoires d'escort et de caca !
Milla Jasmine répond aux accusations de scatophilie et de prostitution dans l'affaire Dubaï Porta Potty : l'influenceuse assure avoir été stripteaseuse mais dément les histoires d'escort et de caca !

Milla qui avait été snobée de la Paris Fashion Week a ajouté : "Voilà comment avec rien, vous pouvez détruire la réputation de quelqu'un. Aujourd'hui, c'est un inconnu, un Youtubeur minable illégitime qui a décidé de vous faire croire qu'il connaît le vrai fond des influenceuses françaises à Dubaï".

L'influenceuse aurait porté plainte après ces rumeurs qu'elle juge diffamatoires : "Plusieurs procédures sont en cours envers les personnes qui contribuent à salir ma réputation", "c'est entre les mains de la justice".

Milla Jasmine
Mélanight explique son embrouille avec Milla Jasmine : "Je n'ai pas assez de followers pour continuer à être sa copine"
Milla Jasmine vs Melanight : "bouche de vieille", "mangeuse de caca", "voleuse de mari"... énorme clash sur Instagram
Milla Jasmine craque pour une nouvelle chirurgie esthétique et se fait mettre... des fossettes aux joues
Milla Jasmine fracasse les rumeurs immondes de scatophilie : "Je suis passée (...) de stripteaseuse à une femme qui mange de la m*rde"
voir toutes les news de Milla Jasmine Découvrir plus d'articles