Masques : pénurie, émeutes... les grandes surfaces prises d'assaut
Masques : pénurie, émeutes... les grandes surfaces prises d'assaut
Carrefour, Casino, Leclerc, Franprix, Monoprix, Intermarché, Lidl, Système U... A une semaine du déconfinement, plusieurs grands surfaces se sont engagées à vendre des millions de masques grand public à prix coûtant ce lundi 4 mai 2020... ce qui a provoqué ruées, pénuries, émeutes et saturation des sites.

Alors que l'heure du déconfinement approche et que le port du masque va être généralisé, la course aux masques a commencé. Y aura-t-il assez de masques pour tout le monde, comme Edouard Philippe l'a promis ? Les Français sont inquiets et cherchent à s'en procurer à tout prix avant lundi prochain. Alors forcément, quand plusieurs grands surfaces se sont engagées à vendre des millions de masques grand public à prix coûtant, on s'y rue.

Des millions de masques en vente dans les grandes surfaces

"Auchan, Aldi, Carrefour, Colruyt, Cora, Groupe Casino, Intermarché, Leclerc, Lidl, Netto, Supermarché Match, Système U confirment que des masques grand public (en tissu et réutilisables) et des masques à usage unique seront progressivement mis en vente, dans des magasins et drive, à partir du lundi 4 mai, avec des approvisionnements qui monteront en puissance après le 11 mai", indique un communiqué du ministère de l'Économie et des Finances et la Fédération du commerce et de la distribution. Afin d'éviter toute ruée ou toute pénurie, la distribution de celle-ci est limitée à une boîte par personne et se fait directement à la caisse. Des précautions visiblement pas suffisantes à certains endroits.

Attroupements, émeutes, pénuries...

Ce matin, de nombreux Français se sont alors rendus dans leurs magasins dès l'ouverture de ceux-ci, ce qui n'a pas suffi à leur garantir des masques. Entre les magasins qui n'ont pas reçu leur livraison et ceux qui ont été dévalisés en seulement quelques minutes, c'était un beau bordel... "Donc on est vraiment en guerre! 8h30 à @Lidl, les gens se battent pour des élastiques, des machines à coudre et des masques (à 30€ le paquet). Incroyable !", peut-on lire sur Twitter, ou encore "La ruée vers les masques a débuté dans les supermarchés. A 8h47, ce Franprix du 13 arrondissement de Paris n'en a déjà plus. Certains magasins n'ont pas encore été livrés".

Les sites de vente en ligne saturés

D'autres, qui ont tenté de réserver en ligne, n'ont pas eu plus de chances : "Fort regrettable de réserver des masques sur le site Intermarché, il faut 45 MN pour accéder au site et de plus quand vous avez rempli votre demande, elle n'est pas envoyée site saturée...", regrette un internaute. Nombreux se sont retrouvés face à un site saturé : "Je crois que Intermarché n'a déjà plus de masques. "opération suspendue " sur le site internet".

Une mise en vente d'autant plus polémique, alors que le personnel médical a grandement manqué de masques pendant des semaines...

News
essentielles
sur le
même thème