Coronavirus : des masques de plongée Decathlon utilisés comme respirateurs en Italie
Coronavirus : des masques de plongée Decathlon utilisés comme respirateurs en Italie
Alors que le matériel médical commence à manquer dans les hôpitaux en Italie, un docteur a trouvé une idée très prometteuse pour continuer à sauver des patients atteints du Coronavirus : utiliser le masque Easybreath de Decathlon comme respirateur. Non, ceci n'est pas une fake news. Comment ça fonctionne ? Est-ce réellement efficace ? La marque a réagi avec prudence mais espoir.

En ce moment, une photo tourne sur les réseaux sociaux : on peut y voir deux médecins aux côtés d'un patient atteint du Coronavirus qui porte le masque Easybreath de la marque Decathlon en guise de respirateur. Eh oui, si à l'origine ce masque est utilisé pour faire du snorkeling (activité qui consiste à explorer les fonds marins), il a été modifié pour servir de support pour respirateurs en Italie afin de compenser le manque de matériel médical.

Des masques Decathlon utilisés comme respirateur en Italie

Ce sont le docteur Renato Favero, de l'hôpital de Gardone Vol Trompia, et l'entreprise italienne Isinnova qui sont à l'origine de ce projet : "Le Dr Favero est venu nous proposer l'idée. Il avait entendu parler de notre entreprise par un confrère d'une installation pour laquelle nous créons des valves d'urgence pour respirateurs avec une impression 3D. Nous avons analysé sa proposition et conclu que le masque de Decathlon Easybreath était celui qui correspondait le mieux à sa demande", explique la société à Corriere della Sera. Decathlon a alors accepté de leur envoyer les plans 3D de son masque Easybreath.

Isinnova a donc retravaillé l'objet pour le rendre fonctionnel pour les patients atteints du Covid-19 : l'entreprise a retiré la partie supérieure du tuba et l'a remplacée par une valve imprimée en 3D afin d'être adaptée sur un respirateur. "Nous avons fabriqué des produits aussi standards que possible, capables de s'adapter à la plupart des tuyaux utilisés par les hôpitaux", confient les ingénieurs à Corriere della Sera. Pour le moment, les tests dans les hôpitaux seraient apparemment plutôt concluants.

Sur Twitter, Decathlon précise que le masque Easybreath peut aussi permettre aux soignants de se protéger, mais la marque reste quand même vigilante : "Nous rappelons que l'Easybreath est un masque qui a été conçu uniquement pour faire du snorkeling. Nous ne sommes pas médecins, et nous n'avons pas les compétences pour appuyer un usage dans le domaine médical, mais nous nous tenons à la disposition des centres de recherche."

Decathlon explique ensuite : "Chaque fois que nous pouvons aider des hôpitaux, nous mettons tous nos moyens à disposition et partageons nos connaissances. Mais à ce jour nous n'avons pas eu de validation sur le fait que des solutions fonctionnaient réellement et étaient utilisées par des médecins."

Et en France ?

Cette méthode pourrait aussi arriver en France, pour venir en aide aux personnes contaminées par le Coronavirus, comme le rapporte la porte-parole de Decathlon à LCI : "l'entreprise travaille et accompagne techniquement quelques centres de recherches en France. Nous réalisons des tests".

Un test concluant

Les tests avec les masques Easybreath ont été concluants comme l'a annoncé Decathlon sur Twitter : "Depuis nos derniers messages, plusieurs hôpitaux nous ont contactés afin de se procurer des masques Easybreath. On a donc fait le choix de bloquer la vente de nos masques sur http://decathlon.fr afin de réserver tout le stock disponible pour le donner au personnel soignant."

News
essentielles
sur le
même thème