Edouard Philippe présente les mesures de déconfinement devant l'Assemblée nationale
Edouard Philippe présente les mesures de déconfinement devant l'Assemblée nationale
Devant les députés de l'Assemblée nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a présenté ce mardi 28 avril à partir de 15h, le plan de déconfinement du gouvernement. Parmi les annonces fortes, on retrouve le maintien de la fermeture des lycées jusqu'en juin, l'obligation du port du masque dans les transports ou encore la réouverture des commerces.

Comment va s'organiser le déconfinement à partir du 11 mai ? La question était sur toutes les lèvres depuis l'annonce de cette date par Emmanuel Macron il y a 15 jours. A moins de deux semaines du grand jour, Edouard Philippe s'est officiellement exprimé sur les mesures qui seront mises en place pour déconfiner les Français mais aussi pour continuer à lutter contre le Covid-19.

Les mesures annoncées, selon Edouard Philippe, se basent sur trois piliers : "protéger, tester, isoler" (plus de détails en fin d'article). La première phase du déconfinement se poursuivra jusqu'au 2 juin et débutera uniquement si la barre des 3000 nouveaux cas par jour au 11 mai n'est pas dépassée. Chaque jour, une carte de la France montrant le degré de circulation du virus dans les départements (en vert pour ceux où le virus circule peu, en rouge où il est actif) sera présentée et ce à partir de ce jeudi 30 avril.

Les lycées fermés jusqu'en juin, les collègues rouverts

Concernant la reprise des cours, elle ne va pas s'organiser comme cela avait été annoncé précédemment. Les maternelles et écoles élémentaires pourront rouvrir "très progressivement" à partir du 11 mai. Pour les collèges, les premières ouvertures débuteront à partir du 18 mai en commençant par les classes de 6ème et 5ème. Quant aux lycées ? Ils resteront fermés jusqu'à juin puisqu'une décision sera prise à la fin du mois de mai, en commençant par les lycées professionnels.

Pour les classes qui réouvriront, seuls 15 élèves pourront être présents au maximum et les règles barrières (distanciation, lavage des mains) devront être mises en place. Quoiqu'il en soit, le retour en cours se fera sur la base du volontariat et avec le port du masque obligatoire à partir du collège. Pour ceux qui ne retourneront pas en classe, l'enseignement à distance gratuit sera maintenu.

Les commerces autorisés à réouvrir sauf les restaurants et les bars

Fermés depuis le début du confinement, les commerces pourront rouvrir dès le 11 mai. Tous sauf les restaurants, les cafés et les bars. Une décision sera prise à ce sujet à la fin du mois de mai (la date du 15 juin avait précédemment été évoquée). Les commerces devront cependant respecter les gestes barrières et le nombre de clients sera limité à l'intérieur des magasins. Chaque commerçant pourra décider de l'obligation ou non du port du masque dans son enceinte. Les centres commerciaux pourront également rouvrir leurs portes sauf pour ceux de plus de 40 000 m². La décision d'ouvrir ou non reviendra alors aux préfets.

Le port du masque obligatoire dans les transport

En plus de l'école, le port du masque sera obligatoire dans les transports en commun et les transports scolaires. Les règles de distanciation devront également être appliquées, même sur les quais ou dans les métros par exemple. De ce fait, les transports doivent être réservés à ceux qui n'ont pas la possibilité de télé-travailler. Le masque sera également obligatoire dans les taxis et VTC. Les déplacement entre les régions seront très probablement interdits, sauf pour les professionnels ou pour des motifs familiaux impérieux.

Ce qu'on aura droit de faire ou non

Le Premier ministre a également donné une liste de qu'il sera de nouveau possible de faire, à savoir :

- Circuler librement sans attestation (sauf pour les déplacements à plus de 100 km du domicile).
- Pratiquer du sport à l'extérieur.
- Se balader dans les parcs et jardins (sauf pour les départements où le virus circule activement où ils resteront fermés).
- Aller à la médiathèque, la bibliothèque et dans les petits musées.
- Se rassembler mais à moins de 10 personnes.

Au contraire il ne sera pas possible de :

- Pratiquer des sports en intérieur, en équipe ou de contact.
- Aller à la plage (elles restent fermées jusqu'au 1er juin).
- Visiter les grands musées.
- Aller au cinéma, au théâtre, voir un concert.
- Se marier (le report des cérémonies est privilégié).

Les grandes manifestations sportives (compétitions, ligues de football) et culturelles (festivals, concerts) de plus de 5000 personnes sont interdites jusqu'à septembre.

"Protéger, tester, isoler"

Afin de mettre en place ces trois piliers, voici ce qui est prévu :

Protéger

Il devrait y avoir suffisamment de masques pour tous les Français. Ils seront disponibles dans les pharmacies, la grande distribution et via une plateforme de e-commerce mise en place avec La Poste. Pour les plus précaires, des masques seront distribués gratuitement.

Tester

A partir du 11 mai, le gouvernement prévoit de réaliser 700 000 tests virologiques par semaine. Ce test sera pris en charge à 100% par l'assurance maladie. En cas de test positif, il faudra identifier et tester toutes les personnes (symptomatiques ou non) ayant été en contact avec la personne. Pour cela, des équipes seront mises en place afin de remonter la chaîne de contamination au-delà de la famille. Pour l'instant, l'utilisation de l'appli StopCovid n'est pas assurée et fera l'objet d'un vote ultérieur.

Isoler

En cas de test positif, la personne contaminée pourra s'isoler chez elle avec sa famille ou dans un endroit mis à sa disposition (par exemple dans une chambre d'hôtel réquisitionnée).

News
essentielles
sur le
même thème