Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

Les Bleues ont perdu en 8ème de finale : les twittos en colère à propos du pénalty non donné durant le match France Etats-Unis (1 à 2). Une défaite difficile pour l'équipe de France féminine de football
Les Bleues ont perdu en 8ème de finale : les twittos en colère à propos du pénalty non donné durant le match France Etats-Unis (1 à 2). Une défaite difficile pour l'équipe de France féminine de football
Non, il n'y avait pas de pénalty lors de la rencontre d'hier soir à en croire l'arbitre. Pourtant, la main est bien visible sur les vidéos du match France Etats-Unis. Les Bleues auraient ainsi été volées d'après les nombreux supporters français.

Les supporters des Bleues s'énervent

Non, l'histoire de pénalty des Bleues lors du match qui opposaient la France aux Etats-Unis (1 à 2) n'est pas passée du tout. Les joueuses de l'équipe de France ont perdu lors de cette rencontre importante du vendredi 28 juin 2019 au Parc des Princes, dans le cadre des huitièmes de finale de la coupe du monde féminine. Les supporters des Bleues ont été choqués par cette défaite et surtout très en colère contre l'arbitre. Selon eux, les sportives auraient dû avoir droit à ce pénalty et égaliser.

L'arbitre ukrainienne Kateryna Monzul a donc été très mal vue par les français(e)s lors du match d'hier soir. Le problème, c'est qu'à la 85ème minute, une main est apparue dans la surface. Mais celle qui arbitrait n'a pas respecté le pénalty et n'a même pas souhaité visionner l'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR).

"Le bras n'était pas suffisamment décollé"

L'ancien arbitre international Joël Quiniou a précisé : "Si la joueuse augmente sa surface de corps en écartant son bras et fait injustement obstacle de manière plus importante, le règlement dit qu'il y a pénalty". "L'arbitre et la VAR ont dû considérer que le bras n'était pas suffisamment décollé pour siffler le pénalty" a-t-il ajouté. Un détail technique que les twittos n'ont pas souligné.

Selon Canal Plus, donnant la parole à Tony Chapron, "des consignes d'utilisation moins excessive de la VAR auraient été données aux arbitres avant les quarts de finale". Ce qui là encore fait beaucoup parler.

Amandine Henry, la capitaine des Bleues, a de son côté confié au micro de TF1 : "On a dominé le match mais on n'a pas trouvé la faille. On a fait une erreur. C'est un manque d'expérience, clairement. On n'a pas été assez efficace".

News
essentielles
sur le
même thème