Par Quentin Piton Journaliste Séries - Ciné
Journaliste spécialisé dans les séries, le cinéma, mais également les anime et mangas. Passe son temps à rêver d'Emma Watson, considère Olivier Giroud comme le GOAT et refuse de parler avec ceux qui sont contre la vérité absolue qui est : How I Met Your Mother est une meilleure série que Friends.
Avec 775 pièces différentes au compteur, le Roi Charles III n'a que l'embarras du choix au niveau des fenêtres pour y jeter l'argent du royaume. Et visiblement, il en a bien conscience puisque le père d'Harry et William vient de dépenser 426 millions d'euros pour rénover le palais alors... qu'il ne compte pas y vivre.

Noël approche à grands pas et le roi Charles III - encore déboussolé par la perte de sa maman, a décidé de déjà se faire un petit cadeau pour se remonter le moral. Toutefois, à l'inverse d'une personne normale, le père d'Harry et William n'a pas commandé une bande-dessiné, un DVD ou une paire de chaussons sur Amazon. Non, il a eu une idée nettement plus WTF.

Tandis que l'Angleterre - comme le reste du monde, est plongée dans une crise économique inquiétante suite notamment à l'épidémie de Covid-19, puis la guerre en Ukraine (sans compter les effets du Brexit), le roi Charles III a tout simplement eu l'idée de faire exploser le compte en banque du royaume.

>> "C'est un geste très courageux" : cette demande audacieuse de Meghan Markle envers le roi Charles III <<

Des travaux coûteux ordonnés par le Roi Charles III...

Ainsi, à en croire les informations du Daily Mail, l'ancien mari de Diana Spencer a décidé de restaurer Buckingham Palace, l'un de ses lieux de travail (il y rencontre notamment la Première Ministre) et de résidence. Or, selon le journal, trois pots de peinture de chez Brico Depot, deux cadres et un vase de Maison du Monde ne seraient clairement pas suffisants pour le satisfaire. Et pour cause, le montant de la facture serait estimé à près de 369 millions de livres sterling, soit l'équivalent de 426 millions d'euros.

Au programme ? Ce palais aux 775 pièces (bonjour les parties de cache-cache interminables) aurait effectivement besoin d'une rénovation complète au niveau des câblages, tuyaux et systèmes de chauffage, à tel point que les travaux pourraient durer jusqu'à 2027. N'est pas Numérobis qui veut. Une somme abusée ? Totalement. Et celle-ci risque de faire grincer les dents des Britanniques puisque, bien évidemment, ce sont leurs impôts qui paieront tout ça. Pour l'anecdote, et pour la perspective inutile mais drôle, le coût moyen d'une maison au Royaume Uni est de... 292 000 livres.

... et inutiles

Le twist ? Alors que la reine Elizabeth l'utilisait comme maison, le roi Charles III n'a aucunement envie de passer ses nuits dans Buckingham Palace. "Il ne voit pas le palais comme une maison viable dans le futur ou une maison qui répond aux besoins du monde moderne, assure une source du Sunday Times. Il estime que son entretien, tant du point de vue des coûts que de l'environnement, n'est pas durable."

Et n'allez pas croire qu'il fait ça par conscience écologique. Au contraire, le souverain passera en réalité son temps entre... quatre propriétés différentes à savoir Clarence House (son foyer principal), le château de Windsor ou la Sandringham House et Highgrove House. Comme on avait déjà pu le constater avec la liste de ses caprices totalement fous, la simplicité ne fait clairement pas partie de son vocabulaire.

Et sans surprise, cette volonté de nexter le Buckingham Palace - dans lequel il ne se serait jamais senti bien, ne passe pas non plus au sein du royaume. "Le roi doit vivre là-bas. C'est le coeur de la monarchie à Londres. Autrement, cela risque de devenir une simple attraction touristique", déplore une source du Sun.

A ce rythme-là, le roi Charles III aura bientôt plus de polémiques à son actif depuis le début de son règne que Lionel Messi n'a remporté de trophées depuis les débuts de sa carrière. Un exploit.