C'est ce mercredi 11 décembre que Bilbo le Hobbit 2 – la désolation de Smaug sort enfin au cinéma. Après un an d'attente, la suite tant attendue de la trilogie de Peter Jackson dévoile enfin tout ce que l'on attendait d'elle : de l'aventure, de l'épique et de la mythologie. Un vrai plaisir dont PureBreak vous livre sa critique.

Une nouvelle aventure épique

Si le premier opus était surtout là pour placer les nouveaux enjeux de cette trilogie, La désolation de Smaug passe cette fois-ci en mode action. Une bonne nouvelle pour les spectateurs, Peter Jackson étant encore très bavard dans ce film. Ainsi, ces séquences apportent un vrai dynamisme et une ampleur épique à l'aventure de Bilbo et ses nains, le réalisateur nous offrant des scènes d'une virtuosité incroyable et d'une tension réjouissante.

Des méchants incroyables

Toutefois, si les effets spéciaux sont magnifiques (qui en doutait encore ?), ce qui permet d'insuffler ce souffle épique à ces séquences, ce sont bien les nouvelles menaces rencontrées par les personnages. Déjà aperçus dans le premier film, les Orques commencent enfin à déployer toute leur puissance, apportant la touche de danger intense et spectaculaire qui manquait la première fois.

Et quand on parle de grand méchant, on ne peut évidemment pas ne pas parler de Smaug, le terrible dragon. Si la voix de Benedict Cumberbatch oscille entre le badass et le cliché, la créature est incroyable. Surprenante, vicieuse et bluffante, Peter Jackson se surpasse une nouvelle fois, nous offrant exactement ce que l'on en attendait.

Un fan-service appréciable

Et c'est justement le point positif de ce deuxième opus, ce film jouant parfaitement son rôle de "fan-service". Ceux qui ont adoré le Seigneur des Anneaux ne pourront qu'apprécier Le Hobbit 2, que ce soit avec les retours de personnages et décors cultes et une plongée dans la mythologie de cet incroyable univers. Et quand en plus le réalisateur ose introduire des éléments inédits, ce n'est que pour le meilleur, Tauriel apportant une touche féminine très appréciable.

Toujours quelques maladresses

Mais si La désolation de Smaug nous en met plein les yeux, surpassant le premier film et nous promettant un troisième volet incroyable, la suite possède cependant les mêmes défauts. On navigue encore sur un faux rythme avec beaucoup de passages inutiles, et si cette suite se veut plus sombre, l'univers reste parfois trop "enfantin" pour réellement nous faire trembler ou vibrer avec les personnages.

Un film bluffant

Au final, La Désolation de Smaug rattrape haut la main les faiblesses du premier film, nous offrant enfin un parfait mélange entre action, aventure et mythologie. Et si on a encore le droit à quelques maladresses, le souffle épique de ce récit (et du dragon) n'a aucun mal à nous conquérir. L'attente avant le dernier film s'annonce très compliquée...

The Hobbit 2 : La Désolation de Smaug
The Hobbit 2 : un artiste fait renaître le dragon Smaug avec... les pages du livre
Le Hobbit : la Désolation de Smaug - Une aventure épique et intense (CRITIQUE)
L'année 2013 en 105 films : le mash-up ultime
Le Hobbit 2 : Bilbo et ses nains se dévoilent sur de nouvelles images
voir toutes les news de The Hobbit 2 : La Désolation de Smaug Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème