Que tout le monde se prépare, c'est ce mercredi 17 avril que la BD la plus culte de France va débarquer au cinéma, à savoir : Les Profs. Réalisé par Pef, cette nouvelle comédie est notamment portée par le jeune Kev Adams. Ça tombe bien, la rédac a eu la chance de rencontrer le jeune humoriste pour une interview exclusive. L'occasion pour nous d'en apprendre un peu plus sur son rôle, Les Croods, sa série SODA, son spectacle et sa concurrence made in Youtube.

"J'ai beaucoup observé Boulard, j'ai même imprimé des planches de BD"

Qu'est-ce qui t'as poussé à accepter le rôle de Boulard pour le film Les Profs ? Le réalisateur Pef, l'adaptation de la BD, son casting ?
C'est tout ça. La BD j'en suis vraiment fan depuis que je suis tout petit, je la lisais dans le journal de Mickey. Quand Pef m'a proposé le rôle je voyais à peu près qui était Boulard, et donc évidemment, ça me donnait déjà envie. Ensuite il y a eu le casting. Je rêvais de tourner avec Christian Clavier et Isabelle Nanty parce que ce sont deux acteurs qui ont marqué mon enfance par leurs films. Donc j'étais vraiment très heureux de pouvoir tourner avec eux. Et bien sûr, très heureux de pouvoir être sous la direction de Pef. Je trouve que c'est un excellent réalisateur et un excellent directeur d'acteurs. Il nous a laissé beaucoup de liberté et il nous a laissé vivre nos personnages. Et ça c'était génial.

Pour ton rôle, tu as relu toutes les BDs pour bien t'imprégner du personnage ou au contraire, tu as préféré l'éviter pour ne pas faire de copier/coller ?
Non au contraire, j'ai acheté une dizaine de tomes de la BD les Profs, justement pour être un peu en adéquation avec ce que je racontais. J'ai beaucoup observé Boulard, j'ai même imprimé des planches de BD pour les montrer à Pef et lui dire 'Tu vois ce qu'on pourrait faire ? Ça serait pas mal'. Donc vraiment, j'ai essayé de rester fidèle à la BD, tout en essayant de prendre quand même une liberté et de créer un truc cool.

Un spin-off des Profs centré sur Boulard vient de paraître en bande dessinée. Si une future adaptation au cinéma était prévue, tu l'accepterais ou tu ne veux pas que ce rôle te colle à la peau ?
On n'y est pas mais pourquoi pas. Ça dépend du scénario, de qui le fait, de comment c'est fait... mais pourquoi pas, bien sûr. Après, si la question est 'Est-ce que tu te sentirais de rejouer Boulard au cinéma ?' : avec plaisir.

"Le doublage c'est un plaisir très court, très intense (...) et très agréable."

Et si tu pouvais jouer dans une autre adaptation de bande dessinée, tu choisirais laquelle ?
Je dirais Asterix et Obelix. C'est celle qui m'a le plus marqué et parce que cinématographiquement parlant, je suis absolument fan de tous les films qui ont été faits au cinéma. Donc vraiment, si un jour on me propose un mini-rôle dans un Asterix, je le prends direct, sans hésitation.

Entre ce film, Soda ou ton spectacle, tu joues souvent le même type de personnage : l'ado sympa, mais un peu tête à claques. C'est un choix personnel ou on ne te propose pas encore d'autres rôles ?
C'est un rôle que je peux encore faire aujourd'hui et que je ne pourrai plus faire bientôt malheureusement, parce qu'on grandit dans la vie, on vieillit. Donc je suis très heureux de pouvoir le défendre ici au cinéma, à la télé et sur scène. Mais déjà, là, dans mon nouveau spectacle je ne défends plus trop ça. Donc je suis content de le faire encore un peu au cinoche, et surtout content de le faire dans ce cadre très pittoresque qui est celui de la BD.

Le film d'animation Les Croods est récemment sorti au cinéma, l'occasion pour toi de prêter ta voix à un personnage pour la 3ème fois. Qu'est-ce qui t'attire dans le monde du doublage ?
J'aime beaucoup cet exercice parce que c'est très différent du fait de jouer dans un film. C'est à dire que lorsque l'on joue dans un film on donne tout, on est là, ça prend du temps... Tandis que là ça ne prend seulement que quelques jours, c'est un plaisir très court, très intense et pourtant on est vraiment dans l'histoire. On vit l'histoire avec le personnage et ça c'est très agréable.

Et tu préfères être devant ou derrière la caméra ?
Je préfère être devant quand même. (rires)

"C'est important qu'il y ait une nouvelle génération d'humoristes qui arrive"

Tu es pas mal présent sur internet et notamment Twitter. Tu prêtes souvent attention aux commentaires sur toi ou t'essaies de les éviter ?
Bien sûr. Internet c'est quelque chose de très effrayant parce que tu peux lire le meilleur comme le pire. Mais je pense qu'il faut le prendre pour ce qu'il est. C'est à dire qu'internet c'est un truc génial, mais s'il y a plein de gens qui te font des compliments, il y en a aussi plein qui vont t'insulter. Il faut vraiment le prendre au second degré. Il faut écouter ce qui se dit, il faut lire les commentaires intéressants et intelligents et laisser passer le reste je pense.

Quand tu as commencé à te faire connaître, tu étais le seul jeune humoriste. Maintenant, avec la montée en puissance de Youtube, on retrouve énormément de concurrents comme Norman, Cyprien, Mister V... Tu t'y intéresses ? Ça te fait peur ?
Oui il y en a beaucoup, mais ça ne me fait pas peur du tout, au contraire. Je trouve ça très inspirant, je trouve ça très cool et très bien. C'est important qu'il y ait une nouvelle vague, une nouvelle génération d'humoristes qui arrive. Pour la France, pour le public et pour tout ça, je trouve ça bien. Donc non, je suis très heureux de ça, au contraire.

Et des projets avec eux ?
Pour l'instant je n'ai pas de projets avec ces gens, mais je ne suis contre rien moi dans la vie. (rire)

C'est en avril que la saison 3 de Soda va débarquer sur W9. On peut avoir quelques indices sur ce que cette nouvelle année nous réserve ?
Tout à fait, mais tu n'en auras aucun même s'il y a beaucoup de nouveautés à venir dans cette saison. On va diffuser les premiers épisodes de la saison 3 en exclusivité prochainement, et la vraie diffusion de cette saison sera à partir de la rentrée en septembre.

Tu prépares actuellement ton nouveau spectacle intitulé "Voilà voilà". C'est la suite du premier ou un pas vers une évolution ?
C'est un show qui est assez différent du précédent. Je parle moins de l'école et de ma vie scolaire, mais plus de ma vie à moi d'aujourd'hui. Ma famille, mes proches et ma vision par rapport à ce métier que j'exerce maintenant depuis 3 ans. Voilà.

Propos recueillis par Quentin Piton. Contenu exclusif. Ne pas mentionner sans citer PureBreak.com

Kev Adams
Kev Adams réagit au plagiat chez les comiques : "Je n'ai jamais volé une blague"
Kev Adams assume-t-il tous ses films ? Le comédien se confie sur sa carrière
Les Profs 3 : une suite en préparation, Kev Adams de retour ?
Le Fridge : Kev Adams va lancer son propre Comedy Club, "un lieu unique et secret"
voir toutes les news de Kev Adams Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème