Kelly Helard (Mamans & célèbres) : son fils Lyam, son couple avec Neymar... elle se confie en interview avec PRBK
Kelly Helard (Mamans & célèbres) : son fils Lyam, son couple avec Neymar... elle se confie en interview avec PRBK
Le 6 janvier 2020, TFX lance sa toute nouvelle émission Mamans & célèbres dans laquelle des candidates phares de télé-réalité nous ouvrent les portes de leur quotidien avec leurs enfants. Parmi elles se trouvent Kelly Helard (Les Ch'tis, Les Vacances des Anges 2...). Interviewée par PRBK, elle se confie sur ce nouveau projet, son fils Lyam ou encore Neymar, avec qui elle est de nouveau en couple.

Purebreak : Qu'est-ce qui t'a donné envie de participer à l'émission Maman & Célèbres ?

Kelly Helard : Au début, j'ai pas mal hésité à cause du fait de dévoiler mon fils à l'écran. Après, je me suis dit pourquoi pas comme je le montre déjà sur les réseaux sociaux. J'ai surtout voulu participer à l'émission car on nous filme dans la vie de tous les jours. J'en ai un peu marre que les gens pensent qu'on vit de strass et de paillettes. Certes, je fais de placements de produits, mais je ne gagne pas des mille et des cents. Je travaille à côté. Quand j'étais dans les Ch'tis, je faisais encore mon BTS esthétique. Je me suis donnée pour payer mon BTS. J'ai toujours travaillé. Je voulais donc faire voir aux gens qu'on est comme tout le monde. On peut avoir une vie normale, avoir fait de la télé et avoir des valeurs. Les jeunes s'identifient beaucoup à la télé-réalité et je trouve que c'est de plus en plus joué, c'est moins la réalité. Des ados peuvent penser que c'est ça la vraie vie. Je veux leur dévoiler le vrai côté.

C'était important pour moi de montrer mon quotidien

C'était donc important pour toi de montrer ta vie de maman et non de candidate de télé-réalité ?

Ma vie de maman, mais aussi ma vie normale. C'était important pour moi de montrer mon quotidien, de rester naturelle. Certes, mon fils ne manque de rien, je la gâte peut-être trop, mais on reste une famille classique. Je me bas tous les jours pour ça même si ce n'est pas facile. Je ne suis pas la mère parfaite et je ne vais pas le cacher à la télé.

Comment as-tu expliqué le projet à ton fils ?

Il est un peu petit. Je lui expliqué que des caméras allaient venir pour la télé, mais il ne comprenait pas. Je pense qu'il ne comprend toujours pas jusqu'au moment où il va se voir à la télé.

Il s'est facilement habitué aux caméras ?

Vous allez rigoler. Il s'est fait facilement aux caméras, il ne les calculait pas. Parfois, il disait 'couper'. Il prend l'habitude. Les caméras sont devenues un quotidien. Il y a eu trois cadreurs chez moi et mon fils les a beaucoup appréciés. Tout s'est super bien passé. De toute façon, si ça c'était mal passé, j'aurai arrêté.

Je n'arrive pas à jouer un double jeu comme les autres

Comment gère-t-il ta notoriété ?

Il est au courant, il nous a vus à la télé avec Neymar, mais il n'a que quatre ans. Je pense qu'il est trop petit. En plus, ça me fait rire parce que dès qu'il voit la télé, il dit 'Martika, Martika'. Non, la télé-réalité, ça ne s'appelle pas Martika. Je sais pas pourquoi il a cette image là. On en rigole. Après, j'évite de le laisser trop longtemps devant la télé-réalité.

Quelle est la différence entre être filmé dans une télé-réalité et dans son quotidien ?

Il n'y en a pas. Après, c'est peut-être plus compliqué d'être filmé dans mon quotidien parce qu'il n'y a que moi. La caméra te suit h24, il faut quand même donner du contenu. Ça reste une télé. Par exemple, on ne peut pas rester devant la télé, il faut que ça bouge. Il y a des choses qu'on va faire et que le téléspectateur ne risque pas de comprendre. Il faut donc expliquer pourquoi, il y a un fil conducteur. Sinon, ça ne change pas grand chose.

Est-ce qu'il y a des choses auxquelles tu faisais attention à cause des caméras ?

Je suis quelqu'un de très naturel. Ça va faire dix ans que je fais de la télé. Dans les Ch'tis, on était naturel. On ne savait pas ce que c'était la télé-réalité, on n'avait pas la notoriété derrière, on n'avait pas tout ce qui était placement de produit. On faisait notre vie. Moi je ne sais pas me retenir quand ça ne va pas même si je suis filmée. Je n'arrive pas à jouer un double jeu comme les autres. Là, dans la vie de tous les jours, ce n'est pas amplifié parce qu'on est dans notre quotidien. On peut partir et arrêter comme on veut. Et puis, la production est bienveillante. Si quelque chose ne va pas, elle va arrêter de filmer. Elle ne cherche pas le côté négatif.

Avec Neymar, on va voir pour se faire aider

Avec Neymar, vous vous êtes séparés après Les Vacances des Anges 2, que s'est-il passé ?

On est rentré des Vacances des Anges 2 et il a décidé de repartir en vacances avec ses copains. Ce n'est pas la vie de famille que j'imaginais. Lui trouve ça normal. On ne s'est pas séparé parce qu'on ne s'aimait plus, on s'est séparé parce que je n'admettais pas ça.

Vous vous êtes remis en couple, comment ça s'est fait ?

On s'est remis en couple, mais vous allez en savoir plus dans les épisodes. Tout s'est fait naturellement, peut-être que la télé nous a aidés.

Tu as peur qu'il recommence à sortir autant qu'avant ?

Là, c'est la dernière chance. Après, on va voir pour se faire aider et pour ne pas recommencer les mêmes erreurs. Quand on s'est connus, il ne sortait pas, ça a commencé quand je suis tombé enceinte. Il a eu peur, il a voulu fuir ma grossesse et ses responsabilités d'être papa. Après, ça reste un super papa.

Qu'est-ce que tu as envie de répondre aux internautes qui disent que devenir maman est devenu un effet de mode dans la télé-réalité ?

Je fais partie des premières à être tombées enceintes. Avec Amélie, Emilie et Stéphanie, on est les plus anciennes mamans. On nous a connues jeunes, mais il est temps d'avoir des enfants, on grandit comme tout le monde. On arrive toutes à 30 ans, c'est normal qu'on ait toutes des enfants.

Tu en as fini avec la télé-réalité ?

J'espère bien faire la saison 2, 3 des Mamans. C'est un programme que j'ai adoré, mais pourquoi pas refaire tout ce qui est aventure. Mon rêve aurait été de faire Pékin Express, mais pourquoi pas refaire Moundir ou La bataille des couples.

Propos recueillis par Lola Maroni. Contenu exclusif. Ne pas reproduire sans citer PureBreak.com.

News
essentielles
sur le
même thème