Suis-nous sur Snapchat

Purebreakoff

JOKER : Joaquin Phoenix devenu "fou" à cause de sa perte de poids
JOKER : Joaquin Phoenix devenu "fou" à cause de sa perte de poids
Joaquin Phoenix l'assure, il a donné de sa personne pour faire naître sa version du Joker au cinéma. En plus d'une perte de poids très compliquée à vivre, il s'est isolé pour maîtriser au mieux le comportement dérangé du personnage.

Récemment présenté au public lors du Festival de Venise, le film JOKER a visiblement fait l'unanimité, notamment au sujet de la performance de Joaquin Phoenix, le nouvel interprète du célèbre ennemi de Batman. On peut le découvrir au travers des différentes bandes-annonces, l'acteur a en effet profité de cette origin story inédite pour nous offrir une version inédite et passionnante du personnage.

Une terrible perte de poids

Et pour se faire, Joaquin Phoenix ne s'est pas contenté de lire quelques comics ou d'analyser les performances de ses prédécesseurs. Il l'a confié lors d'une conférence de presse, il a donné de sa personne pour ce rôle. Comment ? En perdant notamment près de 24 kilos.

"La première chose à faire a été de perdre du poids. C'est vraiment avec ça que j'ai commencé" a-t-il ainsi révélé. Et avec une seule pomme à manger par jour (à peu près) selon les dires de la Warner, les conséquences n'ont pas tardé à se faire ressentir : "Cela impacte votre psychologie. Vous commencez vraiment à devenir fou quand vous perdez autant de poids en si peu de temps".

Un apprentissage désagréable

Mais ce n'est pas tout, Joaquin Phoenix a également fait quelques recherches afin d'apprendre à exprimer cette folie. Dans un premier temps, il s'est isolé pour donner vie au terrible rire du personnage : "Je ne pensais pas être capable de le trouver. Je me suis entraîné tout seul, mais j'ai tout de même demandé à Todd Philips [le réalisateur] de me juger dessus. Je ressentais le besoin d'être capable de le faire sur commande, devant un autre. C'était vraiment désagréable et ça m'a pris du temps".

Ensuite, le comédien s'est plongé dans la tête de certains psychopathes. Non, il n'a pas interrogé des tueurs en série façon Mindhunter, mais il a ouvert des livres : "Il y a aussi un livre centré sur les assassins politiques que j'ai trouvé très intéressant. Il s'intéresse aux différents types de personnalités capables de faire les choses que je fais dans le film".

Vous aussi vous le sentez venir l'Oscar ?

Joaquin Phoenix
Joker : quand le visage du vilain devient un symbole des manifestations dans le monde
JOKER : des scènes coupées bientôt dévoilées ? Le réalisateur réagit
Joker 2 : Joaquin Phoenix prêt pour une suite, "C'est un rôle de rêve"
Joker : donnez un Oscar à Joaquin Phoenix ! Oui le film est une réussite (critique sans spoiler)
voir toutes les news de Joaquin Phoenix Découvrir plus d'articles
News
essentielles
sur le
même thème