Bientôt des cours obligatoires sur le réchauffement climatique en Italie
Bientôt des cours obligatoires sur le réchauffement climatique en Italie
La crise climatique touche tout le monde. Et même si on semble mal partis pour sauver la planète, l'Italie espère pouvoir changer le comportement des futures générations en leur donnant apprenant l'écologie à l'école (de la primaire au lycée). A partir de la rentrée de septembre 2020, les jeunes devront suivre 33 heures de cours obligatoires concernant le réchauffement climatique.

33 heures de cours par an seront obligatoires

Les jeunes se bougent pour la planète avec le World CleanUp Day, les FFF ou encore la marche pour le climat, alors il était temps que les gouvernements suivent le bon exemple pour l'écologie. En Italie, des cours sur le réchauffement climatique seront obligatoires à partir de la rentrée prochaine en septembre 2020. Les élèves de l'école primaire au lycée auront ainsi 33 heures de cours par an sur le développement durable. En plus de ça, des chapitres de certaines matières comme les mathématiques, la géographie ou la physique aborderont aussi l'environnement.

Alors que Leonardo DiCaprio voit Greta Thunberg comme "l'un des leaders de notre époque", Lorenzo Fioramonti (ministre italien de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche) veut de son côté éduquer les générations futures sur la crise climatique. Se confiant à Reuters, l'homme politique italien a expliqué que "l'ensemble du ministère est en train de changer pour que le développement durable et le climat soient au centre du modèle éducatif". Il a même ajouté : "Je veux faire du système éducatif italien le premier à placer l'environnement et la société au coeur de tout ce que nous apprenons à l'école".

"C'est la voie à suivre"

Lorenzo Fioramonti est aussi revenu sur les critiques qu'il a pu recevoir. En septembre 2019, l'ancien professeur d'université en Afrique du sud avait notamment été attaqué pour avait encouragé les jeunes à sécher les cours pour participer aux Fridays for Future. "J'ai été ridiculisé par tout le monde et traité comme un idiot de village" a-t-il déclaré, mais "quelques mois plus tard, le gouvernement utilise deux de ces propositions et il me semble que de plus en plus de gens sont convaincus que c'est la voie à suivre".

Outre les cours écologiques obligatoires, il est aussi à l'origine d'une loi prévoyant de taxer le plastique. Ce nouvel impôt permettra de financer l'éducation et la santé.

News
essentielles
sur le
même thème