Hornet La Frappe : "Tourner la tête", réédition de "Ma Ruche", TikTok... le rappeur se confie (Interview)
Sorti de confinement, Hornet La Frappe est reparti en studio pour préparer la réédition de son album "Ma Ruche" avec quatre titres inédits, dont Tourner la tête, l'un des tubes de l'été 2020. PRBK a eu l'occasion de rencontrer le rappeur pour parler de son hit qui cartonne sur TikToK, son succès, son opus et le jour où il a failli tout arrêter.

Avant de partir en confinement, Hornet La Frappe a eu le temps de sortir son deuxième album, "Ma Ruche", sur lequel il a collaboré avec les rappeurs DA Uzi, Leto, RK, Soolking, Alonzo et Kalash Criminel. Le 3 juillet 2020, l'artiste a dégainé la réédition de son opus avec trois sons inédits en plus de Tourner la tête, l'un des tubes de l'été. Mais pourquoi ne pas avoir gardé ces nouveaux morceaux pour un autre opus ? "Je me suis mangé un confinement, j'étais chez moi pendant trois mois. Dès que j'ai retrouvé le studio, j'ai enregistré des nouveaux titres", confie Hornet La Frappe en interview à PRBK. En bref, il ne voulait pas perdre de temps.

"Il faut des titres grand public pour faire marcher un album"

Au micro de PRBK, le rappeur nous parle de la création de son hit Tourner la tête, dont le clip a été visionné plus de 5 millions de fois sur YouTube : "Je l'aime beaucoup ce titre. Il met de bonne humeur direct. Tu le mets le matin, tu souris direct, c'était ça le but. Et puis, sorti d'un confinement, il fallait un titre qui remonte le moral." Pari réussi pour Hornet La Frappe !

Dès le départ, l'interprète de Calumet savait que ce morceau allait tourner en boucle tout l'été : "Avec l'expérience que j'ai, je vois à peu près les titres grand public, les titres fanbase. Je sais qu'un Tourner la tête, on peut tomber dessus sans forcément connaître Hornet La Frappe. T'es obligé de faire des titres un peu plus radio pour élargir ton public, mais après il ne faut pas oublier les gens qui te soutiennent depuis le début (...) Pour faire marcher un album, il faut des titres grand public."

"Je ne pouvais plus me permettre de payer des clips et d'aller en studio"

Le son Tourner la tête a surtout pris grâce au challenge lancé sur TikTok : "TikTok c'est marrant. J'ai connu ça pendant le confinement (...) Ça me fait délirer, c'est intrigant. Il y a les plus jeunes dessus même pour nous les anciens confirmés, ça nous amène une fraîcheur. Des petits de 12 ou 13 ans ne connaissent pas Hornet La Frappe, ils découvrent avec les réseaux qu'ils aiment. C'est bien."

Avant que sa carrière ne décolle, Hornet La Frappe l'avoue, il a pensé à tout arrêter. "J'étais dans une période de ma vie où il fallait soit aller vers un truc concret, soit arrêter parce que je ne pouvais plus me permettre de payer des clips et d'aller en studio. Il fallait penser à sa vie aussi. Je me suis laissé une année, on a monté une équipe. Avec la bonne énergie, ça a pris et on a pu signer en maison de disques", nous explique-t-il.

Propos recueillis par Julien Gonçalves. Contenu exclusif. Ne pas reproduire sans citer PureBreak.com.