Hornet La Frappe : succès, argent, racisme... le rappeur se confie (Interview)
Hornet La Frappe est de retour avec son nouvel album "Toujours nous-mêmes", dispo depuis le 27 août 2021. Un nouvel album dans lequel il dévoile des feats avec Ninho, Maes et son petit frère Dwen. A l'occasion de la sortie de l'opus du rappeur, PRBK a pu le rencontrer lors d'une interview où il s'est notamment confié sur son succès, son rapport à l'argent ou encore les critiques, en particulier celles racistes.

"Souvent, les artistes ont ce truc-là de ne penser qu'à eux"

Un an après "Ma ruche", Hornet La Frappe revient avec "Toujours nous-mêmes", son nouvel album composé de 14 morceaux inédits dont Kedaba, Maison d'arrêt en feat avec Maes et Main de fer. Le rappeur a aussi invité Ninho et son petit frère Dwen sur son opus qu'il décrit comme "un retour aux sources", "avec du rap, du kickage, de la mélodie dans les refrains, du Hornet quoi". Il s'y confie aussi sur l'importance de rester soi-même, même quand on est célèbre.

Hornet La Frappe revient sur ce sujet en interview avec PRBK : "Il y a beaucoup de personnes qui veulent ressembler à d'autres alors qu'en vrai, elles ont leurs valeurs à elles, qui sont parfois meilleures que celles des autres (...) Souvent, les artistes ont ce truc-là de ne penser qu'à eux, de ne voir qu'eux et autour d'eux, c'est en train de fâner et ils ne se rendent pas compte."

"Il ne faut pas calculer les jaloux"

L'artiste se livre ensuite sur son rapport aux critiques, aux "jaloux" : "Tu peux mettre une basket toute neuve, les gens vont te jalouser. Tu n'as pas besoin d'être millionnaire pour qu'on te jalouse. C'est une maladie du coeur, ça ne se soigne pas. En vrai, je pense qu'il ne faut pas calculer les jaloux parce qu'il y en aura toujours. Tu n'as pas besoin d'être millionnaire pour être heureux." Parce qu'il en "faut peu pour être heureux", ok nul 😂

Propos recueillis par Julien Gonçalves. Contenu exclusif. Ne pas reproduire sans citer PureBreak.com.