Wilfred, un visage pour dénoncer l'homophobie
Wilfred, un visage pour dénoncer l'homophobie
En plein débat sur le mariage pour tous, une terrible agression homophobe a eu lieu à Paris ce week-end. Attaqué violemment dans le 19ème arrondissement alors qu'il marchait aux côtés de son compagnon, Wilfred de Bruijn a décidé d'agir pour sensibiliser l'opinion publique. Hier, il a publié, sur Facebook, une photo de son visage en sang. Son message ? "Voici le visage de l'homophobie".

Alors que le Sénat débat depuis la semaine dernière sur le mariage pour tous, les dérives de certains "anti" inquiètent. Nouveau visage des victimes de l'homophobie, Wilfred a voulu lancer un message avec une photo choc publiée sur Facebook.

Une terrible agression à Paris

Alors qu'ils marchaient bras dessus, bras dessous dans les rues du 19ème arrondissement de Paris, Wilfred et Olivier ont été victimes d'une violente agression dans la nuit de samedi à dimanche. Interrogé par le site Rue 89, le couple gay - qui a porté plainte - est revenu sur l'incident, à caractère homophobe selon les premiers éléments de l'enquête.

Olivier explique notamment : "On avait passé une très bonne soirée, on en parlait. Un peu fort peut-être. Là, j'ai entendu : "Ah des homosexuels !". Frappé à six reprises, il se rappelle notamment d'"une déferlante de haine" et de l'image de Wilfred à terre : "sa tête était devenu un ballon de football".

Une photo qui fait le buzz

Effectivement, la tête de Wilfred n'a pas été épargnée par les coups. Face à la violence de ses agresseurs, il a donc décidé de réagir en postant, hier, la photo choc de son visage tuméfié. Sur Facebook, la victime s'excuse et se justifie : "Désolé de vous montrer ça. Voici le visage de l'homophobie". Depuis, la photo de Wilfred - qui rappelle la récente vidéo pour dénoncer la violence conjugale - fait le buzz sur les réseaux sociaux et a été partagée plus de 5 000 fois sur Facebook.

De quoi sensibiliser alors que le débat sur le mariage pour tous se fait de plus en plus tendu. "Si c'est un fait divers banal, il s'inscrit dans un contexte", juge la victime sur Rue 89. Hollandais, Wilfred ajoute : "Je vis en France depuis 2003 et je suis très choqué de ce que je vois depuis cet été, avec le débat sur le mariage pour tous". Toutefois, il se veut "prudent" et souligne que "chacun est responsable de ses actes".

News
essentielles
sur le
même thème