Après avoir été malmené par Roland Emmerich en 1998, c'est ce mercredi 14 mai 2014 que Godzilla effectue un retour à la hauteur de sa puissance au cinéma, dans le film éponyme. Porté par un excellent casting composé d'Aaron Taylor-Johnson, Elizabeth Olsen ou encore Bryan Cranston, ce film rend un magnifique hommage à la créature japonaise, nous offrant un spectacle aussi jouissif que fascinant. Purebreak vous livre sa critique.

Alors que le cinéma est actuellement squatté par des super-héros (Captain America, Spider-Man) et que des mutants les rejoindront prochainement (X-Men Days of Future Past), c'est bien la créature de Godzilla qui marquera ce printemps 2014 de son emprunte. La raison ? Ce film de Gareth Edwards nous offre une plongée spectaculaire dans la mythologie de l'une des créatures les plus importantes du 7ème Art, lui rendant notamment ses lettres de noblesse.

Godzilla, un retour en force

Non seulement on a le droit à une histoire captivante – bien que légèrement trop "grand public" avec son héros immortel façon John McClane, mais en plus, celle-ci nous livre une réflexion passionnante sur notre humanité et notre entêtement à nous croire supérieur à tout, et plus particulièrement la nature. Et on ne va pas se le cacher, Godzilla est une magnifique pub pour les anti-nucléaire, qui bien qu'un film fantastique, nous ramène directement au drame de Fukushima.

Une réalisation impressionnante...

Toutefois, si l'histoire fait le job, c'est bien évidemment l'intrigue entourant les créatures (Godzilla et les terribles MUTO) qui est la plus fascinante. A l'inverse de ses récentes adaptations, Godzilla prend ici un rôle de sauveur de la planète inattendu, et ce pour notre plus grand bonheur. On assiste à une avalanche de scènes d'action impressionnantes et de combats à couper le souffle, faisant monter notre excitation de minute en minute. Il faut dire que Gareth Edwards s'est fait plaisir de la plus belle des façons sur ce film, nous offrant une réalisation dynamique et fluide, une ambiance sombre et une bande-son stridente, faisant monter la tension à chaque séquence.

... pour un film intelligent

Résultat, la scène finale entre sans problème dans le cercle très fermé des batailles les plus épiques et mémorables du cinéma, nous permettant de ressortir de la salle la bouche-bée et des étoiles plein les yeux. Car la force de ce film – en plus de ses excellents effets spéciaux, c'est de nous ramener à une situation de "gamin", nous rappelant que dans ce monde nous ne sommes pas grand chose et que nous avons encore énormément de choses à apprendre. On en redemande.

Godzilla est actuellement au cinéma.

News
essentielles
sur le
même thème